LODGES - Walking On Hands And Knees (Straight&Alert / Swarm Of Nails / Enjoyment) - 08/11/2013 @ 07h54
Stephen Bessac est un homme de goût. En effet, c’est lui qui aurait personnellement choisi LODGES pour ouvrir la dernière date parisienne de la tournée Kickback - Length Of Time (tournée une fois de plus amputée d'une dizaine de dates, ça se travaille une légende). A l’écoute de ce premier e.p du groupe on comprend pourquoi. Je parle de premier e.p mais en fait pas vraiment car LODGES n’est autre que la nouvelle formation des membres de feu Donkey Punch. Ce nouveau projet présente une musique différente, plus chaotique, plus sombre, plus riche. Plus maîtrisée aussi tant en matière de composition que d’interprétation. On retrouve encore quelques liens avec Donkey Punch, surtout avec les derniers titres de « Middle Class », "Cheating Life" qui semblaient déjà faire le lien entre les deux entités. Middle Class était l’œuvre de sales gosses, d’enfants turbulents mais « Walking On Hands and Knees » montre que LODGES, quoiqu’un peu rugueux, est au fond responsable.

Même si la comparaison est inévitable pour ceux qui ont connu Donkey Punch, LODGES propose quelque chose de différent, de plus riche, rien que la longueur des titres le prouve et de plus travaillé. Il y’a sur cet e.p moins de morceaux que sur « Middle Class » mais plus de riffs, de changement de rythmes, de tout… Le titre d’ouverture, un des meilleurs du disque démontre bien ça. Niveau construction et exécution tout est là. Le jeu entre la batterie et la guitare au top (Top !), la batterie amène un groove et un gros rythme à l’ouverture, ensuite basse et voix viennent compléter le tableau pour une entrée en matière de première catégorie qui se paie le luxe de sampler « Carrie » dans son introduction. Avec « Walking… » on est face à une musique sombre et plus lourde aux influences plus variées : Trap Them, New Lows, Pulling Teeth, une touche de Gaza pour le final de « Wall ». Un hardcore lourd, charbonneux et qui n’hésite pas à sortir ses muscles comme sur l’introduction de « Void/Vice », la première vraie grosse sortie de basse, qui le reste du temps est un peu trop en retrait. Le son global signé Aslak, un ancien Judoboy, est perfectible lui aussi. Il manque une petite dose de clarté et de volume mais en l’état, il est très correct.

Si le son, n’est pas parfait, un des gros points forts de LODGES est la voix de son chanteur Olivier qui, sous ses airs de gendre idéal cache une véritable chariote du diable. Quel coffre et quelle belle diversité vocale. On croirait presque que le groupe plusieurs vocalistes sur certains morceaux. Alternant chant hardcore, passages blackcorisant ou chant plus arraché, limite screamo, passages parlés, il offre la palette complète du chanteur de hardcore sombre et chaotique. Les lignes de chants sont parfaitement composées, simplement mais toute en efficacité. Musicalement, le reste du groupe est au diapason et digère parfaitement toutes ses influences pour livrer un morceau de la qualité de « Void/Vice » que la dernière minute envoie tutoyer les étoiles, c'est passé razibus. Le meilleur titre de l’e.p, tranquillement.

« Walking On Hands and Knees » possède au final, les défauts de ses qualités. On est moins surpris par la teneur des morceaux qui, bien que plus riches et plus travaillés, manque de découvertes, on sait toujours plus ou moins ce qui va nous tomber sur le coin de la tronche tant en terme de durée qu’en terme de style (sauf sur le dernier titre). La musique est prévisible là ou Donkey Punch réservait des surprises avec des titres presque punk ne passant pas la barre de la minute. Mais LODGES laboure son sillon, confiant en sa force et conscient de ses qualités. L’Intifada anarchique laisse la place à l’attaque placée. La construction est là, c’est plus efficace, plus réfléchi mais, de fait, il manque cette petite touche de folie, d’imprévisibilité même s’il savent malgré tout étonné comme sur ce petit passages en voix claires qui s’intègre parfaitement à l’ensemble.

Malgré ces menus défauts, cet e.p c’est du miel, j’me régale le gosier, il est rond, il est rond ce p’tit disque. Certes ce n’est pas (encore)du menu gastronomique étoilé mais bon y’a de quoi se faire un bon casse-dalle. Nouvelle identité, nouveau son, signature sur plusieurs labels, LODGES est prêt à entrer dans une nouvelle dimension. Plus mûr, plus adulte, plus pro. D’ailleurs le message que semble envoyer ce « Walking On Hands And Knees » est « Laissez faire les pros, OK ? »




Rédigé par : Seb On Fire | 7.5/10 | Nb de lectures : 11970




Auteur
Commentaire
echark
IP:37.162.142.3
Invité
Posté le: 08/11/2013 à 13h52 - (109849)
Très bien placées les références aux Visiteurs !!

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker