MARDUK - Serpent Sermon (Blooddawn/EMI) - 14/08/2012 @ 08h17
Seb On Fire

On ne présente plus MARDUK : douze albums, quatre live, cinq EP, 2 singles en 22 années d’une carrière toute entière consacrée au Metal Noir. « Serpent Sermon » le petit dernier est à l’évidence une bonne, voire une très bonne cuvée. Les Suédois prennent de l’âge ne se sont pas assagis pour autant, le morceau qui ouvre et donne son titre à l’album est un tube Black Metal. Blasts supersoniques, riffs démoniaques, vocaux d’outre-tombe, ambiance froide comme la mort le tout entrecoupé d’un refrain hyper catchy qui fouterait la honte à Katy Perry. Siffloter du MARDUK sous la douche ? Oui c’est possib’. Le titre suivant « Messianic Pestilence » signe le retour de la Panzer Divison. A fond, à fond, à fond sans passer par la case gravier. Grosse claque signée Morgan Håkansson. Mais, comme c’est le cas depuis quelques albums, le groupe, sous l’influence de Mortuus, ralentit le tempo et nous emporte dans des tourbillons de lenteur, de souffrance et de douleur. Certains titres plus alambiqués, plus variés au niveau des ambiances viennent rompre le tempo. C’est le cas de « Temple Of Decay » et ses envolées post black tortueuses que ne renieraient pas leurs compatriotes d’Umeå. Long, vicelard et sans espoir, ce titre colle des frissons grâce à l’apparition de chœurs et de nappes de guitares claires et répétitives. MARDUK ne donne pas dans le sludge/doom, mais l’idée est là. L’album est régi de cette façon : black metal lent et tortueux à la Funeral Mist (les chiens ne font pas des chats hein) d’un côté, black metal primal et brutal courant « MARDUK historique » de l’autre. Mais ce n’est pas si simple, car ces petits pervers brouillent les pistes en mixant ses deux approches lors de certains titres. C’est le cas de « Damnation’s Gold » pour moi le meilleur morceau de l’album, alternant entre furie satanique, violence haineuse et atmosphère iconoclaste, le tout se finissant sur un long larsen.

Varié et fouillé, velu et touffu, « Serpent Sermon » est un album de black metal qui dévoile sa richesse au fil des écoutes et multiplie les pistes en parvenant encore à surprendre. Partant dans un black dissonant à la Deathspell Omega sur « M.A.M.M.O. N » ou dans un punk black à la Darkthrone sur le « Gospel Of The Worm » irrévérencieux et sataniquement rock’n’roll. Le groupe semble plus créatif et performant que jamais. Capable de te tabasser frontalement avec un black ultraviolent ou de t’empoisonner plus insidieusement avec des titres plus progressifs. Dix titres et quarante-six minutes plus tard, la calotte prend fin dans un fade-out presque apaisé. On respire. Puis non, MARDUK en remet une couche et touche au génie avec « Coram Satanae » titre bonus de huit minutes s’ouvrant par des cloches sonnant l’appel de l’Apocalypse et une voix psalmodiante d’ange déchu. Un morceau entraînant dans les tréfonds de l’Enfer tout qui y osera y poser une oreille. Puis cette fois il n’y a plus d’espoir. C’est fini. Vraiment fini. La lumière s’est éteinte, la nuit nous a engloutis. En Enfer personne ne nous entendra crier, seuls les cloches seront là pour témoigner.

17/20


Dark Rabbit

Une âme noire et dégueulasse s’est doucement mais sûrement infiltrée chez nos vétérans de MARDUK. A l’instar de Basket Case, le petit frère siamois dérangé et monstrueux a finit par vampiriser son aîné. Sur ce dernier album, la greffe est achevée, la fusion complète. La personnalité sombre et rampante d’Arioch marque définitivement de son empreinte la légion qu’il a infiltré depuis Plague Angel.

Jusque-là, on sentait des frictions ou des hésitations entre le passé brutal et ce désir de nous plonger dans des atmosphères poisseuses et maladives. Aujourd’hui, l’hybride hideux se pare d’une cohérence totale. MARDUK reste MARDUK dans cette irrépressible violence blastée enjolivée de refrains fédérant les hordes de disciples dévoués à l’ange déchu. Mais le visage de l’ange ne se fait plus uniquement guerrier, quelque chose d’infiniment noir et morbide s’est invité à ce rituel démoniaque. Et ce sera le principal et unique grief envers cet acte malsain.

En effet, que ce soit au niveau des ambiances de rites sacrificiels ou des riffs, j’avais l’impression d’écouter la suite de Maranatha. Même si l’ensemble sonne beaucoup moins aventureux que ce dernier, il demeure que la gémellité existe. Rien que l’imposante conclusion bonus n’aurait pas déparé sur l’opus de FUNERAL MIST. Une sensation gênante qui aurait pu complètement gâcher le plaisir pris à l’écoute de cet album tant la frontière entre les deux entités semble floue.

Mais il apparaît que cette descente au fond du gouffre possède l’éclat du mal. Il appartient à cette catégorie d’œuvre qui vous susurre des ordres à l’oreille. Ce déluge de riffs assassins et de rythmiques rituelles vous noient dans la fascination du chaos. La séduction est insidieuse avec ces quelques refrains et lignes mélodiques avenantes afin de mieux nous annihiler. Enfin, il y a Coram Satanae ! Une longue conclusion en forme d’apothéose qui vous écrase dans une hypnose funèbre capable de vous perdre au bout de la nuit pour finalement terminer le crâne en sang, échoué dans un caniveau complètement inconscient sans savoir où vous vous trouvez.

Même si nos anciens ne réinventent rien, ils sont parvenus à l’équilibre parfait entre leur style et l’influence de ce petit frère maladif et surtout ce nouvel album reste une plongée sans fin dans une nuit d’encre où il n’y a aucune chance de se réveiller de ce long cauchemar.

16/20

http://www.marduk.nu/ - 151 visite(s)

La chute... - 210 téléchargements


Rédigé par : Rabbit On Fire | / | Nb de lectures : 14735




Auteur
Commentaire
GabinEastwood
Membre enregistré
Posté le: 14/08/2012 à 11h10 - (103304)
Un excellent cru de Slayer, je n'espèrais plus grand-chose du groupe.

Le meilleur album depuis ROM 5.12, de très bons titres et une super ambiance.

Même s'il ne révolutionne en rien le genre ils font toujours partie des leaders de la scène black.



TyrannyForYou
Membre enregistré
Posté le: 14/08/2012 à 11h35 - (103306)
Slayer ?



Mare duck
IP:90.45.38.206
Invité
Posté le: 14/08/2012 à 11h46 - (103307)
Oulah on a pas du écouter le meme album!! envolées post black ? black dissonant à la DSO ? sataniquement rock n'roll?? Pour moi cet album n'est ni plus ni moins dans la continuité du Wormwood!

V.R.S.
Membre enregistré
Posté le: 14/08/2012 à 12h35 - (103309)
Excellent album de Marduk, comme d'hab



phaser
IP:88.123.64.63
Invité
Posté le: 14/08/2012 à 12h54 - (103310)
Evidemment que FM enterre n'importe quel marduk. Marduk c'est de la musique de veaux, de la parodie de black metal, chaque genre engendre son boulet, et les pandas suedois ils derogent pas a la regle. Non contents d'avoir les plus infectes bodypaint de toute la creation, ils polluent la scene black par leurs visuels toujours plus putassiers et leurs blasts de bucherons autistes. Si encore ils avaient une once d'humour, une once de second degres, ou une once de reflexion je sais pas, jpourrais peu etre leur pardonner. Marduk y'a RIEN, c'est l'archétype du groupe qui etait la au bon endroit au bon moment et qui sort sa merde annuelle avec sa dose anuelle de provoc IIIeme Reich blabla tranquilement, en jouant les mechants trop ouf dans leur tete, la bedaine au vent, enfin au blizzard. Empreznor je sais pas si ton commentaire etait serieux, mais je prie le dieu du bon gout pour que cette intervention ne fut qu'une vaine tentative ironique de ta part

gaspard
Membre enregistré
Posté le: 14/08/2012 à 13h01 - (103311)
moi je préfére de loin funeral mist .

putain mais niveau riffs morgan c'est le néant !!!

marduk c'est vraimment du bas de gamme .











matthew_hopkins
Membre enregistré
Posté le: 14/08/2012 à 13h18 - (103312)
le titre "Coram Satanae" est présent sur toutes les versions ? Absent sur le CD commandé sur le net qui se finit par "world of blades".

matthew_hopkins
Membre enregistré
Posté le: 14/08/2012 à 13h20 - (103313)
le titre "Coram Satanae" est présent sur toutes les versions ? Absent sur le CD commandé sur le net qui se finit par "world of blades".

ZeSnake
Membre enregistré
Posté le: 14/08/2012 à 14h05 - (103315)
je crois que ce morceau n'est que sur la version digibook.

pour ma part, le meilleur album de la période Mortuus juste derrière "Plague Angel". je l'ai trouvé énorme à la première écoute mais ça se tasse un peu après, je n'aime toujours pas les morceaux plus "lents" mais cette fois-ci il y en a moins! "Messianic Pestilence", "Into Second Death" et "Damnation's Gold" sont de belles pépites! un bon cru de Marduk dans l'ensemble, ils ont fait mieux mais ils ont fait moins bien aussi.

Ennemie
IP:85.69.142.15
Invité
Posté le: 15/08/2012 à 14h39 - (103319)
Meilleur morceau de la galette je trouve! Content d'avoir pu chopper la version mediabook au Hellfest...

dickinson_
Membre enregistré
Posté le: 15/08/2012 à 20h49 - (103321)
J'ai bien aimé cet album, meilleur que Wormwood que j’avais trouvé bien fade.
Si j'ai fini par craquer et acheter ce nouvel opus c'est bien à cause de la chanson bonus qui est pour moi la meilleur chose que Marduk nous ai pondu ces dernières années



Bras cassé
Membre enregistré
Posté le: 15/08/2012 à 23h21 - (103322)
Album tres interessant, une suite logique a l'excellent Woorwood, qui oscille entre brutalite d'auparavant et le cote poisseux des derniers albums.
Une bon album

TyrannyForYou
Membre enregistré
Posté le: 16/08/2012 à 12h28 - (103325)
Plagueangel, dernier bon album de Marduk à mes yeux.



Goats
IP:90.27.75.141
Invité
Posté le: 16/08/2012 à 19h23 - (103331)
Grace à ce skeud je me suis remit au black metal... j'en n'écoutais plus depuis 2006... j'ai vraiment adoré cet album bien sombre et chaque titre est accrocheur, non franchement un bon cd à écouter de temps en temps

nightswan
Membre enregistré
Posté le: 17/08/2012 à 20h31 - (103346)
Je préfère Wormwood. Il manque un truc à cet album, ça vient sûrement de la prod que je trouve platoche.

Morbid Tankard
Membre enregistré
Posté le: 20/08/2012 à 22h05 - (103362)
Je crois que je vais réécouter 'Those of the unlight'...

titi3
Membre enregistré
Posté le: 03/06/2013 à 20h28 - (107691)
Cet album est tout bonnement excellent...Marduk est toujours une véritable furie Black et l'influence d'Arioch apporte une touche supplémentaire au groupe. World Of Blades et Coram Satanae sont parmi les meilleurs titres du groupe. Si Wormwood m'avait gonflé, Serpent Sermon marque un retour au premier plan d'un des groupes phare du Black Metal :)



Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker