MISSINGMILE - Skull (Autoproduction) - 31/10/2013 @ 23h03
Missingmile est un jeune groupe de stoner/rock originaire de Basse Normandie et qui a vu le jour courant 2010. Pas besoin de tourner en rond pour connaître les influences du groupe, qui d'ailleurs ne s'en cache pas trop : Black Sab', Down, Kyuss, oui Missingmile a très bon goût, mais il serait très réducteur de résumer la musique du quatuor à un patchwork musical monté de toute pièce.

Je n'occulterai pas non plus que lorsqu'on écoute « Skull », -qui se présente sous la forme d'un EP 4 titres, pour 17 minutes, soit un objet rapidement assimilé- les grands noms cités au dessus nous viennent à l'esprit, au moment d'un riff, d'une ambiance ou même parfois du timbre de voix, voix à tendance 'rocailleuse' et rêche qui vous accroche les oreilles en quelques phrasés. « At Last » ouvre les hostilités avec une certaine lourdeur et une atmosphère pesante, je dirais même sombre, Missing Mile ne se la joue pas trop chaleureux pour lancer « Skull ». Sans parler d'un revirement musical complet, les premières mesures de « Twelve Shots » montrent un groupe bien plus 'relax', où le chant de Doc gagne en clarté (dans le sens moins 'bourru'), les riffs sonnent vraiment stoner/rock et ne sont pas écrasants ; avec en sus un tempo globalement plus énergique, la sauce prend parfaitement au bout de 2 écoutes... S'ensuit un « Green Goblin » qui me fait penser (sans que ce soit un sentiment de copie) à du Sleep, combinant les 2 facettes du groupe que je décris sur les précédents titres.

Des riffs gras et qui vrillent avec joie, une batterie qui sonne telle un pachyderme, la basse n'est pas oubliée et renforce l'aspect massif, enivrant, voire hypnotique de la rythmique, tout est excellemment joué en résumé. Difficile de ne pas secouer la tête et d'être envoûté durant ces 4 minutes. Le fait que cet EP soit très court et comme les morceaux passent à merveille, le dernier titre, « My Last Days on Mars », arrive fort rapidement. Et avec son tempo survitaminé (durant plus de 2/3 du morceau), c'est la baffe assurée, on tape du pied à tout va, emporté par une composition certes ultra classique, mais qui fait effet dès les premiers instants. Le break lancé à 2'30 (et qui dure près d'une minute et trente secondes), dans une veine 'couillue' et plus lancinante ne gâche en rien l'efficacité du titre.

« Skull » a à la fois l'avantage d'être rapide à appréhender et apprécier (ou pas, c'est selon les goûts), mais si l'on accroche à cet EP, ce qui est mon cas, on lui trouvera comme inconvénient sa durée trop peu élevée. C'est que avec la présence de 2-3 titres en plus ou même un morceau plus long, cet objet n'aurait à mon avis pas perdu de sa qualité. Et puis avec une production franchement à la hauteur des compos, qui n'est pas 'retro' ou trop 'amateur', toutes les conditions sont réunies pour passer un bon moment. A défaut d'avoir été trop « gourmand », Missing Mile se montre donc sacrément performant. Ce qui est vraiment encourageant pour une première production.




Rédigé par : gardian666 | 08/10 | Nb de lectures : 11452




Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker