LE MAL DES ARDENTS - Le Mal des Ardents (Itawak) - 27/06/2016 @ 10h53
En provenance d'Alsace, voici venu un nouveau fléau musical, qui risque fort de provoquer en vous des crises de convulsions, des spasmes, des hallucinations, ainsi qu'une forte sensation de brûlure...
A l'image de cet empoisonnement résultant d'une intoxication alimentaire, également connu sous le nom d'ergotisme ou de feu de Saint-Antoine, LE MAL DES ARDENTS sous sa forme historique est le résultat d’un empoisonnement alimentaire provoqué par l'ergot du seigle, un champignon qui infecte le seigle et d’autres céréales.
Cette intoxication violente provoquait alors tout un tas d'effets secondaires (crises de convulsions, spasmes douloureux, diarrhées, démangeaisons, maux de tête, nausées, vomissements), ainsi que des hallucinations, qui au Moyen-Age et durant des siècles, furent interprétés comme de la sorcellerie ou des possessions démoniaques.

LMDA dans sa version moderne et musicale, risque également fort de provoquer ce genre de réaction, non par intoxication cette fois-ci, mais par addiction...
Même s'il est encore un peu tôt pour affirmer cela sur la base d'un seul Ep, ce quatuor strasbourgeois, comptant dans ses rangs un gage de qualité en tant qu'ex-RATBOMB, a tout les atouts en main pour s'imposer durablement.

2 visages, deux facettes, comme un masque réversible ou un dessin en trompe-l’œil...
Ne vous fiez pas aux apparences, car LMDA possède tout du psychopathe capable de changer d'attitude du tout au tout en quelques secondes.
Énervé et apaisé, excité et impassible, hystérique et sournois.
LE MAL DES ARDENTS est une bête furieuse, dont la rage pure s'accommode parfaitement avec une relative simplicité.

Ce premier Ep, fort prometteur, comporte 3 titres présentant la facette furieuse du groupe, et un quatrième, de près de 15 minutes, exprimant la facette "apaisée".
Furieux comme du Grind/Hardcore teinté de Powerviolence et de Sludge.
Puis apaisé comme une sorte de Sludge/Doom/Drone ultra pesant...

Vous l'aurez compris, LE MAL DES ARDENTS ne transpire pas de joie de vivre. Et c'est parfait ainsi, car il émane de ces 4 morceaux une violence très hétérogène, très variée entre les morceaux, mais paradoxalement très intégrée. L'identité du groupe est déjà là, bâtie à la façon du mal des Ardents historique, alternant les réactions violentes du corps, et celles plus sournoises et diluées de l'esprit.

Le début de l'EP est un déferlement de violence jouissif, entre Powerviolence et HardCore, dans la veine des illustres INFEST ou DROPDEAD. Une violence brute, entrecoupée de rares passages lourds et tempérés.
Les hurlements sont bien évidemment viscéraux et teigneux, sur un mode Grind/Core, arrachés et criards. Les riffs tapent dans les influences classiques, en y mêlant principalement des influences HardCore et Punk, à l'ancienne.

Un constat tout en contraste avec le dernier titre de l'Ep, étiré et faussement apaisé, où la diversité musicale et rythmique évoque par moments DOOMSISTERS et tous ces groupes mêlant habilement Grind, Sludge et Punk/HxC.
Une intro acoustique, une accélération rugueuse en début de morceau, puis une fin étirée, avec une lente montée en puissance : l'oppressant climat proposé rend cette fin d'Ep inquiétante et réussie. Les rythmes sont alors nettement moins furax, moins teigneux - mais tout aussi rageurs. L'expression musicale varie, s'ouvre, propose une autre facette du groupe, beaucoup moins spontanée et intense, mais non dénuée d'intérêt.

J'aurai cependant adoré avoir bien plus de décibels à m'enquiller, car rien que les 3 premiers titres méritent amplement le détour, tant LE MAL DES ARDENTS restitue à merveille toute la rage et l'intensité des premiers groupes de Punk/Hardcore.
Un mot sur le son, absolument monstrueux pour une autoproduction : lourd, gras, équilibré et grondant, le son est un délice, qui s'associe aussi bien avec l'impulsivité furieuse des titres Punk/Hardcore qu'avec la lourdeur de la fin d'Ep.

Un délice démoniaque, un groupe qui frappe très fort dès son premier Ep, à suivre de très très près !!




Rédigé par : ..::Ju::.. | 8/10 | Nb de lectures : 5620




Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker