LIVING DEAD LIGHTS - Black Letters (BG Sound) - 04/02/2014 @ 07h54
‘murica !

Et oui, nous voici encore avec un album de pur metalcore/hard rock en provenance d’Hollywood, Californie. Vous connaissez surement ce style qui a la hype en ce moment de l’autre côté de l’atlantique et qui, il faut bien l’avouer, nous chie assez souvent des gros morceaux bien catchy sa race. LIIVING DEAD LIGHTS est de ce genre là (mais on ne juge pas) avec tout ce qui va avec : le look, les titres ultra catchy, le son maousse costaud 100% made in California, et a reçu il y a 4 ans déjà, pour la sortie de son EP, les éloges du magasin-bulldozer Rolling Stone. "THE COOLEST THING TO HIT A STAGE IN THE PAST 10 YEARS... A GUARANTEED MEGA-HIT", rien que ça, ok. Mais ça c’était pour la sortie de « Dead Edition » et là, 4 ans après, est-ce que c’est toujours aussi dingue ?

Dingue, je ne dirais pas ça, faut pas déconner, mais on ne peut nier que LIVING DEAD LIGHTS ont le chic pour composer des gros tubes typiquement US. Une âme résolument punk’n’roll, des gros riffs sur une rythmique hard rock, et un chant metalcore sont la recette de nos 4 ricains et après avoir écouté « Black Letters » on est obligé de dire que ça le fait. Mais… Et oui, mais, mais même si c’est ultra entraînant, ultra bien foutu, ultra bien produit, ultra bien tout ce que tu veux, ça sent quand même le réchauffé à fond. Alors si on met ça de côté on peut s’éclater sur « I’ll Be Your Frankenstein », « It’s Drowning In My Vein », sortir les briquets sur « This Is Our Evolution », ou rouler des pelles sur « Amerikan Eyes » sans aucun complexe et surkiffer ce premier album à sa juste valeur.

Car c’est ça qui est un peu relou avec ce genre de combo. D’un côté c’est ultra catchy et entraînant, avec cette verve punk et rock’n’roll, mais de l’autre c’est aussi ultra convenu quoi, alors on ne sait trop quoi en penser. Alors pour faire simple, on prend « Black Letters » pour ce qu’il est finalement : un pur album d’Entertainment à l’américaine qui fait taper du pied, remuer la crinière, et enivre les filles lors des soirées d’été trop arrosés.


Rédigé par : Velvet Kevorkian | 14.5/20 | Nb de lectures : 11045




Auteur
Commentaire
GabinEastwood
Membre enregistré
Posté le: 07/02/2014 à 14h35 - (110917)
On dirait presque la pochette de l'album de Lana Del Rey

Velvet Kevorkian
Membre enregistré
Posté le: 07/02/2014 à 14h41 - (110919)
Ha ha ouais un peu

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker