MELTED SPACE - From The past (Totentanz/Season of Mist) - 29/03/2012 @ 08h30
MELTED SPACE est un projet porté par Pierre Le Pape, compositeur fou furieux membre entre autre de WORMFOOD et de EMBRYONIC CELLS. Le furieux pianiste de formation n'a pas eut peur de se retrouver écrasé par le travail lorsqu'il s'est lancé dans la composition de ce double album subtilement varié et incroyablement dense. Il convient de saluer dores et déjà le bonhomme ne serait que pour le travail effectué.
Après un premier album uniquement instrumental, l'imaginatif musicien nous revient avec un double album ambitieux baptisé "From the Past". Pas moins de 26 musiciens ont participé a ce projet d' Opera rock basé sur les différentes mythologies et au vu des pedigree de certaines groupes ayant participé au projet ( Otargos, The Old Dead Trees...) on se dit que Pierre doit être sacrément convainquant en plus d'avoir un sens inné de l'organisation. Rare sont les projets musicaux métalliques français de cette envergure...

C'est en 2007 avec "There 's a place" qu'est né le départ de cette odyssée musicale. Uniquement instrumental, le projet se trouve donc ici "muté" puisque ce n'est pas les chanteurs ni les chanteuses qui manquent dés qu'il s'agit de donner de la voix.
Avant de commencer à décrire un peu la musique, on va s'attarder sur l'histoire des trois "livres" de ce double album.
Le premier parle de la réaction des dieux de l'olympe qui se retrouvent coincé dans le Metled Space (le théâtre des aventures de tous ces joyeux petits personnages). Certains sont très content de s'y retrouver quand d'autres enragent d'avoir perdu leur pouvoir d'antan.
Le deuxième livre parle de la légende de Séléné et Endymion où Séléné à endormi Endymion pour qu'il reste éternellement jeune et beau (cette "folie" ne restera pas sans conséquence ).
Le troisième livre enfin parle de Lucifer qui, las du Melted Space, vient mettre l'ambiance comme lui seul sait le faire.
Très grand fan de "La Divine Comedie " de Dante Pierre Le Pape écrit ici trois actes ambitieux et particulièrement fournis qui raviront les amateurs de ce type d'épopée.

Vous l'aurez compris, cet album est joué par un groupe de "Base" ( Adrien Grousset à la guitare, Brice Guillon à la basse, Gaël Barthélémy à la batterie, Pierre Touzanne à la basse sur un titre ,Matthias Bouyssou, à la guitare sur un titre et Michael Saccoman à la batterie) puis enrichis par toute une pléiade d'invités chanteurs et chanteuses que je vais vous détailler ci dessous (c'est long, mais cela permet de réaliser l'ampleur du travail réalisé !)

Arnaud Strobl qui interprète Dante,
Dagoth, d' Otargos interprète le Dragon qui veut dévorer Séléné.
Liesbeth Cordia d' Eve’s Fall prête sa voix à la déesse Artémis,
Talena Smith de Gone Til Winter joue Athéna
Virginie Goncalves, de Kells est la déesse Héra.
Mick Rignanese de Destinity, Lucifer
Sire Cédric, Belial
Bruno « Bastich » du groupe Fleshdoll, interprète Emma-O.
Cédric Julien,d' Hysteresy, qui interprète Tezcatlipoca
Stephan May, Ethersens interprète Zeus.
Pierrick Valence, d' Agressor joue Hadés.
Maxime Galatry, de Om Mani interprète Hermès.
Guillaume Martinot, l’ancien chanteur de Gorod interprète Arès
Pierre Leone, The Oath, joue Poséidon.
Jesus « The Butcher », du groupe Offending interprète Héphaistos.
Amélie Jeannès interprète St Raphaël.
Manuel Munoz, l’ancien chanteur de The Old Dead Tree, joue Apollon.
Emilie Plaquin, interprète Séléné.
Vanessa Lauriola deSylae interprète Star.
Lucie Blatrier, de A Quiet Day For Mellow Dreams interprète St Michel.
Anaé du groupe Adrana, qui interprète St Gabriel.
Crystina Maez qui interprète Ahprodite.

Bien sur, au vu du nombre d'interventions tous ne brillent pas de la même manière au niveau de leur performance musicale. Bizarrement, cela ne nuit pas à l'album puisque chacun des musiciens interprète un personnage et de toute façon les crachotages sont très rares.
"From The past" est donc un Opera Metal. Largement symphonique dans sa construction et dans de nombreux passages, la musique ne répugne pas cependant à plonger dans les extrêmes en piochant son inspiration dans le death ou le black. Autant le groupe est raffiné à certains moments autant lorsqu'il s'agit d'envoyer du blast, ils font pas semblant.
Rien ne vient cependant nuire à l'histoire et chaque passage musical est soigneusement joué pour coller à ce qui est en train de se raconter. Pas étonnant de voir alors s'alterner les morceaux mélodieux où on entend des voix féminines avec des gros fatras sonores où des growls menaçants se percutent pour montrer toute la colère des personnages. Si il apparait très rafraichissant au départ, ce systématisme dans l'alternance finit par ne plus surprendre dans le livre I. Le livre II et III me semblent plus cohérents à ce niveau et flirte moins avec les extrêmes. En parlant d'extrême d'ailleurs, impossible de taire l'incroyable travail de production fait sur cet album. Que cela soit de la bourrinerie, des passages atmosphériques ou des orchestrations raffinées, rien ne vient troubler la pureté du son qui est l'apanage de ce disque !

Les musiciens qui jouent sur ce disque brillent eux aussi par la qualité de leur exécution et par la pertinence de leur interprétation. Qu'ils viennent habiller les douces voix féminines de subtiles nappes sonores où soutenir les voix vengeresses de dieux courroucés, ils arrivent à maintenir un fil conducteur intéressant qui malgré la longueur ne choque à aucun moment. Des orchestrations au solos de guitares de folie, il vous faudra plusieurs écoutes pour digérer cette énorme partition qui rappelle par de nombreux aspects les plus notoires des groupes progressifs et plusieurs compositeurs classiques. Vous aimez le metal prog chanté par des voix féminines ? Vous aimez les opéras rock ? Vous aimez bien les rugissements Death ? Vous êtes passionnés par la mythologie ? Vous connaissez déjà le travail de Pierre Lepape ? Pressez vous alors !

En vérité, il est très difficile de chroniquer un double album comme celui la. C'est tellement travaillé et vaste qu'il est difficile de ne faire que simplement décrire ce qui se passe sans faire une chronique de trois kilomètre de long. Je vais donc arrêter de vous saouler, car de toute façon je pense que je vous en ai assez dit pour vous décider à aller écouter ou pas. Encore une fois bravo à MONSIEUR Le Pape pour le travail réalisé.


Rédigé par : Pamalach | 14,5/20 | Nb de lectures : 13260




Auteur
Commentaire
nokbourrin
IP:62.39.11.146
Invité
Posté le: 29/03/2012 à 09h53 - (101346)
ca a l'air sympa ce truc, faudra que j'y jette une oreille en revenant.

Pam, tu me sembles être un abonné au 14/20, jsuis étonné cette fois ya eu un demi point de plus, ce truc est vraiment bon alors ? ;D

pierresons
Membre enregistré
Posté le: 29/03/2012 à 10h36 - (101348)
Pierre Le Pape*

kalter_Tod
Membre enregistré
Posté le: 29/03/2012 à 12h04 - (101349)
Je vais quand même poser la question qui fâche mais qui se pose : pourquoi 14,5/20 si l'album est si bon ?
D'après la chronique, le sujet est là, l'écriture est là, l'interprétation est là et la prod aussi. Le tout se terminant même par un "bravo" ! Loin de moi de critiquer la chronique mais, me sentant dans le public "visé", j'aimerais bien comprendre où est le bémol.

pamalach
Membre enregistré
Posté le: 29/03/2012 à 22h54 - (101360)
Bien vu Nok Bourrin !

Pour la note, 14,5/20 c'est une bonne note non ? En ce qui concerne, le bémol que je met à cet album c'est qu'il est dense et au final assez difficile à digérer. Difficile cependant de fluidifier efficacement les messages avec autant d'informations !

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker