MASTERS OF REALITY - Pine/Cross Dover (Brownhouse/Wagram) - 21/09/2009 @ 09h08
Chris Goss et John Leamy continuent tous les deux l'avanture MASTERS OF REALITY qui porte de plus en plus mal son nom, on est en effet bien loin de BLACK SAB et de la réalité maintenant. Pour ce diptyque (réunies sur un seul album les deux parties sont pourtant bien loin d'avoir de grandes différences l'une vis-à-vis de l'autre), ils ont à nouveau fait appel à quelques potes : Brian O'Connor, Dave Catching, Merle Jagger de EAGLES OF DEATH METAL, Mark Christian (guitare), l'ex QUEENS OF THE STONE AGE, Brendon McNichol et Mike Lowry (batterie).

Le chant de Goss est toujours aussi particulier, très chantant et posé quasi varièt'. Ce chant est d'ailleurs quasi grandiloquent (et les choeurs encore plus) sur « King Richard TLH », le morceau d'introduction, un mid tempo très légèrement heavy. Le chant se fait mélodieux sur le second titre « Absinthe Jim and Me » avec son sample de flûte répété plusieurs fois en intro, le morceau est lent un peu heavy avec des claviers et quelques grosses guitares, avec quelques breaks bruitistes, le morceau finit brusquement. L'accident arrive avec « Worm in the silk » pas tout de suite mais un break chanté en lalala est fortement inspiré d'un morceau (repris je suppose) de DAVE (« dansons, les pieds nus sur le sableuuuu »)..., on a également des passages très psyché dans ce même titre. « Alaways » est un morceau lent et psyché avec un clavier bourdonnant avec un côté Beatles, avec un break uniquement en chant qui fait très choeur d'église. « Johnny's Dream » est un instrumental psyché et déstructuré, chiant comme la pluie, son seul avantage par rapport à « Alfafla » (l'autre instru qui clôt le disque » étant qu'il est moins long (même si les minute d'ennui comptent double). « VP in It » marque le commencement de la partie « Dover Cross », c'est un mid tempo avec un riff de guitare sautillant mais un côté mécanique assez désagéable. « Dreamtime Stomp » est encore un mid avec un riff au goût rock'n'roll avec un refrain plutôt spatial et une accélération finale bienvenue. La batterie fait à nouveau franchement BAR sur « Rosie's Presence » c'est un peu compensé par la slide. On reste avec un petit côté rock (toujours BEATLES/LED ZEP) pour « The Whore of New Orleans » et son intro jouée aux maracas. Malgré un riff un peu heavy, le sentiment global dégagé par « Testify To love » est planant, psyché. L'album se termine par un instrumental, improvisé en une prise tout à fait immonde et vraiment insupportable, je n'ai jamais réussi à aller au bout des 12 minutes de « Alfalfa ».

Je me suis globalement fait chier à l'écoute de cet album qui semble un plaisir égoïste du groupe pour le groupe. Je n'entre pas dans le trip et je n'y vois que peu d'intérêt. Je n'ai rien trouvé qui me donne envie de me remettre ce disque. Je suis sûr que certains crieront au génie mais sincèrement le temps est vraiment long à l'écoute de ce disque.

http://www.mastersofreality.co.uk - 261 visite(s)

myspace - 203 téléchargements


Rédigé par : papy Cyril | 08/20 | Nb de lectures : 10356




Auteur
Commentaire
Yaz
IP:82.252.59.181
Invité
Posté le: 21/09/2009 à 10h18 - (75207)
Moi j'aime bien cet album, je l'ai acheté sans vraiment connaître le groupe et c'est pas mal.

Par contre clair qu'on dirait vraiment Dave sur 1 morceau !

GeneralMono
Membre enregistré
Posté le: 21/09/2009 à 11h17 - (75210)
Je n'ai pas encore écouté celui-ci, mais je ne peux pas croire qu'il soit mauvais.... Masters of Reality n'a jamais sorti de mauvais disque !!!! Putain de bon groupe.

Iro
Membre enregistré
Posté le: 21/09/2009 à 14h47 - (75218)
il est spé, vachement robotique, clairement théatral, mais il est atachant, interessant de bout en bout!
Même si la deuxième partie est encore plus prennante!

geheza
IP:86.72.166.190
Invité
Posté le: 21/09/2009 à 20h09 - (75231)
j'ai adoré l'album...

Bou
Membre enregistré
Posté le: 16/10/2009 à 10h29 - (76274)
Très bon album, surprenant et riche. Seule l'impro finale est plus anecdotique mais pas désagréable. A prendre comme une piste bonus.

Ne vous arrêtez surtout pas sur cette chronique et donnez sa chance à cet album.



Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker