MISERY SIGNALS - Absent Light (Basick) - 05/02/2014 @ 07h58
Après la sortie de « Controller », courant 2008, MISERY SIGNALS s’est foutu en stand-by. Ses membres se sont alors concentrés sur leurs side-projects respectifs puis, fin 2010, le groupe annonce son retour, amputé de Stuart Ross et Kyle Johnson au passage. La formation issue du Wisconsin lâche le label Ferret et décide de s’autoproduire. Quelques temps après, l’annonce de la sortie de leur quatrième album « Absent Light » déboule et met tout le monde en émoi. Malgré leur décision de s’autogérer, ce nouvel opus sera tout de même distribué par Basick Records en ce qui concerne l’Europe. Voilà pour le petit topo.

C’est avec « Mirrors » que j’ai fait connaissance avec les MISERY SIGNALS. Cet album m’a foutu une bonne branlée et tourne encore assez souvent à la maison. Malgré mon affection pour la formation, je n’ai pas trop suivi leur actualité et c’est donc comme cela que j’ai complètement zappé la sortie de « Controller » (c’est noté dans mes résolutions de 2014, ne vous en faites pas). Néanmoins, lorsque j’ai appris le retour du groupe, je n’ai pas hésité à me jeter sur leur quatrième CD. Apparemment « Controller » s’en sortait très bien, alors bon, ce nouvel album ne devrait pas nous décevoir non ? C’est ce que nous allons voir.

Leur hardcore metal chaotique et mélodique faisait mouche direct auparavant, mais est-ce toujours le cas, surtout avec deux membres fondateurs en moins dans l’affaire. Après une première écoute, on sent que MISERY SIGNALS a changé. Leur patte est toujours là, indéniablement, mais un truc sonne différent. Une ambiance beaucoup plus sombre se dégage de cet album, notamment par la présence d’orchestrations, assez surprenantes au départ, qui se glissent parfaitement sous les arpèges mélancoliques. Le chant de Karl Schubach est toujours aussi puissant, on reconnaît sa patte immédiatement, mais c’est surtout au niveau de la composition des morceaux que la différence se ressent énormément. On retrouve les structures chaotiques et alambiquées si chères au groupe, mais on ressent une volonté d’assombrir encore un peu plus tout ça.

Pourtant, l’album débute sur un « Luminary » oscillant entre les ténèbres et la lumière mettant doucement l’auditeur dans le bain avec un titre très atmosphérique et puissant. C’est sur cette constance que MISERY SIGNALS évolue tout le long d’« Absent Light ». Le groupe nous plonge la tête dans le trou pour mieux nous la ressortir. « Reborn (An Execution) » et « Carrier » le démontrent parfaitement là où « Shadows And Depth » nous plonge bien plus dans la noirceur. L’aspect plus mélancolique se fait ressentir sur un titre tel que « Two Solitudes » qui, par son côté mi-chaotique, mi-postrock, nous plonge dans une ambiance très particulière, mais toujours puissante. C’est bien ça qui fait toute la finesse du MISERY SIGNALS cuvée 2014, cette particularité de modeler des titres sombres dans une puissance lumineuse. On est en terrain connu, mais dans une autre saison, bien plus froide cette fois-ci.

MISERY SIGNALS nous revient donc avec un album intéressant, complexe, fort, mais différent. Les premières approches sont délicates, un peu déstabilisantes, mais une fois l’acceptation faite on rentre dedans moins frileusement. Le côté résolument plus sombre s’installe rapidement et plonge les morceaux dans une ambiance toute particulière, néanmoins, MISERY SIGNALS sait redresser la barre au bon moment et nous ramène toujours vers la lumière. Le titre de l’album représente bien son contenu finalement.

http://www.miserysignals.net/ - 139 visite(s)

Absent Light - 103 téléchargements


Rédigé par : Velvet Kevorkian | 16/20 | Nb de lectures : 11773




Auteur
Commentaire
Meridian
Membre enregistré
Posté le: 05/02/2014 à 10h49 - (110888)
Ah je l'attendais cette chronique !

Tout d'abord une petite correction : 'Controller' est sorti à la mi-2008. Cet album était plus ou moins dans la veine de 'Mirrors', soit une sorte de metal technique teinté de hardcore, un son très lourd mais vraiment bien exécuté qui tranchait pas mal avec la concurrence en plein boom de la période 2005-2010. D'ailleurs j'ai acheté le fameux 'Controller' en 2013 pour me préparer à la sortie d''Absent Light' et si j'avais pu je t'aurais conseillé de l'écouter avant de te lancer dans le petit nouveau !

Pour ne rien cacher la lourdeur c'est d'ailleurs ce qui m'a toujours gêné avec le M.S. post-2004, parce que si les musiciens sont habiles et inspirés il manque un 'truc' aux trois-quarts des titres présents sur 'Mirrors' et 'Controller' ; les compos sont bien faites, ils savent jouer... mais on a l'impression que ça ne décollera jamais, l'explosion qu'on attend dans chaque couplet/refrain n'arrive pas... et la voix monocorde de Karl Schubach n'aide en rien. Ca me rappelle un très légèrement 'Empire' de BLEED FROM WITHIN. Bref je me suis toujours demandé s'il leur manquait pas un synthé !

Si l'on remonte un poil avant cette ère le 'Of Malice (...)' de 2004 (produit par Monsieur Townsend !) opte pour une approche différente, moins sérieuse, moins posée... plus fougueuse. Ce disque était vraiment bien gaulé, mélodique, plein de colère et de spleen... et c'est précisément lui - et non un AS I LAY DYING - qui m'a fait rentrer dans ce style. Je sentais un potentiel énorme, un gratteux qui faisait passer quelque chose... accompagné dans chaque note par un batteur talentueux et un vocaliste que j'ai toujours préféré à Schubach.

Maintenant on ferme le livre d'Histoire et place au dernier effort : cinq ans après (putain !) la recette a (un peu) changé. Le 'crowdfunded' 'Absent Light' s'est fait attendre et on peut noter au bout d'une seule écoute que les couplets suivent le code de conduite tracé en 2006... Il est donc dans l'esprit M.S. mais apporte toutefois sa patte comme tu l'as souligné. En fait il amène tout bonnement ce qui manquait aux deux précédents : des compos qui finissent par monter et éclater, d'où peut-être le titre de l'album : les zikos veulent faire pénétrer une lumière intense dans les ténèbres. Ce que j'aime dans 'Absent Light' c'est qu'il souffle le chaud et le froid.

Je ne compte pas passer en revue chaque piste mais je vais en sélectionner quatre :

- 'A Glimmer of Hope' est le type d'introduction qui manquait à 'Mirrors' et 'Controller' : ça monte en puissance, il se passe réellement un truc, on s'aligne sur les ondes et on s'apprête à rentrer dans l'album ;

- 'Luminary', 'Reborn (An Execution)', 'Carrier' sont servis par des grattes et une batterie très inspirées et sont plutôt sombres ; puis survient dans chacune de ces trois piste un moment fabuleux : une envolée quasi-orchestrale. Sérieusement j'avais pas entendu un truc aussi bien conçu depuis un bail ! C'est ça que j'attends, moi ! Parce qu'une compo peut-être techniquement irréprochable, si elle est plate le groupe ne nous transmet rien (à moins d'être un fétichiste de la technique pure - c.f. une partie du djent).

Je saluerai également une production parfaite made in Greg Thomas et Ryan Morgan, dont le groupe n'avait jusque lors jamais bénéficié.

En définitive j'ai été conquis par l'album entier car il regorge d'excellentes choses mais je dois avouer ma tendance à revenir sur le quatuor précité ; ce sont d'ailleurs les seuls titres à figurer dans mon iPod.

Je soutiens inconditionnellement le 'crowdfunding'.


16/20



Velvet Kevorkian
Membre enregistré
Posté le: 05/02/2014 à 11h01 - (110889)
Merci Meridian, c'est corrigé. Et merci pour ton commentaire.



Syfreak
Membre enregistré
Posté le: 05/02/2014 à 17h07 - (110894)
Je suis complétement passé à coté mais pour le coup la kro m'a bien donné envie de l'écouter.

djabtrash
Membre enregistré
Posté le: 06/02/2014 à 02h02 - (110897)
beaucoup aimé mais pas assez écouté, faut que je me remette dessus

"controller" était énorme

16/20





Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker