MISERABLE FUCKING SOCIETY - INFECTED SOCIETY - F STANDS FOR FUCK YOU - MISERABLE FAILURE (Kaotoxin) - 30/08/2013 @ 08h25
Une cure de décibels, pour oublier nos dérives.
Une musique violente et défoulante, pour rejeter nos erreurs et notre égocentrisme.
3 modes d’expressions, 3 visions différentes du Grind, une même passion musicale.

Kaotoxin, pourvoyeur de musique extrême depuis 2010, ne pouvait qu’être associé à cette nouvelle déflagration ; qui nous permet en outre de voyager dans l’univers riche et impitoyable du Grind.

Depuis plus de 20 ans, ce style a grandi, mûri, mué, permettant l’apparition de multiples rejetons à l’authenticité et à l’énergie variables.
MISERABLE FUCKING SOCIETY vous propose une forme de rétrospective, au travers des tribulations musicales de 3 groupes français plutôt jeunes, mais relativement talentueux.

L’histoire du Grind made by Kaotoxin débute avec du Grind Old-School. C’est-à-dire un peu râpeux, aux tempos variés, et avec des réminiscences de Death Metal encore bien présentes.

Ce sont les excellents INFECTED SOCIETY, en provenance de Picardie (Amiens), qui en sont les instigateurs. Dans la lignée de leur EP, ‘Get Infected’, le groupe offre 7 nouveaux titres, au groove succulent. Entre la violence maîtrisée de NAPALM DEATH, et la force d’impact de TERRORRIZER, ce Grind/Death teinté de HardCore aura raison de vos cervicales.

Grosses accélérations agrémentées de breaks ultra accrocheurs, riffs aux influences Punk et Death, assénés avec rage, puissance sonore parfumée d’Old-School, chant arraché et expressif, sur un mode HardCore : rien de nouveau sous le soleil amiénois, mais un équilibre diablement efficace.
INFECTED SOCIETY a trouvé sa formule magique, pour faire danser la foule et donner à sa musique une touche diaboliquement accrocheuse.

Le son est ronronnant et carré, avec suffisamment de patate pour en prendre plein les tympans. Après un EP sympa, INFECTED SOCIETY confirme son goût irrésistible pour la musique de qualité, et démontre qu’on peut encore jouer du Death/grind inspiré et surtout irrésistiblement accrocheur. Vivement l’album !

Lien : infected-society.com


La suite de la rétrospective du Grind made by Kaotoxin s’opère avec F STANDS FOR FUCK YOU, adepte de fist-fucking sonore. Ce qui s’apparentait au départ à un simple projet parallèle monté par Kevin Folley (batteur de BENIGHTED) et Adrien Guerin (guitariste de BENIGHTED) est en train de se faire une vraie place sur la scène Grind ; F STANDS FOR FUCK YOU déboule ici avec 7 nouveaux morceaux décapants.
Nul doute que le groupe revient en force, avec une patate monstrueuse, et une réelle détermination.

Outre la jouissive efficacité de leur tambouille, ce split révèle une tangible évolution. Le groupe a gardé sa base Grind/Punk, mais l’a enrichie d’un gros feeling Rock ‘N Roll. La violence musicale demeure au premier plan, mais la richesse musicale et le groove redoublent d’impact, grâce à des riffs qui rockent et des passages qui rollent.

Plus varié que sur ses premiers soubresauts, ces 7 morceaux sont, en toute objectivité, carrément irrésistibles.
Un groove monstrueux ponctué d’une rage incisive, des rythmes variés propices à secouer le crâne et à se déhancher, et des riffs qui enchainent influences Punk et Hard/Rock : le F STANDS FOR FUCK YOU '2013' est d’une efficacité redoutable.

Le chant d'Adrien est assez hardcore, bien écorché et rageur avec quelques variations dans la tonalité, ce qui rajoute du mordant et de la hargne à l’ensemble.
F STANDS FOR FUCK YOU est de retour, son Grind/Punk teinté d’un gros feeling Rock ‘N Roll est vraiment chouette et énergique, nul doute que si vous avez bon goût, vous succomberez à cette musique directe et intense. Vivement l’album !

Lien : facebook.com/fsffyofficial


Suite et fin de ce split en forme de tour de France du Grind, avec du Grind dit moderne.
Sous couvert d’un GrindCore hystérique et simpliste, bardé d’une attitude haineuse, MISERABLE FAILURE débarque de Marseille et nous propose 5 morceaux. Ses premiers, semblent-il, le groupe s’étant formé il y a peu.

Terni par un son un peu trop faiblard, le grindcore de MISERABLE FAILURE se veut extrémiste et sans compromis. Les influences tapent dans le grind furax d’INSECT WARFARE et le Powerviolence de YACOPSAE, avec des zestes de grind plus moderne évoquant KILL THE CLIENT ou PIG DESTROYER.

Chant arraché, gratte qui hurle, et une BAR pour enchaîner les tempos ultra rapides : pas de chichi, MISERABLE FAILURE a opté pour l’impulsivité et la simplicité. Je n’adhère pas des masses aux hurlements, mais ils ont le mérite de véhiculer un gros truc bien rageur. On sent parfois une rupture proche des cris qu’affectionnent certains groupes de HardCore, et il faut reconnaître que ça colle assez bien à leur zik.

Les riffs peinent à émerger dans le magma sonore, mais quelques pointes de distorsions ou d’influences Punk suffisent à compenser l’aspect basique.
MISERABLE FAILURE a tenté d’insuffler une âme belliqueuse et rebelle à ses morceaux, et y parvient parfois. Leur zik contraste pas mal avec les deux groupes précédent, moins catchy et plus extrême, voire trop linéaire. A l’inverse, l’aspect ultra violent et rapide est captivant, et cette rasade de blastbeat avec gueulante haineuse est une bonne façon de clore cet excellent split.

On sent par contre encore un peu d’approximation, de riffs éculés ; même si cela ne gêne pas vraiment quand on s’envoie une rasade de Grind.
Il n’empêche, si dégueuler du Grind et hurler sa haine ne requiert pas trop de talent, cela nécessite tout de même un peu d’inspiration. Ce qui manque, peut-être, à MISERABLE FAILURE.

Le bloc sonore est trop compact et aiguisé pour permettre de vraiment profiter et accrocher à fond à ces 4 titres, là où LYCANTHROPHY ou INSECT WARFARE arrivent à rendre leur zik ultra violente et pourtant bien assimilable.
MISERABLE FAILURE compense cette linéarité musicale par un feeling impulsif. Une découverte sympa, à suivre.

Lien : facebook.com/msrblflr


Le bilan de cette rétrospecgrind française en 19 titres est extrêmement positif, avec un concentré de bonne zik, de bonne énergie et de bonnes vibrations.
Vraiment un excellent split, acquisition obligatoire pour passer un bon été en toute quiétude.



http://shop.kaotoxin.com/ - 130 visite(s)

Ecoute INTEGRALE - 88 téléchargements


Rédigé par : ..::Ju::.. | JUST BUY IT/ | Nb de lectures : 12002




Auteur
Commentaire
tool
IP:82.248.5.247
Invité
Posté le: 30/08/2013 à 10h05 - (108821)
plus ça va, plus le métal actuel me rappelle l'art moderne, des tonnes d'explication fumeuses pour donner un sens à ce qui n'en a aucun , bref , c'est du bruit ....

MoiZ
IP:79.98.60.226
Invité
Posté le: 30/08/2013 à 12h12 - (108827)
c'est vrai, ça! A quand les chros qui ne comportent que le nom du disque et le titre?

tartine
IP:81.249.229.142
Invité
Posté le: 30/08/2013 à 12h38 - (108828)
Tout à fait en phase avec la chronique de Ju. Bon disque et bonne chronique.

ennemi juré
IP:93.14.83.119
Invité
Posté le: 31/08/2013 à 15h34 - (108860)
Enorme

dav
IP:78.250.236.54
Invité
Posté le: 31/08/2013 à 19h15 - (108865)
symps les gaziers ce split grindos :)

kaotoxin
Membre enregistré
Posté le: 02/09/2013 à 03h49 - (108890)
Merci BEAUCOUP Ju', pour cette nouvelle chronique aussi positive qu'encourageante :)



Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker