MODUS DELICTI - Nobody (Comatose) - 19/01/2012 @ 08h02
C’est dommage, l’annonce donnait plutôt envie.
Regardez le line-up : Clod The Ripper (SEPTYCAL GORGE, Ex-BLASPHEMER) à la batterie, Max Criminal (ex-VOMIT THE SOUL) au chant et à la gratte, et Fetz (EGEMONY) à la basse.
Avec l’envie affirmée de jouer du Death/Grind.

Comment ne pas s’attendre à un truc bien cool, qui décolle la peinture et arrache les lustres ? C’est légitime, vous en conviendrez. Ben au final, ma peinture n’a pas bougée, et c’est tout juste si l’araignée planquée au-dessus des baffes a tressailli, à l’écoute de ‘Nobody’.

Pourtant l’approche musicale est simple, et à tout pour me plaire : du Death Metal bien brutal, joué avec une approche Grind. En résultent 8 titres simples, succincts, et bourrins. La base musicale est indéniablement Death, avec des rythmes variés, et des riffs assez orienté Brutal Death US. Le Grind s’intercale là-dedans via des durées de morceau assez courtes, des riffs incisifs et rugueux, et certains passages furieux. Les beuglements de Max sont classiques, dans la lignée de ses performances avec les feux VOMIT THE SOUL (RIP, merde...).

Après 3 splits et 1 MCD, on était en droit d’attendre un résultat assez décapant. Eh bien, c’est triste, mais le résultat est… banal. Pas mauvais, notez bien. Juste très banal.
Il y a de la brutalité, il y a des growls, il y a des blastbeats, des accélérations, des breaks, et il y a même un interlude instrumental (et inutile). Mais la sauce ne prend pas.

Le problème, avant tout, est le manque de gniak, l’absence d’accroche. Sans compter une inspiration pas vraiment au rendez-vous - bien que mon échelle d’appréciation ne soit pourtant pas des plus exigeante. Trop de riffs plats, pas assez d’instants mémorables. Trop classique, pas assez passionné.

Le son, sous-mixé et sans relief, n’aide pas, il est vrai, à apporter un semblant d’accroche. Le son de batterie est affreux, et évoque ‘St Anger’ des Mets (en moins puissant) ; le son de l’unique guitare est trop en retrait, et là encore sans relief ; la basse est inexistante. Bref, pas tip top, surtout quand je vois à côté des groupes français autoproduits qui sortent un premier album enregistré « à la maison », et réussissent à trouver un équilibre sonore impressionnant.

En 23 minutes, MODUS DELICTI nous laisse entrevoir ses capacités, et nous montre surtout qu’ils ont encore une belle marge de manœuvre devant eux.
Dommage, d’avoir sorti un « album » peu abouti...

http://www.facebook.com/modusdelicti - 270 visite(s)

Espace du groupe - 84 téléchargements


Rédigé par : ..::Ju::.. | 08/20 | Nb de lectures : 10742




Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker