MAVETH - Coils of The Black Earth (Dark Descent) - 15/02/2013 @ 08h00
Lorsque j'ai découvert pour la première fois l'ouverture du morceau "Of Serpent and Shadows", je suis immédiatement tombé sous le charme de MAVETH.
Ce combo à la densité sonore véritablement démentielle est une véritable machine à maléfice qui n'en finit pas de semer la désolation autour d'elle.
Au commande de ce groupe Américano/Finlandais il y a un musicien incroyable : Christbutcher. Redoutable guitariste chanteur, cet ex EXCOMMUNION est un riffeur d’exception et un growler de grande classe. Accompagné d'un puissant bataillon de sidérurgistes, il nous convie avec ce "Coils Of The Black Earth" à une infernale descente dans les tréfonds de son âme, où la violence se dispute à la barbarie et où l'obscurité est d'une noirceur quasi impénétrable.
Alors oui, MAVETH laissait présager le meilleur avec " Breath of an abomination". Ils cristallisent aujourd'hui tous les espoirs et se permettent le luxe d'enfoncer encore davantage le clou dans la chair mal cicatrisé de l'album précédent.

La première des choses qui saute aux oreilles, c'est l'évolution sonore. Les guitares suppurent encore davantage la distorsion et la densité sonore devient encore plus massive qu'auparavant. Un peu comme si MORBID ANGEL avait décidé de se la jouer "A la Suédoise", le son de MAVETH à quelque chose de très crémeux tout en restant sauvage.
Semblable à un magnifique prédateur chassant au milieu de la jungle, le son est en mouvement perpétuel et véritablement entêtant. Mais c'est en se laissant appâter par les apparats scintillant des riffs qu'on se rend vite compte que l'objectif du groupe reste de mettre en charpie ses auditeurs en ne laissant que masse de cadavres sanguinolents autour de lui.
Maléfiques jusqu'au bout des ongles, les mélodies respirent l'horreur d'un champ de bataille, l'haleine d'un démon affamé, la couche d'un zombie en putréfaction. Bref, c'est la fête au 666, et l'ambiance qui se dégage de cet album est vraiment prenante et singulière.

Aux monstrueuses démonstrations de doubles pédales répondent de fracassants Blast Beats ponctués de fracassantes ruptures de tempos, qui commencent un peu à signer la personnalité du combo.
Continuant dans la veine de leurs précédentes chansons, le groupe ne se distingue pas par une avalanche de démonstrations technique. Finalement assez frontal dans son approche, le groupe fonctionne à chaque fois avec quelques idées par morceaux qu'ils arrivent à faire évoluer vers des sortes de transes morbides où ils varient les tempos sur quelques riffs principaux. C'est à mon avis une des rares limites du groupe, ce style de composition assez particulier ne fera peut être pas l'unanimité.

Il est aussi étonnant de constater combien le groupe reste dans une homogénéité qui ne gène pas l'attention de l'auditeur. Les rebondissements ne sont jamais vraiment brutaux mais toujours liés les uns aux autres par une méchante complicité perfide. Oscillant entre 4 et 7 minutes les chansons recèlent quelques surprises, comme cet incroyable riffs final dans " Sating Erictho", la sublime introduction de " The devourer within the gulf" ou encore le morceau éponyme "Coils Of The Black Earth", véritable incitation a participer à des émeutes blasphématoires.
Épiques, les cantiques de Maveth semblent appeler tous les nécromanciens de la terre à chanter leurs paroles et je ne finirais pas de radoter sur l'aura du groupe si je mettais pas maintenant le holà. Vous l'aurez compris, le père Christbutcher ne s'est pas loupé.

Muni d'un artwork de toute beauté, d'une production puissante et de morceaux brutalement charpentés, ce "Coils Of The Black Earth" est un véritable défouloir sonique. Et c'est lorsque s'arrête le dernier morceau qu'on réalise l'épaisseur du travail...du très bon travail.


Rédigé par : Pamalach | 16,5/20 | Nb de lectures : 11461




Auteur
Commentaire
carnioxus
Membre enregistré
Posté le: 15/02/2013 à 09h09 - (105989)
Entièrement d'accord!! Un excellent album, très prenant, une tempête maléfique dans la tronche!
Manque plus qu'un live, un jour...



Desekrate
IP:5.48.92.160
Invité
Posté le: 15/02/2013 à 09h56 - (105992)
Sombre et macabre...génial !!! Très bien écrit .
Achat obligatoire.
A noter le guitariste chanteur qui joue sur Ironbird...respect.

Ennemie
IP:81.252.135.249
Invité
Posté le: 15/02/2013 à 12h07 - (105997)
Putain j'ai hésité à me le prendre quand il était sortit... Need.

Keyser
Membre enregistré
Posté le: 15/02/2013 à 13h13 - (105999)
Les démos étaient plus efficaces. L'ambiance dark est excellente mais c'est beaucoup trop long et pas assez brutal. Petite déception donc en ce qui me concerne.



ZeSnake
Membre enregistré
Posté le: 15/02/2013 à 14h19 - (106001)
d'accord avec Keyser. j'avais tilté sur les démos, mais cet album je l'ai trouvé plat et ennuyeux.



pezzini
IP:93.6.99.187
Invité
Posté le: 17/02/2013 à 19h47 - (106037)
un bon groupe et album, qui me font pensé a Belphegor des débuts.

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker