MANIAC - The Art of The Cainam (Mithra) - 23/12/2014 @ 22h38
MANIAC, MANIAC... Ce nom ne m’est pas inconnu. Sans doute à cause des déclarations d'amours de lecteurs anonymes. Pas de Corpse Paint ici, ni de Dance qui Flash, mais un chaos maîtrisé et tempéré.

MANIAC, groupe Toulonnais, joue du Death Metal. Plutôt Old-School. Pas trop brutal. Du ‘Death Metal with Female Vocals’, pour être vraiment précis, comme vu sur plusieurs sites.
Je me suis toujours interrogé sur la pertinence de préciser que c’est une femelle et non un mâle qui gueule dans certains groupes.
Discrimination « positive » ? Machisme refoulé ? Marketing éculé ? Inégalité Hommes/Femmes ? Militantisme féminin ?
Si la prouesse vocale n’en est que plus impressionnante venant d’une femme, cela n’est jamais que le résultat d’une passion et d’un entrainement. Et il serait peut-être temps de considérer un groupe pour ce qu’il propose musicalement...

MANIAC, donc. Qui a sorti cet été son second album, après ‘From Suffering… Pleasure Was Born’ paru en 2009. J’avais à l’époque acheté l’album, séduit par ce Death Metal simple et percutant, pour le revendre quelques temps plus tard, faute d’écoutes répétées convaincantes. A mon goût, ‘From Suffering… Pleasure Was Born’ souffrait du syndrome du second couteau, convaincant de prime abord, mais avec une durée de vie trop faible pour résister à l’assaut du temps.

Qu’en est-il de ce ‘The Art of The Cainam’ ?
Saura-t-il nous faire danser, comme si nous n’avions jamais dansé avant ?
Eh bien oui, ce second album est un appel à la dance, au pogo, mais avant tout au headbang.
La base musicale est ancrée dans un Death Metal grovvy, Mid-Tempo, évoquant par moment les illustres aînés OBITUARY, ILLDISPOSED ou SIX FEET UNDER. L’agressivité y est donc maîtrisée, canalisée, et le groupe ne cède pas aux blastbeats et autres rythmiques de bourrin, se contentant d’un panel (peu) varié de Mid-tempos plus ou moins lourds ou entraînants.

Le travail sur le plan vocal est intéressant, car la miss Auré alterne pas mal de tonalités différentes, dans une cohérence appréciable. Growls putrides, chant caverneux, cris arrachés, hurlements aigus de gargouille : cette diversité est appréciable, et permet de compenser la redondance rythmique.
Car oui, le principal défaut de ‘The Art of The Cainam’ est, justement, cette stagnation rythmique : n’est pas OBITUARY qui veut. Et je pense que l’album aurait gagné à être un peu plus dynamisé et boosté via quelques accélérations ou tempos plus soutenus. Sur cet aspect, seules ‘Dismembered’ et ‘Vicious and Dangerous’ tirent réellement leur épingle du jeu, avec quelques variations qui apportent du cachet à l’ensemble.

MANIAC a néanmoins le mérite de rester fidèle à son style, sans céder aux tendances récentes bien brutales. Si la diversité est en berne, ‘The Art of The Cainam’ est à contrario empreint d’un bon parfum de Death à l’ancienne, rappelant les débuts de SIX FEET UNDER, OBITUARY, ou même MASTER ou ENTOMBED par moments. Malheureusement, MANIAC ne fait qu’effleurer ces références, et il manque encore un peu d’audace et de talent pour aboutir à la même efficacité imparable.

Les riffs sont appréciables, sans être mémorables, et font le boulot, permettant de différencier les titres et de passer un bon moment, entre mélodies dissonantes et semi-agressivité.
Plus court que son prédécesseur (24 minutes), ‘The Art of The Cainam’ s’écoute agréablement, grâce notamment) au côté concis, au groove percutant, et à la diversité du chant.
Malheureusement, la redondance pointe rapidement son nez, en grande partie à cause de l’absence réel de renouvellement et de rebondissement musicaux.

Clairement un cran au-dessus de son prédécesseur, ‘The Art of The Cainam’ est un bon petit album de Death Metal groovy, à l’ancienne, avec une prod’ légèrement granuleuse mais équilibrée. Et si j’étais taquin, j’ajouterai que pour un « groupe à chanteuse », ça déboîte plutôt bien.
Pas sûr qu’il résiste à l’érosion du temps néanmoins…

PS : le CD promo envoyé par le label comportait également, à la suite de cet opus, l’intégralité de leur précédent album. Ce qui permet de mesurer la progression artistique du groupe, et c’est tout à leur honneur





Rédigé par : ..::Ju::.. | 13,5/20 | Nb de lectures : 9951




Auteur
Commentaire
Moshimosher
Membre enregistré
Posté le: 25/12/2014 à 17h09 - (115291)
Ca m'a l'air bien sympa...

psyrhosis
IP:78.246.181.155
Invité
Posté le: 30/01/2015 à 11h36 - (115552)
Elle beugle vraiment bien la miss! Bon skeud!

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker