MEKONG DELTA - Intersections (SPV/Wagram) - 25/07/2012 @ 08h37
Non, je ne me l’explique pas mais entre MEKONG DELTA et la France, le courant n’est jamais passé. Pourtant élevé au même rang de maître absolu du techno-thrash européen à la fin des années 80 aux côtés de CORONER, le groupe n’a jamais vraiment percé par delà le Rhin. Trop abscons peut-être ? Trop porté sur ces relectures de morceaux de musique classique ? Trop pédant ? Pas assez rock n’roll? Je pense qu’il y a un peu de tout ça, plus la personnalité assez particulière de leur bassiste et chef d’orchestre (rarement le terme n’a été aussi adapté) Ralf Hubert, véritable tyran qui n’a jamais laissé quiconque d’autre sur le devant de la scène mais qui, paradoxalement, a toujours refusé de se mettre en avant médiatiquement parlant.

D’ailleurs, la preuve la plus parlante de ce malentendu est que bien qu’il soit toujours resté actif, au final peu de gens savent que la carrière discographique du groupe ne s’est jamais vraiment arrêté et qu’ils ont encore sorti un album il y a de cela deux ans. Oui, mais voilà, tout le monde s’en fout un peu et ne semble retenir de leur carrière que les glorieuses 80’s, au point qu’avec ‘Intersections’ MEKONG DELTA cède aujourd’hui à l’énervante mode des compilations de classiques réenregistrés, après DESTRUCTION et HOLY MOSES. Le pire est que l’éternel paranoïaque que je suis soupçonne que tout cela cache avant tout une histoire de gros sous, vu qu’à ce que je sache, pour de sales histoires de droit, les vieux albums de MEKONG DELTA ne sont plus disponibles aujourd’hui. ‘Intersections’ pourrait donc être une tentative à peine cachée de Schubert de rentabiliser à nouveau son back-catalogue. Sauf qu’il fallait faire les choses un peu mieux mon gars…

Alors certes, comme d’habitude avec le groupe, le niveau technique est impressionnant. Bien que le dernier line-up en date assemblé autour de Schubert n’a pas forcément un pedigree aussi prestigieux que ceux qui l’ont précédé – et où Uli Kusch d’HELLOWEEN, Jörg Michaël de STRATOVARIUS ou encore Peter Sjöberg de THEORY IN PRACTICE s’étaient infiltrés, excusez du peu ! – et bien qu’ils aient tous enregistré leurs parties individuellement, le résultat est brillant. Très typé techno-thrash de la fin des années 80 certes, les fans du deuxième WATCHTOWER au son très sec comprendront ce que je veux dire, mais clair et puissant, même si leur dernier chanteur Martin LeMar a toujours aussi tendance à tirer le tout plus vers un prog metal de haute volée, mais un prog metal quand même.

Mais quel dommage alors que tout cela transpire aussi peu le plaisir et la fierté. En plus d’un livret chiche ne présentant que les paroles mais aucun commentaire (pourquoi ces choix-là ? De quel album à l’origine est tiré tel ou tel titre ?) et d’une durée certes honnête (52 minutes) mais, au vu de leur volumineuse discographie, qui aurait pu être largement supérieure, on peine à voir l’intérêt au final de l’opération. Car nonobstant qui jouaient sur les versions originales, vu que Schubert ne s’est jamais entouré de manchots, on ne peut pas vraiment dire que des disques comme ‘The Principle Of Doubt’ (1989) par exemple souffrait vraiment d’un côté approximatif. Donc je ne suis pas trop sûr que des relectures aussi proches des originales (même si j’avoue ne pas être assez fan hardcore pour être capable d’étudier cela au microscope) réussissent à intéresser quiconque en dehors des fidèles de leurs plus acharnés. Et puis il y a ce choix de n’avoir choisi ‘que’ dix titres, tous à l’origine sorti sur l’un de leurs cinq premiers disques sortis entre 1987 et 1992, avec une préférence affichée pour ‘Kaleidoscope’ (1990) qui a droit à pas moins de trois morceaux.

En fait, si l’idée derrière cet ‘Intersections’ c’était d’attirer de nouveaux disciples, il aurait alors fallu faire preuve de pédagogie et surtout être un peu plus généreux. Si c’était pour faire plaisir aux fans de longue date, c’est aussi raté car eux risquent de rester sur leur faim, surtout qu’il n’y a là aucun inédit à se mettre sous la dent. Bref, encore une opération blanche pour un MEKONG DELTA qui a décidément la poisse. Ou qui ne fait rien pour l’éviter, au choix.

http://www.mekongdelta.eu/ - 171 visite(s)

facebook - 87 téléchargements


Rédigé par : Olivier 'Zoltar' Badin | Compilation pas forcément très utile/ | Nb de lectures : 11866




Auteur
Commentaire
Will
IP:90.52.150.35
Invité
Posté le: 25/07/2012 à 16h42 - (103115)
Excellente idée que de réenregistrer ces morceaux, qui avaient été littéralement pourris par des prestations vocales tout bonnement ignobles.


ZeSnake
Membre enregistré
Posté le: 25/07/2012 à 18h57 - (103116)
c'est marrant, parce que j'ai réécouté les versions originales récemment, et je trouve que le chant n'était pas si abominable que ça à l'époque. c'était bien pire chez Watchtower par exemple. enfin il est clair que le chanteur actuel est le meilleur qu'ils aient eu.
quant à ces réenregistrements, mouais bof. vraiment trop proches des originaux, à part une prod actuelle ça n'apporte aucun plus notable.

death_denied
Membre enregistré
Posté le: 26/07/2012 à 16h58 - (103128)
Je suis tout à fait d'accord avec le chroniqueur.

Morbid Tankard
Membre enregistré
Posté le: 26/07/2012 à 21h53 - (103131)
Pas trop d'accord avec la critique. Disque certes peu utile mais superbe quand même. Ecoutez 'The healer' en nouvelle version par exemple. Ce groupe est la classe absolue même si mon chanteur fétiche reste Doug LEE. Mais il est vrai que le livret est vraiment limite... MEKONG DELTA est le CORONER allemand.



nocturnus1977
Membre enregistré
Posté le: 27/07/2012 à 13h08 - (103147)
Dances of Death, lalbum a ne pas rater de leur disco... après, je ne me suis jamais penché plus que ça sur leur disco...

dances of death
IP:81.244.50.132
Invité
Posté le: 28/07/2012 à 02h04 - (103158)
Mekong Delta, mon groupe culte.

Pourquoi le groupe n'a jamais vraiment percé?

Dances of Death est probablement leur album le plus connu et le plus apprécié car le plus "thrash" pêchu et direct... mais ce disque aussi bon soit-il, est plus facile d'accès que le style beaucoup plus progressif et technique qui est la marque de fabrique du groupe.
Bref DoD est un excellent album mais très peu représentatif du reste de leur discographie.
En plus, Mekong Delta est resté longtemps une sorte de projet studio qui à ses débuts ne donnait aucun concert.
Et puis, le lignes de chants aigus des vocalistes précédants ça ne peut pas plaire à tout le monde non plus.
Ajoutez à cela une longue période d'inactivité: plus de 10 ans entre la sortie de
" Pictures at an Exhibition " et le retour en 2007 avec " Lurking Fear".

Pour ce qui est de ce disque, l'idée de réenregistrer d'anciens titres avec leur nouveau chanteur, sur le papier, je trouvais que c'était une bonne idée.
Maintenant que j'ai l'album... je suis moins convaincu.
Pour moi, le meilleur sur ce CD, c'est d'abord la nouvelle version de " The Healer " parce qu'ici il a droit à une bonne production (alors que je trouve que la version originale était justement gâchées par un son vraiment pas terrible). J'aime aussi beaucoup les nouvelles versions de " The Cure " et " Heroes Grief ". Car ce sont des titres anciens du premier album qui prennent un bon coup de jeune avec une production moderne et le chant passe plutôt bien sur ces morceaux de thrash un peu plus "traditionnels".
Les 3 titres extrais de " Kaleidoscope " dont son était déjà très bon (pour l'époque), musicalement ça reste très proche des verions originales,le principal changement étant le chant de Martin Lemar qui évite les passages très aigus.
Si on n'aimait pas le chant de Doug Lee, on peut trouver ça très appréciable... personnellement, je préfères nettement le chant sur les versions originales.
Bref, les 3 sont sympas à écouter mais pas franchement indispensables.

A côté de ça, sur " Transgressor", le seul titre repris de DoD, le chant est très différent de l'originale et je n'aime pas le résultat.
Et les 3 titres restant, extraits de mes 2 albums préférés (culte de chez culte pour moi), ce sont les titres que je trouve les moins réussis. Outre le fait qu'au niveau du chant on perd toute l'originalité des versions originales, niveau musical, le coté barré et aggressif des versions d'origine paraît aussi s'être un peu perdu en chemin.
Bref, quand j'écoute ces titres-là ça me donne surtout envie d'écouter les anciens albums.

En plus, c'est un disque assez frustrant car il propose assez peu de titres.
Sinon, niveau artwork, ils ne se sont pas foulés... comme d'habitude je serais tenté de dire car si on regarde la plupart de leurs CD et leurs rééditions, malheureusement, niveau livret c'est souvent le service minimum.

dances of death
IP:81.244.50.132
Invité
Posté le: 28/07/2012 à 02h04 - (103159)
Mekong Delta, mon groupe culte.

Pourquoi le groupe n'a jamais vraiment percé?

Dances of Death est probablement leur album le plus connu et le plus apprécié car le plus "thrash" pêchu et direct... mais ce disque aussi bon soit-il, est plus facile d'accès que le style beaucoup plus progressif et technique qui est la marque de fabrique du groupe.
Bref DoD est un excellent album mais très peu représentatif du reste de leur discographie.
En plus, Mekong Delta est resté longtemps une sorte de projet studio qui à ses débuts ne donnait aucun concert.
Et puis, le lignes de chants aigus des vocalistes précédants ça ne peut pas plaire à tout le monde non plus.
Ajoutez à cela une longue période d'inactivité: plus de 10 ans entre la sortie de
" Pictures at an Exhibition " et le retour en 2007 avec " Lurking Fear".

Pour ce qui est de ce disque, l'idée de réenregistrer d'anciens titres avec leur nouveau chanteur, sur le papier, je trouvais que c'était une bonne idée.
Maintenant que j'ai l'album... je suis moins convaincu.
Pour moi, le meilleur sur ce CD, c'est d'abord la nouvelle version de " The Healer " parce qu'ici il a droit à une bonne production (alors que je trouve que la version originale était justement gâchées par un son vraiment pas terrible). J'aime aussi beaucoup les nouvelles versions de " The Cure " et " Heroes Grief ". Car ce sont des titres anciens du premier album qui prennent un bon coup de jeune avec une production moderne et le chant passe plutôt bien sur ces morceaux de thrash un peu plus "traditionnels".
Les 3 titres extrais de " Kaleidoscope " dont son était déjà très bon (pour l'époque), musicalement ça reste très proche des verions originales,le principal changement étant le chant de Martin Lemar qui évite les passages très aigus.
Si on n'aimait pas le chant de Doug Lee, on peut trouver ça très appréciable... personnellement, je préfères nettement le chant sur les versions originales.
Bref, les 3 sont sympas à écouter mais pas franchement indispensables.

A côté de ça, sur " Transgressor", le seul titre repris de DoD, le chant est très différent de l'originale et je n'aime pas le résultat.
Et les 3 titres restant, extraits de mes 2 albums préférés (culte de chez culte pour moi), ce sont les titres que je trouve les moins réussis. Outre le fait qu'au niveau du chant on perd toute l'originalité des versions originales, niveau musical, le coté barré et aggressif des versions d'origine paraît aussi s'être un peu perdu en chemin.
Bref, quand j'écoute ces titres-là ça me donne surtout envie d'écouter les anciens albums.

En plus, c'est un disque assez frustrant car il propose assez peu de titres.
Sinon, niveau artwork, ils ne se sont pas foulés... comme d'habitude je serais tenté de dire car si on regarde la plupart de leurs CD et leurs rééditions, malheureusement, niveau livret c'est souvent le service minimum.

Uruk-Xul
Membre enregistré
Posté le: 28/07/2012 à 11h18 - (103160)
Douglas Lee on adore ou on deteste personne je suis fan de ce mec déjanté (et poser des parties vocales sur un titre raw de MEKONG DELTA, c'est pas de la tarte) avec Peter Haas derrière les fûts, largement plus créatif qu' Uli Kush et ses salves de double pédale. Meilleur Line up sur Kaleidoscope (avec Uwe Baltrusch aux six cordes...)
Concernant le ressenti sur l'artwork et les reprises... Je les partage en bonne partie, ne sachant pas en fait à qui s'adresse cet album, hardcore fans ou néophytes...
Je suis tout de même preneur.

SABBAT71
Membre enregistré
Posté le: 30/07/2012 à 08h22 - (103170)
Pas écouté, mais les versions originales me bottent bien, donc, je préfère en rester là.

J'aime bien Doug Lee... mais les goûts et les couleurs.

pour moi, c'est Music Of erich Zann leur meilleur, mais DoD est excellent aussi



Arioch91
Membre enregistré
Posté le: 30/07/2012 à 12h11 - (103177)
The Music Of Erich Zahn et surtout Dances Of Death sont des albums qui tournent régulièrement dans mon baladeur MP3.

MEKONG DELTA est un must pour quiconque recherche un Thrash metal sophistiqué et surtout très technique.

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker