MIKE LEPOND’S - Silent Assassins (UDR) - 08/12/2014 @ 07h32
En attendant le prochain Symphony X que l’on annonce pour bientôt voire très prochainement voire incessamment sous peu, voici le premier album solo du plus discret de ses membres, Mike Lepond.

Étant donné que les chats ne font pas des chiens et que les raccourcis sont extrêmement faciles et rapides, immédiatement on se construit « une image auditive » à propos du style auquel nous allons être confrontés : soit un power prog avec shredds vertigineux et moult claviers tout aussi effrénés.

Et bien pas tout à fait. Car Silent Assassins, le premier album de Mike est de l’aveu même de son créateur un hommage à ses influences personnelles que l’on peut résumer à Judas Priest, Kiss, Helloween, Motorhead, Blackmore’s Night, Blind Guardian, bref une bonne partie de la scène heavy des années 80 et power des 90’. Le panel est donc large et chacun pourra y retrouver son groupe ou sa scène favorite.

Cela reste de toute façon métal et même métal plutôt baston mais qui se veut un brin expurger de toute la panoplie symphonico-progressive chère à la bande de Rullo, Romeo et consorts. Cet écart de style supposé avec son groupe habituel est finalement assez rafraichissant. Pourquoi en effet vouloir perpétuer en solo ce qu’il accompli très bien au sein de son groupe et qui n’apporterait pas grand-chose au genre. En clair, Lepond nous dit « si vous voulez du Symphony X et bien écoutez Symphony X, moi je vous propose autre chose. » Dont acte !

D’après les confidences du bonhomme, c’est un projet qu’il porte depuis 2 ans et qu’il a été obligé de sortir sans au départ l’appui d’un label ou d’une maison de disques. Il n’est pas le seul dans ce cas. Tout comme pour son financement qui a fait l’objet d’une opération « crowdfunding » (quel horrible mot !) de plus en plus à la mode. Et oui, ma bonne dame, on va chercher la tune là où on peut et ici en l’occurrence chez les fans. Gloire leur soit rendue, c’est grâce à eux que nombre d’artistes trouvent de quoi monter leur projet.

Et ceux-ci n’auront pas à le regretter car, sans être l’album de l’année (qui je vous le rappelle est celui d’Opeth , non ? Allez un peu d’humour que diable ! Sans ça la vie est d’un triste !) Mike ne s’est pas foutu de leur gueule et ses invités ne sont pas des amateurs sortis de nulle part. Lui-même n’étant pas un débutant, on imagine très bien qu’il a voulu s’entourer de musicos qui tiennent la route. On retrouve donc au chant Alan Tecchio (Autumn Hour, Hades, Watchtower), à la guitare Metal Mike (Halford, Testament) et à la production Michael Romeo qu’il est je crois inutile de présenter.

A l’arrivée, ça donne une galette plutôt réussie de heavy power mélodique ponctuée de petites idées originales et intéressantes qui lui confèrent finalement une personnalité attachante. Les titres remarquables sont suffisamment nombreux pour éviter l’ennui. (Apocalypse Rider - Silent Assasins – The Progeny – Oath & Honor). Je vous ai dit en début de kro que Lepond voulait trancher avec ce qu’il fait d’ordinaire avec S.X. Bon, ce n’est pas entièrement vrai car il se permet tout de même quelques incursions dosées dans le prog avec des titres qui en moyenne frôlent les 7’ et le dernier en affiche 11 (Oath & Honor). (Chassez le naturel etc…).

Bon, ok, ce disque ne vous fera pas vous relever la nuit mais permettra de passer de bons moments. Ce qui, compte tenu du contexte actuel n’est déjà pas si mal…




Rédigé par : Karadok | 14/20 | Nb de lectures : 9380




Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker