LUGUBRE CENACLE - Désillusion (Foedus Aeternus) - 16/04/2012 @ 07h59
Pour ceux qui ne le savaient pas encore (enfin, moi je ne le savais pas avant de commencer à écrire cette chronique), le cénacle de Jérusalem est l’endroit où aurait eu lieu la cène (vous savez, la réunion de potes de Jésus avec burgers et coca à volonté et tout et tout), la pentecôte et d’autres évènements de la Bible. Par extension le cénacle désigne une assemblée de personnes dont les membres ont été choisis, ou plus simplement un cercle fermé. Vu l’illustration utilisée pour la pochette de cet album, on voit tout de suite où ce projet breton formé en 2009 veut en venir. Puis comme c’est un projet de Black, le cénacle sera lugubre, forcément. Voici donc LUGUBRE CENACLE et son premier album intitulé Désillusion, qui débarque chez Foedus Aeternus après une démo full-length nommée Requiem d’une Âme Perdue.

Peu d’infos sont disponibles sur le projet LUGUBRE CENACLE, qui est un one-man band tenu par Wulfrost, également membre de ARVAKH. Wulfrost se fait accompagner par des contributeurs au chant et il semblerait que MZ (ARVAKH, OOO) est aux vocaux sur Désillusion, mais les infos données par M. Internet sont contradictoires et le line-up n’est pas cité sur le digipack (sans livret) de cette sortie. On va faire avec ce qu’on a. Musicalement, LUGUBRE CENACLE pratique un Black atmosphérique bénéficiant de quelques parties plus ambient, avec des riffs et arrangements assez personnels, et des vocaux très arrachés au service d’une forte composante mélodique. Peu de noms me viennent à l’esprit (tout au plus LUNAR AURORA et KAMERA OBSKUR pour certaines atmosphères et l’utilisation des synthés, mais c’est tout) et LUGUBRE CENACLE est plutôt original, voire carrément expérimental à certains égards. Désillusion présente 6 morceaux allant de 4 à 11 minutes pour 48 minutes de Black singulier au total.

Après une intro mêlant mélodies de gratte et riffs doom, la déferlante de blasts et les plans alambiqués arrivent pour "Gangrène Vociférante", qui va nous emporter pendant 10 minutes dans un Black mélodique très particulier, aux accélérations qui dépotent et aux leads mirifiques, pour un morceau fouillé bardé de breaks à synthés cosmiques ou de montées épiques. Le reste de Désillusion emprunte le même chemin tortueux, "Comanescence" est globalement plus atmosphérique mais les riffs et leads se taillent la part du lion, les trémolos et la voix arrachée faisant penser à du Black à casquette sans casquette (et avec des cheveux longs), avant un final assez dingue. On trouvera même des passages blastés bien percutants et des rythmiques écrasantes évoquant MORBID ANGEL ou GOJIRA ! Et la plupart des riffs mélodiques sont suffisamment accrocheurs pour maintenir l’intérêt de l’auditeur tout du long de Désillusion, tout comme les parties plus atmosphériques comme le superbe "Ascension Céleste" et l’intro de "Chair Perfide" aux effets électro-stellaires magnifiques. Le final "Géhenne" enfonce le clou avec une délivrance de mélodies, accompagnées par un chant déchirant et des claviers apocalyptiques du plus bel effet.

Cependant LUGUBRE CENACLE en fait parfois un peu trop, notamment dans la surabondance de leads et trémolos mélodiques, en témoigne "Chair Perfide" dont certains passages font plus mélodeath qu’autre chose, avec un final certes salvateur mais un peu bordélique. Mais il faut avouer que les morceaux sont parfaitement construits, et on sait que l’exercice des plages longues est ô combien casse-gueule. A noter que la production est très bonne pour un groupe « underground », ça reste du Black mais les leads ne cassent pas les oreilles une seconde, seul le son de batterie (programmée ? là aussi je n’ai pas d’infos…) est un peu synthétique par moments. Dans l’ensemble Désillusion est vraiment une bonne surprise (pourtant avec le nom « Antiq-like », j'avais eu un peu peur) et LUGUBRE CENACLE se révèle ici être un projet tout à fait intéressant de Black quelque peu atmosphérique et mélodique, avec une approche très personnelle des arrangements et structures. Reste quelques trucs à améliorer mais on n’est pas loin de tenir ici une révélation, même si le projet se veut assez underground. Pas facile d’accès, mais à découvrir absolument pour ceux qui apprécient le Black mettant en exergue les mélodies et les ambiances.

http://www.myspace.com/lugubrecenacle - 149 visite(s)

Gangrène Vociférante - 98 téléchargements


Rédigé par : ZeSnake | 15/20 | Nb de lectures : 11790




Auteur
Commentaire
ennemi
Membre enregistré
Posté le: 16/04/2012 à 09h36 - (101588)
19/20 pour ma part
ambiance épaisse couplée à une musique fabuleuse - et des leads comme ça y'en a jamais assez



Banjan
IP:82.237.72.228
Invité
Posté le: 17/04/2012 à 10h29 - (101601)
C'est très bon ce truc, original et inspiré.


Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker