LODZ - And Then Emptiness (Autoproduction) - 26/01/2012 @ 07h22
LODZ a beau être la troisième plus grande ville de Pologne, c'est aussi un groupe lyonnais qui nous propose ici son premier E.P baptisé "And then Emptiness". Armé de son post Core écorché vif, les LODZ propose un visuel très réussi empruntant à la nature, au mysticisme, à la mélancolie et à l'émotion brute.
Je ne sais pas si c'est un signe du temps, mais les groupes de cette mouvance œuvrent de plus en plus en utilisant ce type de thématiques dans leurs concepts ou leurs images. En effet, une falaise, une volée de corbeaux noirs, une fille perdue et assise sur une corniche abrupte.. .on ne peut pas dire qu'on soit en terrain complétement inconnu.

Musicalement, le groupe emprunte certaines de ses sonorités aux grands noms de la scène tout en y incorporant une bonne dose de mélodies vocales. Le son est cohérent avec l'image et le groupe nous propose donc de rentrer dans un univers certes assez balisé mais pas dénué de charme.
Avec une rigueur rythmique impeccable (le duo basse/batterie est excellent !) LODZ met direct les pieds dans le plat en balançant directement un « Song for chaos » de presque six minutes ! Ce qui frappe d'emblée c'est la puissance du son, la rudesse des attaques et l'explosion émotionnelle qui t'attrape dès que le chanteur envoie la patate. Sans trop en faire les LODZ affichent leurs ambitions et se rangent directement dans la catégorie des groupes sur lesquels il convient de s'arrêter cinq minutes... et lorsque l'EP se termine on n'a qu'une envie : le rejouer. De l'inoubliable refrain de « Next to you » jusqu'au riff final de « Song for Chaos » les musiciens montrent une maturité très impressionnante.

Petit à petit, le venin ne fait que s'infiltrer dans ton sang jusqu'à ce qu'il fasse complétement partie de ton corps et de ton esprit. Cinq titres c'est trop peu quand on voit la qualité des chansons !
Avec un petit côté M.O.P.A, le groupe enchaîne le superbe « Next to you », le sombre « Burn The evidence », le vicieux « Erase it all » et l'épique « Compliance of ego » avec classe et élégance. Élégance parce qu'ils arrivent à vêtir leurs chansons de sublimes costumes suintant pourtant d'un liquide visqueux, et classe parce qu'ils jouent avec détachement ces notes qui sont l'apanages des musiciens qui savent s'arrêter avant qu'il ne soit trop tard.
Les nuages de la mélancolie n'arrivent jamais à être chassés du sombre décor des Lyonnais même lorsque ces derniers ont à cœur d'illuminer leurs compositions. Lorsque les embruns finissent par détruire les plages métalliques de LODZ, les vols de corbeaux de mauvais augure nous rappellent que la menace n'est jamais très éloignée.

Le calme et la violence de LODZ s'entrechoquent avec étrangeté sans qu'on ne puisse dire avec certitude dans quel domaine les boys sont les meilleurs. Seules les chansons semblent compter pour LODZ et peu importe au final la formule quand la chanson finit par atteindre son but.
Des musiciens solides et inspirés, de bonnes chansons, une addiction qui s'installe rapidement et un plaisir évident à écouter ces cinq titres. Si la ville de LODZ apparaît morne, le combo du même nom, lui, ne l'est pas une seule seconde.


Rédigé par : Pamalach | 14/20 | Nb de lectures : 11861




Auteur
Commentaire
Lili
IP:82.224.39.209
Invité
Posté le: 26/01/2012 à 12h06 - (100047)
TERRIBLE !!!!

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker