LODZ - Something In Us Died (Klonosphere/Season Of Mist) - 30/01/2014 @ 07h31
LODZ avait fait bonne impression avec son premier EP « And Then Emptiness » sorti deux ans plus tôt. Aujourd’hui, place à l’album, le full lengh, la grosse rondelle, le truc sérieux quoi, qui va nous dire si leur post-metal-rock les imposera sur une scène déjà bien fournie. Dis comme ça, ça fait un peu le mec qui pense « vouai, j’vais encore me farcir un énième groupe de post-machin… » alors que pas du tout. Bon nombre de formation pratiquent ce style un peu fourre-tout, c’est un fait, mais par expérience, et plusieurs promos passés entre mes esgourdes, il faut bien dire qu’en terme de qualités ont est assez gâtés dans l’hexagone. Alors bon, LODZ vont-ils se tailler une place dans la masse des groupes de post-cequetuveux ? Pour le savoir il suffit d’insérer « Something In Us Died » dans notre mange-CD.

Dans un premier temps, on peut d’ores et déjà saluer la qualité visuelle de l’album. C’est déjà un bon point que d’avoir une jolie pochette, donc bon point pour LODZ (*ouaaaiii*). Dans un second temps, après avoir bien écouté ce premier opus on se rend bien compte que les Lyonnais ont un sens aiguisé pour composer des titres aux ambiances sombres, quasi désespérés, qui ne laisse qu’à de rares moments une certaine luminosité. LODZ nous plonge dans un album compact, formant un bloc de post-metal puissant et surtout intense dans son ressenti.

On ressent un véritable impact, et une vraie force de cohésion entre les 8 morceaux, renforcé par une production qui ne met qu’en valeur toute l’intensité dégagé. En clair, c’est aux petit oignions, avec un rendu clair et puissant. Tout ceci joue énormément sur les émotions dégagées, mais la qualité d’écriture est bien évidement l’actrice principale le long de ces 43 minutes. Les Lyonnais n’ont pas fait semblant, et le résultat s’en ressent énormément : aucun morceaux n’est à jeter car ils forment cette colonne vertébrale qui maintient la teneur de « Something In Us Died ». Le voyage est là, présent, on se laisse absorbé, même si ce n’est pas très original, mais c’est quand même prenant et c’est ça qui est bon après tout.

On ressort de « Something In Us Died » avec la sensation d’être un peu parti, d’avoir écouté une histoire, d’avoir mangé 8 titres puissants qui font le taf, mais surtout d’avoir écouté un premier opus prometteur pour la suite. LODZ nous ont donc prouvés qu’ils en avaient dans le slip pour nous pondre un premier album fort intéressant. On ne sort pas trop des sentiers battus, certes, mais on se régale quand même. Verdict : On attend la suite avec impatience.

https://www.facebook.com/lodztheband - 188 visite(s)

Bandcamp - 119 téléchargements


Rédigé par : Velvet Kevorkian | 15/20 | Nb de lectures : 11738




Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker