MEL-P - Anima Asylum (Autoproduction) - 12/09/2012 @ 08h00
MEL-P…voilà le nom d’un groupe qu’il ne faut pas oublier. Derrière ce patronyme étrange se cachent des musiciens qui font de la bonne musique, personnelle, intéressante et bien interprétée. A l’heure des superlatifs galvaudés, quelques adjectifs lourds de sens ne font pas de mal.
Je suis très content de vous présenter ce groupe chers ami(e)s. Accrochez vos ceintures et préparez-vous à un voyage véritablement immersif où MEL–P va vous emmener avec lui, sur les routes peu pratiquées des métissages impossibles.

MEL–P est un combo qui existe depuis 2004 et qui s’est formé au Mans. Après quelques heures de répétitions bien fructueuses, les garçons ont décidé d’enregistrer leur premier E.P « Nouvelles de la jungle », qui avait déjà interloqué par sa saveur Dub/Metal/Ambiant et qui avait convaincu tous les amateurs de musique bizarroïdes… un peu comme si Mike Patton se mettait au Reggae avec les musiciens de FANTOMAS.

De nombreuses personnes ont qualifié la musique de MEL–P de musique barrée, ou de musique psychotique… les dénominations (parfois hasardeuses) n’ont pas manqué.
En ce qui me concerne, je ne trouve pas forcément que la musique de MEL–P est barrée. Elle est juste originale… et ce n’est pas parce qu’on est original, qu’on est forcément cinglé.
Ce groupe a choisi de jouer une musique encore assez vierge d’exploration musicales et de véritables groupes leader. Du coup, MEL–P met les petits plats dans les grands et envoie la sauce vitesse grand V : Metal, Dub, polyrythmie, atmosphère oppressantes, acoustique et disharmonie… MEL–P a l’esprit d’aventure et le talent pour jouer avec rigueur cette musique personnelle et n’ayons pas peur des mots, novatrice.

Les « bruits » et les ambiances sont aussi importantes dans la musique de MEL–P que leur rigueur rythmique ou leur expérimentations sonores. Uniquement instrumentale, la musique interloque par son caractère froid et clinique contrastés par des élans d’énergie et d’anarchie en décalage important avec le sérieux de certains passages.
Semblant en roue libre totale, les musiciens se permettent d’explorer tous les champs musicaux du metal. On passe de rythmique Djents à des passages limite Death, du noise se fait remarquer quand de l’acoustique fait son trou, du Dub semblant venir du fin fond des West Indies finit par être aussi froid que les plus noires des cavernes norvégiennes.
MEL–P n’a donc pas peur de s’aventurer à droite et à gauche… un peu comme l’a fait MESHUGGAH pendant des années.

L’héritage de ce très grand nom du metal me semble évident non pas dans la forme (trop de groupe pense avoir compris l’esprit de MESHUGGAH en essayant de jouer comme eux) mais plutôt dans l’esprit et dans l’envie de toujours essayer de créer quelque chose de neuf. Sans tomber dans l’over technique, le groupe joue bien et de façon très rigoureuse. Si la musique n’est jamais très rapide ni très violente, elle revêt un caractère assez anxiogène par moments et inquiète plus que ce qu’elle ne dérange.

MEL–P est assez peu démonstratif en fait, que cela soit de ses effets ou bien de sa technique. Tout est ici assez maîtrisé, presque camouflé par moments… pour qu’au final les situations musicales que propose le combo finissent par arriver par surprise et ainsi terrasser tout le monde. « SOLLICITUDO » commence comme un morceau de blast beat plutôt pépère et se mue sans que cela ne paraisse incongru en une espèce de Dub lumineux qui se transforme en démon rythmique lâché au milieu de pauvres victimes prêtes à être dévorées. Les autres morceaux vous réservent bien des surprises (le sublime « Persequor » va bien plus loin que « Sollicitudo » dans l’exploration sonore) et je vous promets qu’on ne s’ennuie pas chez les MEL–P.

L’absence de chant aide certainement le combo à affirmer une certaine identité… mais on regrette un peu par moments qu’une voix ne vienne pas se poser sur tout cet enchevêtrement sonore si réussi. Peut-être cela ne donnerait rien de bon, mais peut-être aussi cela donnerait quelque chose d’énorme !!!
L’originalité du groupe freinera aussi peut-être son ascension, la particularité de sa musique rebutera peut-être ceux qui sont trop attachés à leur école.
Pour ma part, je vais encore me régaler de ce très bel album qui laisse augurer du meilleur pour ce groupe novateur et original. S’ils continuent crescendo, ça risque de faire très, très mal pour la suite.


Rédigé par : Pamalach | 15,5/20 | Nb de lectures : 12099




Auteur
Commentaire
yo
IP:81.252.131.1
Invité
Posté le: 12/09/2012 à 10h50 - (103667)
Cool que des groupes développent ce genre d'idées par contre il y a clairement un leader dans ce style: DUB TRIO! Loin devant.

Jean-mimi
IP:82.67.109.163
Invité
Posté le: 12/09/2012 à 16h20 - (103674)
Je trouve pas que ça sonne pareil que Dub Trio.
C'est ni meilleur, ni moins bon. C'est différent.

xmaxx TOOTH
IP:194.78.160.148
Invité
Posté le: 14/09/2012 à 04h00 - (103706)
Mel-P, elle déchirait dans les Spice Girls.


Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker