MANILLA ROAD - Mysterium (ZYX) - 21/03/2013 @ 08h02
C’est quand même bizarre cette relation tordue entre la France et MANILLA ROAD. Certes, on sait depuis longtemps que Mark ‘The Shark’ Shelton n’est pas franchement prophète en pays et que l’Europe reste son bastion de repli favori, avec en tête de pont la Grèce, contrée où son statut est digne d’un dieu mésopotamien du temps de Conan. Mais au pays du camembert et du PSG, c’est le calme plat alors que pourtant, c’était un label bien de chez nous (BLACK DRAGON RECORDS) qui, en 1985, les avait vraiment lancé avec le mythique ‘Open The Gates’.

D’ailleurs, preuve flagrante de ce malentendu persistant et à moins que je me trompe (vous aurez alors le droit de me donner une petite tape sur le coin du crâne si vous voulez bandes de pervers) mais à ce que je sache, MANILLA ROAD n’a jamais joué en France, ou alors au XVIIème siècle… D’ailleurs, VS fait partie de la conspiration car en cherchant dans notre moteur de recherche, je me suis rendu qu’à ce jour, aucun de ces quinze ( !) albums passés n’avaient été chroniqué ! Tout ça pour dire que l’annonce de la participation du groupe au prochain HELLFEST et l’envoi de la version double digipack (avec, en bonus, un DVD de leur prestation donnée au festival ‘Hammer Of Doom’ en 2011) de leur dernier opus à la rédaction est à la limite du petit évènement. Dommage que cela n’ait pas hélas lieu autour de leur meilleur album…

J’avoue, je ne suis pas le fan le plus inconditionnel de MANILLA ROAD, à cause d’une discographie tentaculaire où le pire côtoie le meilleur. Mais il y la personnalité attachante de son leader et dernier membre fondateur, qui tient le groupe à bout de bras contre vents et marées depuis 1977 et sa base éloignée de tout qu’est Wichita au Kansas. Et surtout, ces références constantes à l’œuvre de Robert E. Howard, aux légendes scandinaves ou encore à l’Atlantide. En gros, pour l’amateur d’heroic-fantasy, de Michaël Moorcock ou encore de bon vieux jeux de rôles, un album de MANILLA ROAD est toujours un voyage assuré. Surtout que comme ici, Shelton n’hésite pas à fournir moult détails sur ses sources d’inspiration dans les livrets. Ici, il avoue par exemple que deux titres ont été écrits après un pèlerinage effectué en Ecosse en 2009 sur les terres de ces ancêtres ou que le titre « Mysterium » (beau pavé de onze minutes) se base sur l’histoire de son arrière-arrière-arrière grand oncle, botaniste réputé disparu corps et âme en 1848 au cours d’une expédition au fin fonds de l’Australie. Donc rien qu’à ce niveau-là, 'Mysterium' rempli largement son cahier des charges.

Hélas, même si on reste quand même un niveau au-dessus du plutôt raté ‘Playground Of The Damned’ sorti il y a deux ans, il y a toujours ce problème d’équilibre entre les titres épiques et quasi-doom old school par moments et ceux, plus power et méchant. Autant le dire franchement, c’est avant tout dans les premiers qu’ils excellent, maitrisant depuis « Necropolis » sur ‘Crystal Logic’ (1983) de fonds en comble le concept du morceau déclamé crinière flottante face au vent la tête haute avec chœur de barbares derrière. Sauf que peut-être poussé par sa nouvelle section rythmique d’origine teutonne (où l’on retrouve notamment Andreas ‘Neudi’ Neuderth, batteur du sympathique projet de reprises de la NWOBHM, ROXXCALIBUR), Shelton se perd un peu dans des titres plus courts et véloces comme « Only The Brave » par exemple où il sonne franchement moins inspiré. Non, il n’y a pas photo, c’est toujours lorsqu’il assume pleinement ses influences 80’s, qu’il adopte une approche simple et direct à la CIRITH UNGOL et qu’il se fait bien heavy que MANILLA ROAD est le plus flamboyant. Et ici, ce morceau-titre en est l'exemple le plus brillant, découpé en trois parties (quatre si l’on compte la fausse intro instrumentale « The Calling ») et plein d’atmosphère, il fait preuve d'une tension qui monte subtilement avant d’exploser en fin de parcours.

Oui, après un ‘Playground’ franchement insipide, ‘Mysterium’ remet donc MANILLA ROAD dans le droit chemin. Et au passage, c’est aussi de loin leur premier disque depuis longtemps qui réussit une partie du charme de la simplicité de leurs œuvres majeures des années 80. En cela, l’arrivé de Neuderth leur a fait du bien, son style beaucoup sobre étant très éloigné de celui de son prédécesseur qui n’arrêtait d’en foutre partout de façon tapageuse, quitte à ruiner un morceau…

Mais la voix très nasillarde de Shelton - sans parler de celle encore plus irritante de son ‘mini-moi’ chanteur à mi-temps Bryan ‘Hellroadie’ Patrick heureusement ici condamné à faire de la figuration – ainsi que leur approche générale parfois assez rustre feront toujours figure de repoussoir. Donc si cela vous titille depuis un certain temps de furieusement empoigner votre épée et d’aller chasser le dragon au son de MANILLA ROAD sans que vous ayez encore osé franchir le pas, je vous conseillerais plutôt de d’abord commencer par, mettons, ‘Open The Gates’ (1985) ou ‘Spiral Castle’ (2002) et ensuite seulement de partir à la conquête de ‘Mysterium’ si Crom est toujours à vos côtés ok ?

http://www.manillaroad.net/ - 137 visite(s)


Rédigé par : Olivier 'Zoltar' Badin | 14/20 | Nb de lectures : 13127




Auteur
Commentaire
Piranha
Membre enregistré
Posté le: 21/03/2013 à 08h19 - (106612)
Je rajouterais également "The Deluge". Marrant quand on sait qu'à la fin des 80ies, les vinyls de Manilla Road se retrouvaient dans les bacs de soldes (et sans trouver preneur).

Et la prod de l'album ? Les dernières étaient malheureusement assez médiocres...

b.
IP:128.78.167.112
Invité
Posté le: 21/03/2013 à 10h13 - (106614)
ils ont deja joué en france, il n'y a pas si longtemps, genre 5 ans, y m'semble. a colmar. parlez en aux gars de resistance!

b.
IP:128.78.167.112
Invité
Posté le: 21/03/2013 à 10h15 - (106615)
et quasi a la frontiere france/belgique, pour un long live metal d'anthologie!


Banjan
IP:86.69.137.73
Invité
Posté le: 21/03/2013 à 10h17 - (106616)
Ils ont joué à Colmar il y a cinq ans. Avec RESISTANCE(fr) et FUELED BY FIRE. C'était beau.

Pas écouté le disque encore mais ça à l'air d'être le MR que j'aime. Tant mieux

b.
IP:128.78.167.112
Invité
Posté le: 21/03/2013 à 11h20 - (106617)
tiens? banjan... t'es vivant? huhu

Spectre
IP:216.228.223.139
Invité
Posté le: 21/03/2013 à 17h20 - (106623)
Un bon album du Road , mais j'ai de la misère a accrocher. Ils nous ont habitué a des albums tous différent,ici c'est un retour au source des années 80, et je n'ai eu aucune surprise. Playground n'est certes pas leur meilleur , mais je lui trouve un certain charme du a une certaine expérimentation quand même et si on réussit a faire abstraction au son de la batterie...Ici au moins la production est bonne , pour du Road ;)
Mais je vais lui laisser quelques écoutes encore, je vais p-e finir par accrocher car il y a tout de même de bon morceaux !

lolo
IP:92.103.133.164
Invité
Posté le: 21/03/2013 à 18h41 - (106624)
De mon point de vue, un très bon cru du Road, qui remonte bien le niveau après POTD, y compris niveau son.

Après, on est d'accord, la série de 4 albums allant de Crystal Logic à Mystification reste intouchable.

Je le considère toutefois du même niveau que Gates of Fire, meilleur album selon moi depuis la reformation.

Allez, une date en club à Paris en plus du Hellfest, histoire d'avoir un vrai long concert !!!

Arnaud
Membre enregistré
Posté le: 21/03/2013 à 18h48 - (106625)
Groupe tellement unique et méconnu alors qu'il est présent depuis la toute fin de années 1970 et a sorti des petits bijoux comme le quatuor "Cristal Logic", "Open The Gates", "The Deluge" et "Mystification" ou encore la triplette du début des années 2000 après la reformation/retour.

Impatient de recevoir ce nouvel album qui s'annonce de bonne qualité, comme les précédents j'ai envie de dire.
J'espère que la production sera enfin à la hauteur, car même si ça fait le charme du groupe, ça gâche quand même de superbes compositions.

Il est quand même marrant de constaté qu'on a jamais autant parlé de Manilla Road pour la sortie d'un nouvel album (sans compter leur étonnante présence sur de gros festivals comme Hellfest, Sweden Rock ou Maryland Deathfest...), leur nouveau label fait du bon boulot côté promotion, ce qui hélas n'a pas toujours été le cas auparavant. Faut dire aussi que les rééditions des anciens albums, par l'excellent Shadow Kingdom records, aident aussi à gagner en visibilité et à réhabilitr ce groupe culte !
La roue tourne et tant mieux pour eux.



Morbid Tankard
Membre enregistré
Posté le: 21/03/2013 à 22h09 - (106627)
Bof. Déçu.



Dittohead
IP:90.32.132.197
Invité
Posté le: 04/04/2013 à 17h43 - (106800)
Pareil que Morbid Tankard, déçu...

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker