MY DYING BRIDE - The Dreadful Hours (Peaceville/Wagram) - 08/12/2001 @ 15h05
Le retour aux sources annoncé avec le précédent "the light at the end of the world" n'était pas qu'un coup dans l'eau. My Dying Bride sont enfin revenus à ce qu'ils font de mieux à savoir un dark/doom terriblement dépressif et oppressant. Finies les expérimentations de "34,788% complete", place est faite à nouveau aux titres à rallonge, aux longs moments de langueur, aux alternances d'instants de haine et de complaintes mélancoliques et aux riffs d'une lourdeur monolithique. Pour ces Anglais, beauté est synonyme de dépression et "mélodie" rime invariablement avec "lancinante". Assez proche dans l'esprit du superbe "the angel and the dark river", ce disque m'a rendu totalement enthousiaste à la première écoute. Quel plaisir de retrouver cette pesanteur, ces ambiances d'une tristesse capable de provoquer le suicide chez un gagnant de la super cagnotte du loto et la superbe voix de Aaron. Il est à noter que les vocaux graveleux font quasiment jeu égal avec les voix claires, ce qui ne leur était pas arrivé depuis un moment.

Toutefois, on a un peu le sentiment que MDB n'a pas apporté grand chose de neuf avec cet opus. La production sonne un peu étouffée et, même si les morceaux se montrent un peu plus dynamiques que d'habitude, le souvenir des premiers exploits du groupe ne plaide pas toujours en faveur de ce "dreadful hours". Pris à part du contexte, il est indubitable que cet album peut être considéré comme un des meilleurs de la formation, mais le sentiment de "déjà-entendu" est parfois un peu trop récurrent. Au fur et à mesure des écoutes, on se dit qu'ils auraient pu faire largement mieux en accentuant un peu le côté symphonique qui se complaît trop souvent dans l'arrière plan.
La répétition quasi-infinie des riffs sur chaque titre se fait alors lassante, et, sans parler vraiment d'ennui, on hésite un peu à crier au chef d'oeuvre. Si des morceaux comme "A Cruel Taste of Winter" ou "The Raven and the Rose" avec son accélération étonnante peuvent être qualifiés d'excellents, "My Hope, the Destroyer" ne représente qu'un banal titre de goth-métal. Les autres titres, dont la durée est souvent proche des 10 minutes, sont bons, sans plus.

Je reste donc sur un sentiment mitigé et je regrette presque de l'avoir trop écouté. Deux ou trois écoutes m'auraient peut-être fait mettre un 8 mais cet album ne semble pas tenir véritablement à long terme.
A quand une date de péremption sur les CD ?




Rédigé par : loufi | 6.5/10 | Nb de lectures : 7928




Auteur
Commentaire
Thomas
Invité
Posté le: 09/12/2001 à 14h14 - (357)
C'est pas pour faire chier mais juste parce que ca fait marrer, l'adjectif "graveleux" ca veut pas dire "grave" mais un truc plutot grossier/vulgaire...
Donc qualifier les parties vocale de Aaron de graveuleuse hum... c'est pas tres classe !

Sinon j'apprécie My dynig bride et je vais m'empresssez d'écouter le nouveau (mais juste 2 ou 3 fois pour rester sur le 8/10...)

Loufi
Membre enregistré
Posté le: 09/12/2001 à 14h29 - (358)
oui mais "graveleux" veut aussi dire "composé de gravier" et les chants death donnent souvent l'impression que le gars a des caillasses plein la bouche...

Thomas
Invité
Posté le: 09/12/2001 à 20h50 - (360)
ok pour le coté caillasses, c'est vendu !

Huggy
Invité
Posté le: 10/12/2001 à 17h15 - (367)
Etles textes de Aaron l'ont souvent été, graveleux (il aime parler de cul ce gars là)

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker