MESSALINE - Illusions Barbares (Brennus/Socadisc) - 18/05/2015 @ 07h09
MESSALINE continue son petit bonhomme de chemin et ce n'est pas absurde de se dire que ce groupe arrive à son 4ème album.

MESSALINE, c'est toujours du heavy metal mélodique de qualité avec des textes en français ciselés, truffés de jeux de mots et de calembours (Chattos doit être copain avec Prince de Lu), osant la rime riche voire richissime.

Les messieurs viennent du prog (le groupe ABSURD) et aiment nous pondre des morceaux certes de heavy mélodique mais rarement linéaires, on a souvent plusieurs ambiances dans un même titre. Contraste déjà illustré par l'opposition entre l'intro acoustique et « Morituri te Salutant » heavy bien dynamique. « Les crayons du Soleil » est un des premiers sommets de l'album, il illustre bien ce côté à tiroir des morceaux... début aérien, puis heavy heurté et efficace et accélération soudaine. Les 2 titres qui suivent forment un duo de morceaux « Un crime au paradis » avec « Fouille de sarcophage », un mid heavy entouré d'une intro et d'une outro acoustique et sur lequel on retrouve Hasan Hadji le guitariste de leurs amis d'ANGE pour un solo, et de « Barbie tue Rick » (qui fait rimer silicone avec si l'icône) qui nous sort les tiroirs du placard avec une début mid tempo heurté, un passage acoustique avec son texte déclamé et une partie plus rapide et épique.

« À Jérusalem », rapide et urgent et doté d'un super solo, « Mehlinn-Hâ » (objet d'un vrai clip en costume), qui pendant toute une moitié est une chanson acoustique et douce contant d'horribles méfaits d'un chevalier templier avant de se transformer en heavy assez lent, et l'excellent « Baphomet » qui après une intro sur des voix aériennes mélange passages lents, lourds, avec un refrain plus rapide puis des passages thrashy bourrins... et comme de bien entendu encore un super solo de Mick... le morceau se termine sur une prière bien sombre à Baphomet psalmodiée par Christian de ANGE.... ce trois morceaux nous narrent l'histoire (fictive mais basée sur des faits historiques) de Gontrand de Montgisors, de Mehlinna-Hâ, sa bien-aimée et de leur fils Abel, histoire détaillée dans le livret.

« Funambule » sans être mauvais est le temps faible de l'album... « Cadavre-esquisse » est un morceau ultra sombre parlant d'un tueur psychopathe, la première partie est programmée, puis la musique devient un heavy lourd sombre qui alterne avec des passages rapides. « Les Teufs de héros » un morceaux dynamique doté de paroles succulentes et d'un solo à la Tom Morello du temps ce RATM conclut en beauté l'album... sauf qu'on a aussi une relecture du morceau du premier album, « Messaline » pas fondamentalement différente de l'originale...

Messaline fait ce qu'elle sait faire en ajoutant de façon légère de nouveaux éléments, les textes ajoutent beaucoup de saveurs à ce heavy mélodique qui n'en manque pourtant pas !




Rédigé par : Papy Cyril | 16/20 | Nb de lectures : 8761




Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker