MERIDIAN - Metallurgy (Mighty) - 30/06/2014 @ 07h53
Si le Danemark recèle d’excellents groupes de metal, à commencer par les pères fondateurs Pretty Maids et Mercyful Fate, le nom de Meridian n’a en revanche pas encore traversé la mer Baltique et la mer du Nord. Signée sur le label Mighty Music, la formation originaire d’Esbjerg sort aujourd’hui de l’ombre avec Metallurgy, un premier album dont la gestation a duré plusieurs années. Peu convaincus par la qualité sonore des sessions d’enregistrement initiales, intervenues entre le printemps 2010 et le mois d’avril 2011, les cinq musiciens ont décidé dans un second temps de faire appel à des producteurs réputés pour mettre en valeur leurs compositions. C’est ainsi que l’on retrouve sur ce disque Christian Bonde (Dawn Of Demise, The Cleansing, Siamese Fighting Fish) au mixage, ainsi que l’incontournable Jacob Hansen (Volbeat, Hatesphere, Destruction…) au mastering.

S’agissant plus spécifiquement de la musique pratiquée, Meridian se situe dans un créneau heavy mélodique plutôt accrocheur quoique très convenu. L’une des particularités du groupe réside dans les parties vocales de Lars Märker, qui, loin d’être l’archétype du chanteur de heavy metal, s’inscrit au contraire dans un registre rock/metal un brin décalé par rapport à la musique du combo (« Frozen In Time », « Narrowmind »). De là à dire que le vocaliste aurait peut être davantage sa place dans un groupe étiqueté « modern rock », il n’y a qu’un pas, mais il est certain que ce chant par trop « fluet » en rebutera certains… Derrière lui, ça ne joue pourtant pas mal du tout, en particulier les guitaristes Steffan Pedersen et Martin J. Andersen, à créditer d’une bonne prestation.

Les compositions, quant à elles, ne sont pas foncièrement mauvaises mais se révèlent assez peu inspirées. Metallurgy, dont le côté easy-listening semble être totalement assumé (« Between Love And Hate », « My Enemy »), manque ainsi cruellement d’originalité et donne très rapidement dans la redite maladroite (« The Machine »). Le bilan n’est donc pas vraiment satisfaisant lorsqu’arrive l’heure de faire les comptes. « For Whom The Bell Tolls » chantait le groupe d’un célèbre batteur danois…



http://www.meridianband.dk - 122 visite(s)


Rédigé par : up the irons | 09/20 | Nb de lectures : 10879




Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker