MASSEMORD - A Life-Giving Power Of Devastation (Pagan) - 21/06/2013 @ 07h59
J’ai déjà eu l’occasion de le dire ici, mais je suis très friand de ce que fait le polonais Nihil, chantre de ce qu’on appelle le « Silesian Black Metal » et auteur de quelques pétages de plombs musicaux remarqués depuis quelques années, entre son projet solo CSSABA et le formidable SEAGULLS INSANE AND SWANS DECEASED MINING OUT THE VOID. MASSEMORD, à ne pas confondre avec le groupe norvégien du même nom (le polonais se distinguant avec un second M majuscule), est le groupe le plus ancien de Nihil (formation en 2000) mais également le plus « sérieux » musicalement, sachant que FURIA a également pris une direction plus barrée récemment (en témoignent les EP et le bizarroïde album Marzannie, Królowej Polski). Enfin, c’était jusqu’à ce que sorte le 3ème album du groupe The Madness Tongue Devouring Juices Of Livid Hope (2010), composé d’un unique morceau expérimental de 35 minutes basé sur un seul riff, ce qui avait d’ailleurs causé à Skay quelques relents de narcolepsie. Avant ça, et depuis la démo Hatred Towards Mankind And Life Itself (2004), MASSEMORD pratiquait plutôt un Black couillu et cru avec quelques touches de Death polonais, comportant pourtant quelques influences plus chtarbées (le groupe avait repris "Ion Storm" de DØDHEIMSGARD à l’époque). Bref rien de bien expérimental pour MASSEMORD, composé de l’intégralité du line-up de FURIA (exception faite du batteur) au passage.

Après The Madness Tongue Devouring Juices Of Livid Hope et le GODFLESHien Underground Lo-Fi Songs de CSSABA sorti fin 2012, difficile de savoir quelle direction allait prendre Nihil et ses camarades de jeu (dont le batteur de MEDICO PESTE et VOIDHANGER) pour MASSEMORD. La pochette, en décalage avec les précédentes plus « BM » dans l’esprit, annonce à priori un nouveau disque expérimental, mais il n’en est rien. A Life-Giving Power Of Devastation reprend tout simplement les choses là où elles s’étaient arrêtées avec The Whore Of Hate (2008), qui était cependant déjà moins brutal que Let The World Burn (2007), maxime devenue le leitmotiv de Nihil au passage. Retour donc à un Black/Death rentre-dedans et efficace, néanmoins englobé dans une ambiance sombre et mystique mais ce sont bien les riffs et les blasts qui font le sel de A Life-Giving Power Of Devastation. Grossièrement, cette nouvelle offrande de MASSEMORD marie l’efficacité polonaise d’un THUNDERBOLT (plutôt époque Inhuman Ritual Massmurder donc la plus brutale) ou d’un DEUS MORTEM (forcément) avec le côté un peu foudingue et virulent d’un NIDINGR par exemple, avec un chant écorché mais assez grave. En citant NIDINGR j’avoue essayer d’attirer un peu le chaland, mais j’y trouve des similitudes et si vous recherchez un truc dans le même genre A Life-Giving Power Of Devastation pourrait vous intéresser.

MASSEMORD a en effet un même goût pour un Black qui n’hésite pas en foutre partout avec des riffs tranchants et des assauts blastés prenant à la gorge, tout en ménageant quelques breaks inquiétants (même si NIDINGR utilise plus d’arpèges et de leads). Nihil et Voldtekt sont particulièrement inspirés sur A Life-Giving Power Of Devastation et nous balancent des compos sacrément efficaces à tour de bras, et Priest assure derrière avec un jeu de batterie explosif. 9 morceaux pour 49 minutes d’un Black/Death vicieux et frénétique qui bénéficie pourtant d’une ambiance assez noire, c’est ce que nous propose MASSEMORD. Et si les précédents opus étaient très bons sans être exceptionnels, ce A Life-Giving Power Of Devastation est un cran au-dessus et au fil des écoutes, ça sent la bonne tuerie polonaise de derrière-les-fagots. Les morceaux sont globalement assez similaires dans les arrangements mais alignent les compos dévastatrices et on se laisse vite entraîner dans l’entreprise de destruction massive de MASSEMORD.

"A Devastation Giving Power of Life" ouvre l’album avec des arpèges mélodiques et quelques sonorités psychédéliques inattendues, mais très vite MASSEMORD se lance dans sa furie blastante et guitaristique contrôlée, et ne se calme que pour les breaks divers et variés avant de repartir de plus belle. Les pistes de premier choix s’enchaînent dont ce vrai-faux morceau-titre, les brutaux "The Deity of Ferocity" et "Trophy of Wasted Breath" (tempéré par un mid-tempo bien lourd dans le dernier tiers), cette grosse pépite qu’est "Piercing Ailing Heart of Humanity" (avec un solo épique de fou furieux !), ou encore les excellents "We All Shall Die Miserable Death" et "The Stoning Malignant". MASSEMORD propose aussi des pistes plus occultes qui laissent (un peu) plus de place aux ambiances ("Towards Divine Anticlimax", "A Horror to Come"), ce qui casse un peu la dynamique folle de l’album mais rien de grave et il faut de tout pour faire un monde. Le final "Water of Life" emmené par des leads apocalyptiques clôture d’ailleurs A Life-Giving Power Of Devastation en beauté.

Alors que l’on pouvait attendre de Nihil qu’il transforme tous ses projets en bidules expérimentaux, ce 4ème album de MASSEMORD prend tout le monde à contrepied en revenant à l’efficacité originelle du Black/Death polonais et du « Silesian Black » en particulier. Emballé dans une prod parfaite pour le genre, A Life-Giving Power Of Devastation est un putain d’album qui regorge de riffs géniaux et de blasts à couper le souffle, pour 49 minutes intenses malgré certains ralentissements volontaires. Poursuivant son évolution entamée par Hatred Towards Mankind And Life Itself, MASSEMORD nous livre tout simplement sa meilleure œuvre, et j’espère que ça ne sera pas fini (ou qu’il n’y aura pas un nouveau virage musical) car il manque encore un petit quelque chose et le groupe sera en mesure de sortir un véritable chef d’œuvre. Une bonne baffe venue de nulle part mais toujours marquée du sceau de Nihil, talentueux dans l’expérimentation mais également dans la brutalité primale du Black Metal polonais. Si vous ne vous étiez pas penchés sur MASSEMORD jusque-là, il n’est jamais trop tard pour commencer avec cet excellent disque de Black/Death sombre et furieux qu’est A Life-Giving Power Of Devastation.

http://www.let-the-world-burn.org - 148 visite(s)

The Stoning Malignant - 120 téléchargements


Rédigé par : ZeSnake | 16.5/20 | Nb de lectures : 11658




Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker