LIZZARD - Majestic (Klonosphere) - 28/01/2015 @ 07h41
Auteur d'un premier album réussi, "Out of reach", sorte de chaînon manquant entre TOOL et AUDIOSLAVE, produit avec doigté par un certain... Rhys Fulber, LIZZARD (deux zzzzzz) montrait déjà quelques prédispositions pour s'extraire de la masse grouillante : une prod' aux petits oignons (Sir Fulber n'est pas vraiment du genre manchot), une section rythmique bien carrée et surtout un chanteur à l'aise dans son sujet, pas de doute : le tout était fort appréciable à défaut d'être révolutionnaire. Mais le power-trio limougeaud affichait déjà ses ambitions : déluré et sans complexe, amis ricains venez tâter de nos manches dressés qu'on vous montre comment qu'on rocke.

A l'écoute de cette nouvelle galette, le constat est clair et sans détour, les trois années qui séparent "Out of reach" de "Majestic" ont été mises à profit pour affiner le propos. Le carcan TOOLien, forcément réducteur, dans lequel le groupe s'enfermait plus ou moins sciemment sur sa première galette, se fissure pour laisser place à quelques rayons de lumière bienvenus. Moins mélancolique, moins intimiste, plus ouvert et chaleureux, "Majestic" s'affirme comme un disque de printemps alors que son prédécesseur se faisait un compagnon idéal pour les longues soirées d'automne.

Et c'est sur un "Vigilent" bien monté et particulièrement pêchu que s'ouvre le bal. Il y a du KARNIVOOL, du DEFTONES là dedans, peut-être aussi un chouille de GOJIRA, groupe duquel LIZZARD se revendique d'ailleurs (même si ces influences s'estompent sur cet album alors qu'elles étaient plus présentes sur le précédent). Imparable et parfait pour introduire leur propos, ce morceau d'ouverture évoque également les cousins du ch'nord AEONS et leur métal atmo-spatial. Du tout bon. Puis "Bound" déboule dans la foulée. Et là, je m'y perds. Très rock US dans l'esprit, on le croirait presque sorti d'un album de NICKELBACK, avec ses gros biscotos et son sourire enjôleur. C'est d'ailleurs la force et la faiblesse de cet album, la diversité revendiquée par LIZZARD apporte un deuxième souffle bienvenu mais on a parfois l'impression d'avoir dans les oreilles un gros patchwork qui bouffe à tous les râteliers sous couvert d'originalité. Vas-y que je pique un coup dans le rock mainstream, un petit coucou dans le métal atmo et tiens, tu veux du post-rock plus posé et introspectif, tiens le voilà. La suite ?

Pas vraiment convaincant sur un "Only one" simpliste et calibré, prévisible avec son riff molletonné alors qu'il sonne juste sur l'incartade instru "Just a breath", s'envolant vers des climats cotonneux, affichant ses prédispositions post-rock aériennes que ne renieraient pas certains de ses petits copains ricains. Habile avec un "Reminder" de toute beauté, c'est surtout la ballade toute en nuances "Circles" qui permet de se rendre compte de la palette vocale du chanteur, à n'en point douter l'un des tout meilleurs dans son genre. Quant à "The roots within" avec son intro syncopée aux accents stoner, il met en avant le travail remarquable de la batteuse qui moissonne avec justesse et du bassiste, qui signe ici une partie impeccable de précision. Dommage que le final "Failing in zero", confus, sans ligne directrice claire sous couvert d'expérimentation ne permette de rester sur un note prometteuse pour la suite des aventures. Pas grand chose à reprocher donc côté technique, le trio est bien en place, l'osmose est là, à aucun moment on ne tombe dans le démonstratif ou le recyclage. LIZZARD sonne juste. Non, c'est plus sur la cohérence globale de l'album que j'émettrais des réserves. Comme je le disais en préambule, on sent que le groupe a soupé des comparaisons TOOLiennes associées à "Out of reach" et qu'il meurt d'envie de s'affirmer, de sortir des sentiers battus... au détriment d'une homogénéité, d'un vrai fil conducteur présent tout au long de ces cinquante-deux minutes.

C'est dommage, car "Majestic" bénéficie en plus d'une prod' pêchue signée par notre Phil Spector (le passif judiciaire en moins) national, l'incontournable Sylvain Biguet. Propre et sans bavures, celle-ci souligne avec clarté la richesse et sert à merveille les ambitions de la musique des limougeauds.

Aux côtés des fers de lance que sont TREPALIUM, HACRIDE et KLONE, LIZZARD avec son métal-rock moderne, atmosphérique et hybride, commence à se faire une place dans cette grande famille qu'est la Klonosphere, gageons qu'en prenant encore un peu de maturité et en affinant son propos sur sa prochaine galette, celui-ci puisse passer du statut d'équipier... à celui de leader.



https://www.facebook.com/lizzardmusic - 153 visite(s)

Chaîne YouTube - 114 téléchargements


Rédigé par : TarGhost | 13,5/20 | Nb de lectures : 9281




Auteur
Commentaire
Ennemie
Membre enregistré
Posté le: 28/01/2015 à 12h37 - (115532)
Aujourd'hui sur VS: LIZZARD et KROKODIL.



ralph
IP:84.99.129.204
Invité
Posté le: 03/02/2015 à 00h16 - (115587)
J'ai pas encore écouté celui-là mais le précédent est injustement peu connu. Certes l'influence de Tool est évidente mais ce qu'en fait le groupe est bien plus intéressant que beaucoup d'autres (Soen, Klone*, Karnivool...) : on retrouve l'indépendance entre les instruments qui jouent des parties différentes mais qui pourtant sonnent super bien ensemble, certes c'est pas aussi poussé, et le chant est bien moins ambitieux, mais respect pour un groupe qui se sort les doigts du cul pour composer.

* Quand j'écoute Klone, je ne peux m'empêcher d'imaginer ce dialogue entre les membres du groupe :
"- Vas-y met des toms Roger !
- Ça fait comme Tool là, nan ?
- Vas-y fait ton ambiance Gérard !
- Ça fait comme Tool là, nan ?
- Vas-y fais-nous du chant clair Albert !
- Ça fait comme Tool là, nan ?
- Non
- Je comprends pas... je comprends pas... pourquoi avec nous ça marche pas ?!"

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker