MEGADETH - Dystopia (Capitol) - 14/03/2016 @ 07h14
MEGADETH est il un groupe considéré à sa juste valeur ? Entre les tribulations de la vie de Dave Mustaine, les médisances de nombreux musiciens à son égard et les changements de line up compliqués, le groupe a certainement souffert de dommages collatéraux qui ont écorné l'armure de Vic Rattlehead. Mais tout de même... on parle pas quand même de n'importe qui hein ? Qui est le bienfaiteur qui à appris à Kerry King ce que c'était qu'un triton ? Et qui c'est le gars qui à écrit "Symphony of destruction", "Hangar 18" ou "Holy Wars" ? C'est MegaDave bien sur ! "Rust in peace", "So far, so Good...", "Killing is my Buisness...", "Youthanasia", "Peace Sells...", "Countdown to extinction", le nombre de classiques intemporels composés par le groupe représente quand même une bonne partie de la discographie de MEGADETH, évaluation plus ou moins étoffée selon votre appréciation des "dernières" productions du groupe. MEGADETH peut être très bon dans des styles radicalement différents, mais ce que la plupart des fans retiennent, c'est évidement la prime période où le groupe proposait des titres fort en gueule, hyper bien écrits et armés d'une personnalité absolument unique. Moins en verve ces dernières années que lors de son acné juvénile, on aurait pu croire que le rouquin avait utilisé ses meilleures cartouches et réussi ses plus beaux cartons... que nenni. Car MEGADETH nous propose aujourd'hui avec ce "Dystopia" un album surprenant, bien supérieur à mon avis des dernières prod' du combo. Après les traditionnelles écoutes introductives, le skeud se révèle addictif avec de nombreuses bonnes idées et (seulement) quelques petits crachotages. Sacré Dave...

Toujours accompagné de son fidèle acolyte Ellefson, Mustaine s'est entouré pour cet album des notoires Kiko Loureiro (Angra) à la guitare et Chris Adler (Lamb of God) à la batterie. On le sait, si il y a bien une chose pour laquelle Mustaine est doué, c'est de savoir s'entourer de musiciens qui assurent, et cette dernière team ne fera pas exception à la règle. Loureiro et Adler sont tous les deux très à l'aise sur cet album et se fondent particulièrement bien dans le style "traditionnel" de MEGADETH. Les deux trublions semblent si bien avoir saisi l'essence du groupe que les similitudes avec de nombreux classique du Meg' se font légion et qu'on sourit à plusieurs moments tant les coups dans le rétroviseur se font appuyés... et réussis. Respectueux sans être trop nostalgique, l'équilibre est à mon goût très réussi.
A ce propos d'ailleurs, on se retrouve volontiers plus projeté dans la période "So far..." couplé à des vibes de "Countdown..." que vers d'autres skeuds moins plébiscités. C'est pas les "vieux" qui s'en plaindront... ah et puis tiens puisqu'on parle de vieux, penchons nous un peu sur les petits nouveaux qui étrennent avec cet album leur premier masque de Rattlehead.

Chris Adler a, sur cet album, un jeu qui colle parfaitement à l'esprit MEGADETH. Il a su économiser ses frappes mais n'a pas complètement gommé certains de ses traits les plus agressifs (les coordinations grosses caisses/toms à fond la caisse, les rapides déflagrations de doubles pédales) ce qui rend très bien sur la plupart des chansons. Avec ses gimmicks à la ride et son son "Tout à fond", Adler a su ne pas trop en faire pour se mettre au service du groupe. Respect.
Assez logiquement, Loureiro s'offre un peu plus d'espace d'exploration que son collègue barbu pour proposer de subtils chorus qui collent la aussi à merveille avec les compos (le bougre à co-écrit plusieurs titres avec MegaDave). Fin connaisseur du groupe, le brésilien propose tantôt des sonorités arabisantes, tantôt des moments de Shred bien dodus qui carrossent joliment les compositions de Mustaine. Écoutez cet enfoiré sur l'intro Flamenco et le solo de "Conquer or die", pièce instrumentale semblant toute dédiée à l'expression du guitariste prodigue. Tout comme son acolyte Adler, le gonze semble avoir du respect pour la musique qu'il joue, sachant insuffler avec beaucoup de gout de petites touches personnelles faisant mouche.
Toujours à sa place et efficace comme il sait le faire, Ellefson joue avec la passion qui l'a toujours caractérisé. Il s'offre même un petit passage "Peace Sells" avec une petite ouverture solo hyper groovy sur l'accrocheur "Fatal Illusion". Mais comme toujours, c'est vers le patron que se portent toutes les regards, les attentions et les questionnements.
Si les guitares de MegaDave sont à la fête, sa voix manifeste tout de même quelques signes de faiblesse. Plus grave, moins en puissance et plus rocailleuse, elle montre que notre flibustier n'a plus vingt ans et que comme il avait dit "Il ne risque plus de reproduire les même lignes vocales que lorsqu'il était jeune". Cela ne l'empêche pas de proposer quelques "Mustaineries" comme sur le très efficace refrain de "Bullet to the brain" ou sur le couplet de "Last Dying Wish" où le chanteur retrouve son débit si particulier déclamant son texte comme nul autre ne saurait le faire. En musicien et compositeur d'expérience, le bougre réussit à se jouer des obstacles pour proposer une prestation honorable. Mais c'est surtout au niveau de la guitare que le teigneux a mis dans le mille. Écrasant sur l'intro de "Fatal Illusion", Subtil sur "Bullet to the Brain", vicieux sur "Poisonous Shadows", Mustaine montre une fois encore toute l'étendue de son savoir faire en multipliant les techniques de mise à mort guitaristiques qui n'en finissent pas de fonctionner. Qu'il joue des ghost notes, de rapides cavalcades effrénées, des solos, du palm muting écrasant ou des harmoniques naturelles (le clin d’œil à MH est assez marrant) Mustaine fait feu de tout bois et entraîne toute le monde avec lui dans ses délires. On retrouve pèle mêle des clins d'œil à "In my Darkest Hour", "Holy Wars", "Train of consequence" ou "Hook in mouth" et la reprise de FEAR atteste non seulement de l'affection toujours palpable du musicien pour le Punk mais aussi du respect pour les aînés qui l'ont inspiré.

Je serais un plus mitigé quand à la prod' (Toby Wright et Mustaine Himself à la prod', mixé ensuite par Josh Wilbur (Lamb of God, Gojira)). MEGADETH a toujours eu un son assez particulier, à mon gout massif, défini et précis mais aussi froid et compressé. Ces dualités rendent ici bien avec des riffs puissants et des solos racés et mis en avant, mais la batterie souffre un peu d'un manque de relief et d'un coté "Tout à fond" un peu dommageable. Lors des moments les plus violents cela fonctionne très bien mais dès lors qu'il faudrait plus de nuances, cela pêche un peu.
Cela ne gène cependant pas l'avancée de cet album qui fait vraiment plaisir à entendre et distance à mon sens, tous les derniers skeuds du groupe. Alors évidement, Mustaine n'innove pas grand chose avec "Dystopia" mais si il lui avait été reproché dans le passé de ne pas toujours avoir été brillant quand il avait essayé de nouvelles sonorités, gageons qu'il faut souligner quand il fait bien son boulot et quand il propose des chansons comme seul MEGADETH peut le faire. Un avenir Dystopique pour MEGADETH ? Pas tout de suite du moins...




Rédigé par : Pamalach | 15/20 | Nb de lectures : 10007




Auteur
Commentaire
hammerbattalion
Membre enregistré
Posté le: 14/03/2016 à 08h09 - (119628)
Ta kro tape dans le mille Pamalach, elle reflète pas mal ce que je pense, en plus tu évites de citer Metallica et les deux autres (merci). D'accord donc, sauf sur deux points:

- l'organe de Mustaine, et dans tous les cas "il vaut mieux avoir un bel engin qu'une belle angine", comme disait le philosophe. J'ai toujours aimé ses prestations vocales sur album, mais live çà ne passe définitivement pas, çà n'a, et ne sera jamais le cas.

- Les classiques, c'est vrai que jusque Youthanasia, Megamort a pondu des chapelets de bombes, mais aussi après, au moins deux ou trois morceaux béton par album, qui ne feraient pas tâche sur une setlist. Moins la honte que CEUX que je citerai pas non plus en tout cas.





Arioch91
Membre enregistré
Posté le: 14/03/2016 à 08h54 - (119629)
Je n'écoutais plus Megadeth depuis Countdown To Extinction et cet album m'a agréablement surpris lors des premières écoutes.

Dès le début, j'ai ressenti une ressemblance avec le fabuleux Rust In Peace mais en moins énervé, en moins inspiré, en moins jazzy.

Et à la longue, j'ai délaissé ce Dystopia pour me replonger dans des Peace Sells et autres So Far So Good.

Un peu déçu également par le jeu du batteur. Nickel, précis, agressif mais je ne le trouve pas "vivant" : il manque de groove.



redkaos
Membre enregistré
Posté le: 14/03/2016 à 13h58 - (119630)
Plutôt d'accord avec la chro.
Cela dit je nuancerais un petit peu le propos concernant le jeu de batterie de Chris Adler que je trouve monotone d'un bout à l'autre de l'album , vraiment loin d'être une valeur ajoutée le monsieur...
J'avoue avoir pris un certain plaisir sur cet album même si on est quand même loin de l'orgasme auditif qu'était Rust in Peace.
Le morceau Dystopia est d'ailleurs celui qui s'en rapproche le plus car calqué sur Hangar 18... (même variations soli/couplet)
KL produit un travail remarquable sur cet album , j'irais certainement les voir au Hellfest tiens...



Azerty
IP:79.81.23.237
Invité
Posté le: 14/03/2016 à 17h31 - (119632)
Rien a dire ! De toute manière les groupes vivent de leur concerts et plus de leur vente de disques et comme ils remplissent les salles de concert car le peuple va les voir pour écouter leur standards d'y l'y a 20 ans ! Sa roule !! Un disque de plus ou de moin peu importe !

Azerty
IP:79.81.23.237
Invité
Posté le: 14/03/2016 à 19h26 - (119634)
Mais bon megadeth font ce qu'ils peuvent avec tout ses changement de musiciens à tour de bras ils n'ont plus vraiment une identitée à part Dave mustain qui lui même doit faire beaucoup d'efforts à tenir le bateau à flot ! Il est persévèrent et c'est son job ! Et il a toujours là foie !

Humungus
Membre enregistré
Posté le: 16/03/2016 à 00h13 - (119639)
Quand j'ai mis cet album en écoute, je partais forcément avec un très gros a priori au vu des dernières réalisations du groupe qui m'avaient plus que déçues.
Pis au bout de quelques secondes, je me suis mis à espérer : "Putain ! C'est pas mal du tout ça tout compte fait".
Pis au bout de quelques titres, je me suis dit que c'était bien plat tout ça.
Des titres et une production monotones, fadasses.
Cela sonne bien comme du MEGADETH (le fameux groupe que je vénère jusqu'à "Youthanasia" inclus), sauf qu'ici, pas de violences, pas d'envolées, pas de pétages de nuques... Bref, pas la gaule quoi. Au mieux une faible demi-molle.
En gros, cette galette est juste un poil au dessus du dernier METALLICA (oui je les cite moi hé hé hé !). Tu te dis qu'ils sont revenus aux bases... Tu y crois presque... Avant de te rendre compte que c'est un pâle et pathétique ersatz de tes amours de jeunesse.

PS : Par contre, je suis tout à fait d'accord avec hammerbattalion pour dire qu'après "Youthanasia", ils ont tout de même trouvé le moyen de nous pondre un ou deux bons titres sur quasi chaque album... Mais malheureusement rien de transcendantale.


SlaytaniC
IP:83.195.12.25
Invité
Posté le: 16/03/2016 à 08h11 - (119640)
disque bof bof pour moi. pas de magie, de rage thrash...bref, rust in peace MegamorT...

Ennemie
Membre enregistré
Posté le: 16/03/2016 à 12h24 - (119642)
Je ne comprendrai jamais pourquoi les gens ne cessent de ressortir le sempiternel "Rust in peace", comme si ils ne connaissaient que cet album.
Bref, super album qui remonte la pente après un Super Collider molasson!
Par contre pas si d'accord avec la chro: Endgame et 13 étaient exceptionnels!!!!
Kiko est un super gratteux, Mustain a une voix qui offre de nouveaux horizons, son timbre evolue, mais je ne suis pas très convaincu du nouveau batteur... Ca fait l'boulot mais bof bof le jeu...



Ivan Grozny
Membre enregistré
Posté le: 16/03/2016 à 19h30 - (119644)
Endgame et 13 carrément exceptionnels ? J'ai dû manquer un truc.

Black Comedon
IP:81.246.44.244
Invité
Posté le: 17/03/2016 à 13h04 - (119646)
Je comprendrai jamais pourquoi on traduit Megadeth par Mega mort ou Pink Floyd par Flamand Rose... Enfin c'est pas le sujet...
J'ai pas écouté mais du coup en lisant, ça me donne envie.


philgore
Membre enregistré
Posté le: 20/03/2016 à 18h48 - (119662)
J'aime bien ce nouvel album. Je rejoins assez l'avis exprimé dans la chronique.




J.N.
Membre enregistré
Posté le: 21/03/2016 à 00h03 - (119664)
Ce megadeth (ou plutôt megadave ) version 2016 est un très bon cru. Après un super collider des plus soporifique, Mustaine se devait de réagir. On retrouve un peu l' esprit des 1er albums, sans pou autant être un retour en arrière. Quant à Kiko Loureiro, il s'est parfaitement bien adapté à l'ambiance Megadeth, tout en laissant le sieur Mustaine aux commandes du navire ( c'est plus sur ). Vivement le prochain concert.

death_denied
Membre enregistré
Posté le: 21/03/2016 à 09h32 - (119665)
Très bon album pour ma part, je lui mets facilement un 17/20.



Sid Cynious
IP:92.90.20.6
Invité
Posté le: 22/03/2016 à 21h26 - (119675)
A tribute to auto tune


Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker