MISSION TO LARS - de Will Spiecer () - 25/10/2013 @ 08h35
Le pitch

Atteint du syndrome de l'X fragile (une forme d'autisme aiguë), Tom Spiecer vit a Heathrow près de Londres, et travaille dans ce que l'on appellerait en France un E.S.A.T (un centre d'aide par le travail réservé aux personnes handicapées). C'est dans la routine, la répétition et un cadre rassurant que Tom est arrivé à apaiser ses angoisses et ainsi ne pas multiplier les crises.
Assez solitaire, Tom s'exprime peu, se promène pas mal dans les parcs de son institution et est très vite perturbé par le bruit, le Metal head ressentant le son d'une manière peut être dix fois plus intense que nous.
Paradoxalement, Tom est un inconditionnel de Heavy metal et plus particulièrement de Metallica et de son batteur, le célèbre Lars Ulrich. Répétant depuis des années et des années qu'il rêve de rencontrer le Cogneur, il explique dans le film qu'il rêverait de le voir jouer de la batterie "à fond les gamelles" dans la grande salle des fêtes de son centre. En bon collectionneur, il affiche sa collection de Cds, magasines et T shirt du gang de SF.
Souhaitant permettre à leur frère de réaliser son rêve, Kate et Will Spiecer décident donc d'organiser un voyage vers les États Unis afin de voir Metallica en concert et permettre peut être à Tom de rencontrer Lars et le reste du groupe. Réalisateur de métier, Will Spiecer entreprend un projet de documentaire sur cette aventure folle pendant que Kate prend contact avec un road Anglais des Mets et Q. Prime.
Bien que le projet de rencontrer le batteur du plus célèbre groupe de Heavy Metal au monde semble fou, le plus dur reste de faire quitter à Tom son cadre rassurant et apaisant, de lui faire prendre l'avion et de rendre l'aventure possible. Il faudra donc des trésors de patience, de travail et d'amour pour que Kate et Will arrivent à amener Tom aux portes de l'univers des Mets, ce dernier faisant preuve d'un courage et d'une volonté dont nous nous pouvons pas soupçonner l'intensité.

La chronique

Sorti hélas au même moment que "Through the Never", "Mission To Lars" est un documentaire qui parle avant tout de l'aventure de Tom Spiecer avant de parler de Metallica ou de Lars Ulrich. Touchant, émouvant et terriblement humain, ce documentaire montre toute la détermination d'une famille aimante, la volonté d'un homme pourtant enfermé dans des troubles profonds et la force de la musique qui peut aider à transcender toutes les peurs.
Pas à pas, on suit cette formidable aventure et on se prend d'affection pour cet homme qui fait tout ce qu'il peut pour aller au bout de ses rêves malgré ses problèmes et ses difficultés. Assez militant dans le fond, ce doc' permet en outre de montrer aux personnes ne connaissant pas l'autisme de voir quelques unes de leurs représentations se fissurer.
A ce niveau, c'est une œuvre très positive dont le fil conducteur est une musique agressive et brutale... un bel antagonisme qui étonnera certainement ceux qui ne connaissent pas notre univers. Après tout, même si on en à l'air, on n'est pas des bœufs.
Pour rentrer à présent de plein pied dans le vif du sujet, vous vous doutez bien que si ce film existe, c'est parce que la rencontre avec le vieux Lars a bel et bien lieu (je ne pense pas que vous m'en voudrez de vous livrer "le poteau rose" tant cela apparait comme logique). Je ne vous dirai par contre rien du comment se passe cette rencontre et de ce qui s'y dit... mais c'est vraiment génial et vraiment émouvant (il y a même un invité surprise étonnant dont on se demande ce qu'il peut bien faire dans les loges des Mets).

Car au delà du rêve et de la performance réalisée par Tom, ce qui me fait vraiment plaisir à moi, en tant que vieux fan des Mets, c'est de retrouver un certain esprit de Metallica que j'avais perdu de vue... depuis... je sais pas moi, les VHS "A Year and a Half...".
Car si le batteur est depuis plusieurs années devenu une superstar controversée à cause de son attitude parfois outrecuidante, son sens du business qui à souvent pris le pas sur la pratique de son instrument, ses propos parfois trop provocateurs, l'affaire Napster, "Some Kind of monster" j'en passe et des meilleures... je me souviens aussi que Lars est un mec qui a vraiment été une pierre angulaire de la scène Metal et que sans son apport "hystérique", Metallica n'en serait certainement pas où il en est aujourd'hui.
Les plus vieux se rappellent certainement de la fin des années 80 où le cogneur était quasi systématiquement en tête des référendums des meilleurs batteurs, plébiscité par les journalistes pour son verbe fleuve et son professionnalisme lors des interviews, les rétrospectives de ses vieilles interviews passionnantes où il montrait une culture metallique incroyablement riche et une passion pour le metal indéfectible... le genre de musicien que les membres du "Fan Can" décrivait comme over cool, hyper accessible, bavard et blagueur.
Oui, en dépit de toutes les casseroles qu'il traîne, Lars Ulrich, le "petit Danois" comme l'appelle Mustaine, à créé le fan Club de MOTÖRHEAD aux États Unis, a permis à de tas de groupes de la N.W.O.B.H.M d'avoir une exposition importante en reprenant certains de leurs titres obscurs, et à aidé des groupes comme SOUNDGARDEN, les RED HOT ou encore FAITH NO MORE en parlant d'eux de manière très positive en interview.
Donc oui, aujourd'hui Ulrich est loin du niveau technique qu'il avait sur "And justice for all..." et il ne s'y connait plus des masses en metal depuis des années... mais définitivement, la critique est facile quand on ne sait pas ce qu'à été Lars pendant des années... et ce qu'il est encore (de manière bien moins visible je vous l'accorde) quand ses vieilles habitudes reviennent au galop.
C'est un peu tout ces vieilles vibes de Metallica que j'ai ressenti avec "Mission to Lars", cet excellent documentaire qu'il vous faut voir, chers amis. Si vous êtes fan du groupe, j'imagine aisément que vous ressentirez des émotions (peut être différentes des miennes) en voyant ce film. Aidé par une bande son alimentée par des morceaux des Mets (apparemment offerts sans droits par le groupe), il est difficile de ne pas se laisser emporter par ce "Mission to Lars" tant il vient nous toucher sur des choses profondes et essentielles. Et avec du metal en fond, c'est encore mieux !
Faut voir ce film les mecs.


Rédigé par : Pamalach | Lars Attack !/ | Nb de lectures : 12798




Auteur
Commentaire
Tartofion
IP:82.237.110.228
Invité
Posté le: 25/10/2013 à 11h12 - (109649)
Ça donne envie! Il passe pas au ciné par chez moi (il a pas du y avoir beaucoup de copies), mais je vais le trouver... autrement.

pamalach
Membre enregistré
Posté le: 25/10/2013 à 11h20 - (109650)
Oui, même à Paris j'ai pas mal galéré pour le voir...c'est dommage.

Khoral
Membre enregistré
Posté le: 25/10/2013 à 14h23 - (109662)
Excellent.



creepy
IP:80.12.110.207
Invité
Posté le: 25/10/2013 à 14h28 - (109663)
dispo en VOD sur un célébre site de la marque à la pomme !!

wasted
Membre enregistré
Posté le: 25/10/2013 à 14h39 - (109666)
On va éviter les liens warez, merci. Le film sortira en DVD/Blu-ray chez nous le 18 février 2014.

Youpimatin
Membre enregistré
Posté le: 25/10/2013 à 15h34 - (109671)
Sorti l'année dernière en Angleterre.
Même si l'on connaît d'avance la fin, ça ne m'a pas empêcher d'avoir les yeux embués.
Très beau doc assorti d'une magnifique preuve d'amour fraternel.
Et Lars est un sacré bonhomme !



Ivan Grozny
Membre enregistré
Posté le: 25/10/2013 à 17h37 - (109676)
"Car au delà du rêve (...) quand ses vieilles habitudes reviennent au galop."

Si seulement tout le monde avait cette lucidité.

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker