MEDEIA - Abandon All (Spinefarm/Season Of Mist) - 14/02/2012 @ 07h59
Pas facile de se distinguer de la masse des sorties estampillées "Metal". Pas facile d’attirer l’oreille des potentiels auditeurs, ou de se faire un nom.
Certains optent pour le matraquage de masse, d’autres tapent dans le lobbying intensif via une présence assommante sur les réseaux sociaux, certains essayent de faire jouer leurs relations, d’autres encore se concentrent sur l’aspect visuel (que ça soit look, imagerie véhiculée ou pochette).

Il est dommage de constater qu’au milieu de cette agitation parasite, peu de groupes se concentrent sur l’essence même de ce qui les anime : la musique.
MEDEIA a délaissé les artifices utilisés habituellement, pour se concentrer exclusivement sur ce qu’il sait faire de mieux : une approche musicale sensiblement originale.

Construisant ses fondations sur un Death Metal hargneux, le sextet finlandais a bâti un style de Death Metal relativement personnel, tant de par l’approche que par le son.
Irrémédiablement lié à la perception finale, le son, tant décrié avec le Metal dit Moderne, est ici pleinement exploité, afin d’exprimer un éventail diversifié d’émotions. Les guitares rugueuses et crades, évoquant forcément un ROTTEN SOUND accouplé avec un ENTOMBED, façonnent cette personnalité. Le son de la batterie, très naturel, apporte une salve d’authenticité trop souvent absente.
Quant aux hurlements, assurés par Keijo Niinimaa (ROTTEN SOUND), inutile de dire qu’ils tapent juste et fort. Hargneux et colérique, son timbre de voix – pour peu qu’il vous plaise – fait mouche à tous les coups.

Personnalisé également au travers de la conception musicale, 'Abandon All' illustre effectivement un groupe dont l’attrait pour l’innovation reste timoré, mais réel. En témoigne ce registre éclectique en terme de riffs, où se côtoient mélodies planantes ou poignantes, influences Metalcore, violence du Death et lacune inspirative du DeathCore. Le tout coloré de légères mais régulières interventions de nappes de clavier, judicieusement placées, et qui enrichissent le style du groupe.
Globalement mid-tempos, MEDEIA réussit néanmoins à compenser son manque de violence rythmique par une agressivité palpable. Equilibré avec les lignes plus mélodiques, cela donne un résultat jouant sur les contrastes, mais avec beaucoup de rugosité et de bestialité.

On ne peut qu’approuver cette audace musicale, cette inventivité trop souvent sacrifiée sur l’autel de l’efficacité.
Le revers de la médaille étant une absence relative de rythmes élevés, puisque la quasi-totalité des titres œuvre dans un registre mid-tempos. Varié, certes, mais nullement extrême ou Brutal. Et je ne peux m’empêcher de regretter par moments l’absence d’accélérations fulgurantes, qui permettraient de décrasser les cervicales et d’apporter un peu d’énergie à l’ensemble.
A contrario, il faut bien reconnaître que cette pénurie de Blast-beats ne nuit nullement à la musique de MEDEIA, qui se contente totalement de ce registre de Death pour démontrer toute sa puissance et sa force de percussion.

Réellement intéressant, cet album est à mettre dans toutes les oreilles avides de Death Metal inventif et audacieux.

http://www.medeiaband.com/ - 165 visite(s)

Des morceaux à écouter - 126 téléchargements


Rédigé par : ..::Ju::.. | 14,75/20 | Nb de lectures : 11220




Auteur
Commentaire
SIMOVAR
Membre enregistré
Posté le: 14/02/2012 à 14h16 - (100438)
une tuerie ! les Clips de se groupent sont très rigolos...ABANDOOOON AAAALLLL...enfin j'me comprends ;D



SIMOVAR
Membre enregistré
Posté le: 14/02/2012 à 14h18 - (100439)
ahhh la faute horrible...groupes et pas groupent...désolé !

comedian
Invité
Posté le: 14/02/2012 à 14h52 - (100440)
Epic Fail

charvette
Membre enregistré
Posté le: 14/02/2012 à 15h21 - (100442)
Simovar, si tu veux vraiment être carré ça donnerait plutôt : "ce groupe"

Mais je ne veux pas faire le Bernard Pivot ;)

On parlait de quoi déjà ?
Hé hé

djabtrash
Membre enregistré
Posté le: 14/02/2012 à 16h19 - (100443)
Avec 2 membres de Pofony (RIP) dans le line-up.

J'avais assisté à un des 1ers concerts du groupe en Finlande à l'époque (avec Pofony justement), c'est marrant de voir comme le groupe a grossi depuis.

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker