MONOLORD - Empress Rising (EasyRider) - 04/06/2014 @ 08h01
Que le patronyme soit autant cliché ne nous dérange finalement pas tant que ça. Que la pochette atypique, rétro et aux couleurs estivales soit l’aspect le plus surprenant de cette nouvelle sortie est davantage alarmant. Que l’unique riff de chaque titre ait été usé jusqu’à plus soif par chaque musicien doom depuis les années 70 est davantage rédhibitoire. Il l’est pour moi.

Je prête une oreille attentive aux sorties doom provenant de cet ensorcelant pays qu’est la Suède, cette population a une vision bien à elle de cette scène (et de la musique en général) qu’elle fait résonner de manière personnelle, en offrant avec constance des productions captivantes. Monolord, issu de la cité portuaire de Göteborg, sort sa première galette à la voix lointaine et claire, trafiquée et bourrée d’effets de réverbération. Elle est noyée dans le mix, se liant très bien aux sonorités produites mais je n’y prête qu’assez peu attention une fois celle-ci en selle. Elle reste générique. Le mur de sons développé par le tandem guitare/basse répond à ce que leur univers est sensé offrir. Le son est classique et sans surprise, la prod aurait pu/dû être davantage bourdonnante. Mais ce qui me chagrine sincèrement est l’absence de d’ambiance et la piètre créativité de la guitare. Que celui qui ne reconnait pas le riff d’ouverture, à titre d’exemple, me jette la première pierre (ou qu’il aille réviser ses classiques). Leur peu d’inventivité sortie des sentiers battus, me coupe l’élan à chaque fois que je me plonge dans leur musique, qui se mélange en tête avec d’autres références. Hormis ce riffing resucé, la batterie n’est pas à blâmer, et offre quelques patterns bien sentis et claqués correctement.

Le premier titre, du même nom que l’album, est à jeter au feu, pour une triste carte de visite qui ne propulsera pas le groupe vers le haut du panier. Il me donne l’impression, avec le titre suivant « Audhumbla », que Monolord cherche à évacuer sa médiocrité dès le début pour mieux se concentrer sur la suite, resserrer les lignes, travailler les fondamentaux et revenir à quelque chose de décent pour les 3 morceaux restants. Heureusement qu’ils ont su redresser la barre et délivrer une seconde partie d’opus tout à fait convenable, à défaut d’exceller. Elle est en effet plus désireuse de ne pas nous laisser repartir les mains vides. « Harbinger Of Death », « Icon » et « Watchers of the waste » laissent un goût plus agréable en bouche, et me rappellent plein de bonnes choses venant d’Angleterre, voire de Virginie aux USA, pour ceux qui suivent l’actualité. Leur erreur est de promouvoir leur album avec Empress Rising, morceau d’ouverture de 12 minutes, chiant comme la pluie. Connaitre ses forces et faiblesses aurait pu leur éviter des déconvenues. Cette seconde partie n’est pas mémorable mais se laisse siffloter sans déplaisir. Les idées sont mieux amenées et le trio y apporte des variations de rythme indispensables pour ne pas sombrer dans le barbant et l’anonymat, et use des riffs, breaks et idées moins convenues pour tisser une atmosphère presque désireuse de nous amener quelque part.

Monolord offre un premier cd poli avec peu d’idées qui sortent du lot, où on en fait vite le tour. Empress Rising se termine net, comme il avait commercé, sans euphorie, ni remue-ménage. L’absence de folie liée à la banalité des riffs donnent un premier album où tout n’est pas à jeter, mais pas suffisant pour mériter de quelconque louanges.





Rédigé par : Bras Cassé | 13/20 | Nb de lectures : 11751




Auteur
Commentaire
GeneralMono
Membre enregistré
Posté le: 04/06/2014 à 11h20 - (112367)
Je ne connais pas, la chronique ne donne pas super envie.... mais rien que pour ce nom, je me vois obligé d'aller y prêter une oreille !!

GeneralMono
Membre enregistré
Posté le: 06/06/2014 à 15h01 - (112425)
.... et j'aime bien !!
Certes absolument pas original, oui riffs éculés, mais dans ce style ce n'est point rédhibitoire pour moi, ça sonne bien comme il faut, tous les éléments caractéristiques sont là, et je ne me lasse pas de cette musique.
D'accord sur le chant qui se noye dans la musique et qui n'est finalement que secondaire, d'accord aussi sur la 2ème moitié d'album nettement meilleure. S'il s'agit bien de leur 1er album (comme cela semble être), groupe à suivre, qui développera peut-être plus de personnalité par la suite....

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker