MINISTRY - Last Tangle In Paris (UDR) - 07/08/2014 @ 08h47
Mise à jour des grandes lignes de la biographie récente de MINISTRY :
- Le dernier album du groupe, The Last Sucker, sort en septembre 2007
- Le mois suivant, Paul Raven décède d’une attaque cardiaque
- Le groupe donne une dernière tournée et splitte en 2008
- Le dernier CD/DVD Live du groupe, Adios… Putas Madres sort en mai 2009
- Diverses compils et albums de remixes sortent courant 2009-2010
- MINISTRY se reforme en 2011
- Début 2012 sort Relapse, a priori le dernier dernier album de MINISTRY
- Une dernière dernière tournée est donnée à l’été 2012 avec notamment quelques dates en France
- Mike Scaccia décède brutalement en décembre 2012
- Le dernier dernier CD/DVD Live de MINISTRY, Enjoy The Quiet sort en bacs en 2013
- Le dernier dernier dernier album, From Beer To Eternity, sort également la même année
- En 2014, le groupe sort finalement un dernier dernier dernier album Live, Last Tangle In Paris
- Al Jourgensen annonce qu’il va finalement faire une dernière dernière dernière tournée pour l’album From Beer To Eternity
- Un dernier album de remixes pour From Beer To Eternity, puis un dernier dernier album de remixes pour Relapse, sont annoncés et seront proposés en téléchargement.

Voilà donc, enfin j’espère, la dernière dernière dernière dernière dernière chronique d’un stuff de MINISTRY pour VS. Il s’agit donc de celle du dernier dernier dernier CD/DVD Live du groupe, Last Tangle In Paris. In Paris ? Je l’avais déjà évoqué lors de ma chronique du dernier dernier Live Enjoy The Quiet (oui puisque ce dernier dernier dernier Live couvre une nouvelle fois la tournée de 2012…), le concert donné à Paris en juillet 2012 avait été tronqué suite aux problèmes de santé de Al, prétendument dus à une déshydratation, alors que le frontman était déjà dans un piètre état un jour plus tôt en Alsace. Last Tangle In Paris est donc plutôt présenté comme une compilation Live, dernier baroud d’honneur pour la tournée de 2012 qui était censée être la dernière dernière tournée de MINISTRY… Mais aussi dernier baroud d’honneur pour Mike Scaccia qui décèdera brutalement fin 2012. Hommage ou opportunisme, chacun choisira son camp pour ce nouveau CD/DVD Live pantagruélique avec 3 disques pour en tout 30 morceaux captés un peu partout. Partout et n’importe où finalement, quitte à faire une sorte de publicité mensongère. Explications.

Commençons par le DVD, à nouveau à la présentation vidéo sobre, concert complet et chapitres, et pour les bonus, ça sera peau de zob, pas de Live entier caché cette fois-ci. Le disque principal de Last Tangle In Paris présente donc un show complet de MINISTRY de la tournée 2012, avec la setlist classique utilisée à cette période, couvrant les singles de R€£ap$€, le meilleur de la trilogie anti-bush et des vieilleries cultes. Rien de bien exceptionnel, toutefois l’heure 25 de vidéo est agrémentée de petits à-côté qui s’intègrent entre les morceaux, petites discussions backstage, répètes (aparté : les mecs, si vous jouez "Double Tap" en répète, pourquoi est-ce que vous ne jouez jamais ce morceau en Live ??), images en studio, courts mots des musiciens en tête-à-tête. Avec plus ou moins d’intérêt, ces interludes sonnent plus comme un hommage à Mike Scaccia. On découvre donc ses derniers enregistrements en studio, et les témoignages de musiciens (Sin Quirin) ou de proches du groupe (leur ingé son) sur la manière dont ils ont appris la mort de « Mikey » et ce qu’il s’est passé après. Un hommage sobre, mais finalement simple et bienvenu. Tout ceci agrémente donc ce DVD Live qui, avouons-le, est nettement supérieur au très moyen Enjoy The Quiet. Image et son sont bons, la réalisation ne part pas dans des délires imbuvables, le son est retouché mais sonne bien plus brut et « Live » que celui du concert principal de Enjoy The Quiet. D’autant plus que sur cette date, le groupe était en forme, Al y compris : il n’a plus la hargne de ses grandes années mais malgré son look affreux, ses nombreuses bandes samplées (sur les vieux morceaux à la fin, on se demande ce qu’il chante en direct… de même qu’il prend ici une guitare pour les 3 derniers morceaux mais ne s’en sert presque pas…) ses petits pas de danse ridicules et le fait qu’il carbure au pinard, il apparaît bien affûté et dynamique. Vous l’aurez donc compris, comme Al est en bonne forme ce qui est proposé sur ce DVD n’est absolument pas le fameux concert donné au Bataclan de Paris qui avait été arrêté au bout de 10 morceaux (12 sont joués ici). En réalité, il semblerait que le show proposé ici ait eu lieu à Chicago, ce qui du reste n’est pas annoncé précisément (et mon promo est minimaliste). Un show correct mais je ne saisis toujours pas l’intérêt d’avoir appelé ce DVD Last Tangle In PARIS alors que le concert proposé n’a pas eu lieu à PARIS ! Dans ce cas on aurait aussi pu l’appeler Last Tangle In Alsace sachant que le groupe était aussi passé par cette région un jour auparavant… Ok, il y a la formulation « dernier tango à Paris » mais on a l’impression que le groupe avait prévu de sortir un DVD pour la date de Paris dès le début, avant de se retrouver bien marri lorsque le show fut tronqué… C’est peut-être pour signaler que la tournée est passée par Paris, ou pour dire ironiquement qu’elle s’était « terminée » d’une façon peu commode à Paris, mais dans l’absolu c’est un peu débile et incohérent d’avoir appelé ce Live comme ceci vu que tout le monde va penser qu’il s’agit du concert donné à PARIS. D’autant qu’il ne semble pas y avoir des images backstage issues du concert à Paris. Ah si, il y en a bien une, tout à la fin… que je vous laisserai découvrir et qui semble annoncer que finalement le titre pourrait bien être un clin d’œil ironique…

Après tout, il pourrait y avoir quelques titres captés à Paris dans les deux CDs qui accompagnent le DVD, dénommés « MINISTRY Retro Live », faisant finalement de Last Tangle In Paris une sorte de compilation Live. Je ne pourrai vous répondre, comme je l’ai dit mon promo est assez minimaliste : je remercie UDR de nous avoir fourni les 4 CDs du stuff mais un peu plus d’infos n’auraient pas été superflues. Après avoir fouillé sur l’Internet, tout ce que je peux dire c’est que les morceaux proposés ont été captés entre 2006 et 2012, où quand comment ça je n’en sais foutre rien. Les 18 morceaux audio proposés sont sans grandes surprises, hormis la présence du plus rare "So What" qui figurait sur The Mind Is A Terrible Thing To Taste, le reste étant du grand classique, entre tout ce qui a pu être joué lors de la tournée 2012 et quelques autres morceaux de la période anti-bush fils ("Fear (Is Big Business)", "Let’s Go"). Hormis quelques morceaux un peu pourraves car bénéficiant d’un son trop faible ou trop saturé (les deux morceaux que je viens de citer à vrai dire…), le reste est auréolé d’un bon son, on ne ressent pas la différence entre les différentes captations. Que ça soit au niveau du DVD ou des CDs, Last Tangle In Paris bat donc Enjoy The Quiet par K.O., prouvant que pour sa toute fin de carrière MINISTRY est redevenu un peu plus sérieux et a su redresser la barre. L’intérêt reste discutable pour des morceaux entendus et réentendus mais Last Tangle In Paris reste un Live de qualité honorable surtout comparé à Enjoy The Quiet. A noter enfin que je dispose d’un troisième CD audio, qui n’est pas mentionné dans les différentes versions de ce stuff Live. Il s’agit tout simplement du pendant audio du DVD, à la différence que… les 3 derniers morceaux ne proviennent pas du concert donné à Chicago. Le son n’est pas pareil et au début de "Thieves", on peut entendre Al entonner « allright, New York »… donc bon, c’est un peu curieux et je comprends plus rien.

Si vous êtes fans de MINISTRY mais pas au point d’acheter tout aveuglément, Last Tangle In Chicag… euh, In Paris peut être un bon investissement. Il offre un bien meilleur témoignage de la tournée 2012 que Enjoy The Quiet : le show proposé en salle est meilleur, mieux filmé, mieux sonorisé, avec un Al en meilleure forme. L’hommage à Mike Scaccia en filigrane est sympathique et finalement assez touchant. Les deux CDs ne sont pas indispensables pour autant mais restent une « compilation » Live correcte dans l’ensemble. Si vous aviez zappé Enjoy The Quiet, volontairement ou non, Last Tangle In Paris peut faire office de bon rattrapage. Reste que le nom du DVD est toujours idiot et hors sujet (voire mensonger) même s’il peut être pris au second degré, un peu d’autodérision sur la « fin » de carrière de MINISTRY ne fait pas de mal, il suffit d’écouter Al répéter backstage « I hate this job… » avant d’expliquer que « no, i don’t hate this job, it was a joke… » pour s’en convaincre. Se moquer de lui-même était la meilleure chose à faire pour MINISTRY, dont le dernier dernier dernier Live s’en sort avec les honneurs. Un Live honorable (bien que peu étoffé) qui devrait donc être la dernière dernière dernière sortie vidéo sur galette pour MINISTRY. Mais ne rendons pas les armes aussi vite, sachant que le groupe doit faire une dernière dernière dernière tournée, il est tout à fait possible qu’il en profite pour sortir un dernier dernier dernier dernier album Live…

Setlists :
DVD : Live In Par... In Chicago : Ghouldiggers - No "W" - Señor Peligro - LiesLiesLies - 99 %ers - Life Is Good - Relapse - The Last Sucker - Psalm 69 - N.W.O. - Just One Fix - Thieves
MINISTRY Retro Live : CD 1 : Ghouldiggers - No "W" - Señor Peligro - Rio Grande Blood - LiesLiesLies - 99 %ers - Life Is Good - Relapse - The Last Sucker / CD 2 : Psalm 69 - N.W.O. - Just One Fix - Thieves - Khyber Pass - Fear (Is Big Business) - Let's Go - Watch Yourself - So What




Rédigé par : ZeSnake | Dernier dernier dernier Live/ | Nb de lectures : 17874




Auteur
Commentaire
DIMECHAG
Membre enregistré
Posté le: 07/08/2014 à 11h47 - (113136)
Je pari 100 bals européens que Jourgen' ressort un album en 2015... Faut bien payer les factures, le pif, les produits chimiques et remplir la piscine!


Bernard
Membre enregistré
Posté le: 07/08/2014 à 17h24 - (113145)
Bâillement (le der des ders des ders, promis!).

heartwork
Membre enregistré
Posté le: 08/08/2014 à 12h05 - (113152)
parce que dans Dernier tango à Paris Marlon Brando se sert d'une plaquette de beurre pour enc... Maria Schneider...ce que Al Jourgensen fait avec ses fans depuis l'annonce de l’arrêt de son groupe il y a x années,non?

heartwork
Membre enregistré
Posté le: 08/08/2014 à 12h07 - (113153)
je veux dire par là qu'il propose des albums a l'interet limité depuis the last sucker,selon moi.Et qu'il exploite le filon jusqu'au bout
Rien d'irrespectueux envers les fans de ma part,j'en ai fait parti aussi

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker