MOKER - Satan's Den (Shiver) - 07/07/2014 @ 08h25
Formés en 2003 à Anvers (réputée pour ses diamantaires), les belges nous reviennent après cinq ans d'absence avec leur troisième album, et aussi dans les bagages deux nouveaux membres (à la basse et à la batterie). Si "Total Domination" voyait sa pochette largement inspirée de la saga "Saw" celle de "Satan's Den" fait penser à "8 MM" de Joel Schumacher avec Nicolas Cage et Joaquin Phoenix, où cette cagoule SM fait indéniablement penser à "Machine" héros torturé et tortureur dans des snuff movies à ses heures perdues.

Si l'affichage et l'enrobage restent à fond dans le trip sado-maso (avec fouet et lanières en cuir à l'intérieur) musicalement la chose qui ne change pas c'est qu'on a toujours droit à du death moderne avec des influences hardcore et brutales, ainsi qu'à des petits interludes et titres relativement courts car là le quintet nous envoie 41 minutes et 14 morceaux qui vont à l'essentiel, car tournant aux alentours des 3 minutes pour la plupart.

Alors certes « Domestic Abuse Scene » et son démarrage tout en blast et en riffs hardcore voir deathcore est bien sympa, les passages de double sont puissants et carrés, mais ça s’essouffle quand même très vite, et ça sera un peu une constante tout au long de l’écoute. Autre point qui est à souligner le côté répétitif et monotone, il y’a heureusement quelques idées de variations et de breaks bien sentis (sur « BDSM – Snuff », « Modus Operandi of a Sexual Sadist » ou bien les courts « Bleed on me » et « Inside a Rapist’s mind » très marqués hardcore), mais pour le reste ça tourne quand même pas mal dans le vide tant les parties rapides et lentes se ressemblent, et en cela la voix criarde n’aide vraiment pas à retrouver de l’intérêt tant celle-ci est assez moyenne.

Sans être totalement raté ni catastrophique ce nouvel opus a cependant trop de défauts pour permettre à la formation du plat pays de grimper en notoriété et rejoindra hélas dans l'anonymat la cohorte de formations évoluant dans un style saturé et où la quantité prime sur la qualité et l’originalité.




Rédigé par : GabinEastwood | 11/20 | Nb de lectures : 10810




Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker