LEVEL 10 - Chapter One (Frontiers) - 02/04/2015 @ 07h42
Quand 2 prolifiques musiciens s'associent pour former ce qui est désormais courant de nommer un 'supergroupe', faut-il s'attendre à un résultat mémorable ? Manifestement non. Régulièrement dans les pages de VS, nous vous évoquons ces associations de musiciens venus parfois de pays différents et se retrouvant poussés par un label, pour nous sortir the album d'un ensemble de zicos qui n'est plus à présenter. Dans le heavy metal et hard rock, on en trouve de plus en plus, en particulier signés sur le label italien Frontiers Music au catalogue variable qui voit de bonnes (voire très bonnes) productions côtoyer des disques plus déplorables.

Je situerai Level 10 entre ces 2 types d'albums, « Chapter One » étant à mon goût aussi agréable à écouter que convenu dans sa composition. Du type opus sympathique doté de quelques temps forts, joué par des musiciens aguerris, mais ça va vraiment pas chercher loin et de là à le faire tourner en boucle pendant des semaines il y a un large fossé. Précisions le line-up en question, partant du bassiste Mat Sinner (le même de Primal Fear, Voodoo Circle, Silent Force, Kiske/Sommerville, Sinner, etc.) et du chanteur Russel Allen lui aussi déjà actif dans d'autres groupes, et pas des moindres : Symphony X, Adrenaline Mob, Allen/Lande, etc.
A ce duo addict des réalisations, ajoutons d'autres noms évoqués régulièrement dans les news et chroniques de VS ; le batteur Randy Black (Duskmachine, ex-Annihilator, ex-Primal Fear, session live pour Destruction), les guitaristes Roland Grapow (ex-Helloween, Masterplan, ex-Serious Black) et Alex Beyrodt, proche de Mat et Randy pour jouer au sein de... Primal Fear, Sinner, Voodoo Circle, Silent Force ! A ces musiciens allemands, canadiens et américains, c'est le claviériste italien Alessandro del Vecchio (ex-Eden's Curse, Silent Force) qui complète la bande, plus discret sur l'album puisqu'il joue principalement des nappes en fond sonore, éléments audibles mais non primordiaux et quelques notes de piano (sur « All Hope is Gone » qui voit la participation de Magnus Karlsson [Primal Fear] à la guitare acoustique).

Avec tout ce beau monde et une production que je trouve appropriée (dont un mixage impeccable), on était en droit d'attendre de « Chapter One » une bonne baffe de heavy/hard rock mélodique ; et si Russel Allen délivre une nouvelle fois une prestation plus que solide, maniant parfaitement ses différents timbres de voix, comme lorsqu'il se rapproche d'un chanteur thrash sur les parties plus heavy ou y met tout son désespoir le temps de certains refrains (« Blasphemy », la ballade « All Hope is Gone » qui n'en reste pas moins bateau), le fond de cet album se veut trop basique et prévisible. Oui la forme est plaisante, la plupart des 12 titres s'écoutent sans sourciller, à part tout de même sur la fin où ça commence à bien tourner en rond, Level 10 essaie d'équilibrer les débats entre compos énergiques (« Cry no More », « Scream & Shout » au propos fort conventionnel et rappelant entre autres du Helloween) et mid-tempos plus rock, maîtrisés à l'image des « Soul of a Warrior », du redondant « Last man on earth » ou du léger « One Way Street » sonnant un poil hors-sujet. Bien qu'il y ait quelques refrains éloquents, rehaussés de chœurs tenant leur rôle, il faut bien dire que plus d'une fois l'ennui n'est jamais loin, à l'image du poussif « Voice of the Wilderness » dont le seul intérêt repose sur de jolis soli, proprement exécutés tandis que « Demonized » renoue avec un heavy entraînant et plutôt direct, la formule appliquée n'en demeure pas moins fortement stéréotypée à tous les niveaux. Heureusement que les partitions davantage techniques (soli et harmonies bien ficelés, etc.) donnent plus de matière aux compos, la paire Grapow/Beyrodt assurant de ce côté là.

J'ai des doutes concernant la viabilité de ce projet qui ne semble pas destiné à prendre forme en live. Quant à un deuxième album avec les emplois du temps de chaque protagoniste, ça me paraît fort compliqué. « Chapter One » ne fera pas date et est surtout un opus parmi tant d'autres du genre, réalisé cependant par d'excellents musiciens.




Rédigé par : gardian666 | 12,5/20 | Nb de lectures : 8327




Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker