LEPROUS - The Congregation (InsideOut) - 27/08/2015 @ 07h20
Perdue dans le centre-sud de la Norvège, la bourgade de Notodden a enfanté d’un groupe talentueux, que l’environnement paisible, ni urbain, ni montagneux non plus, ne prédestinait pas au black Metal, ni à toute forme de bestialité musicale. Ce combo choisit donc la seconde puissance musicale norvégienne, à savoir cette facette avant-gardiste, triturée dans tous les sens, et résolument progressive. Étonnamment, Leprous peine à se faire un nom, mais fait rêvasser ceux qui ont franchis le pas, tous unanimes sur le sujet : ces scandinaves sont à part, à la personnalité forte, et aux gimmicks délicieusement répétés au fil des albums, pour une discographie lumineuse et jubilatoire. Ce cinquième opus l’atteste d’avantage.

The Congregation associe des idées purement avant-gardistes à du heavy et du rock prog', dans un esprit clairement Metal progressif. La musique est compliquée rythmiquement parlant mais très bien balancée ; où l’éclectisme est aussi insensé que maîtrisé, et purement original. Pêle-mêle, prenez un petit peu d’Opeth, Riverside, Textures et Devin Townsend pour vous donner une idée de la direction choisie, même si cet album ne ressemble à aucun de ces combos, que vous pouvez mixer aux grands noms de la scène avant-gardiste norvégienne. Pour ceux qui ont envie d’écouter quelque chose de différent, tout en étant 100% Metal, Leprous est une piste à creuser.

Groupe au patronyme aussi ridicule qu’inapproprié, Leprous le cache au sein de pochettes sublimes, même si pour la première fois, celle-ci, créée par l'artiste Nihil, me fait mentir. La force de cette entité réside dans ses structures de titres, très élaborées et qui voit chaque instrument pousser sa technique et sa créativité à fond, où tout coule comme de l’eau de fjord. Aucun des instruments ne se restreint, et ils jouent tout ce qu’ils ont dans le ventre en mettant pourtant leurs acolytes en valeur. L’ensemble est homogène et chacun a tout le loisir de se faire plaisir et de laisser son inventivité vagabonder. Aucun passage n’est laborieux, à aucun moment le groupe ne s’aventure sur un terrain qui sonne faux, où se trompe avec une quelconque faute de goût. Les envolées lyriques d’Einar Solberg couplées au synthé devraient apeurer les plus grosses brutes de la frange Metal, mais non, le talent de composition protéiforme réunit sans aucun doute ceux qui auront posé une oreille sur ce grand groupe. Le synthé, gros mot à ne jamais prononcer pour beaucoup d’entre nous, offre tout un champ d’action supplémentaire ; le groupe serait bien à l’étroit dans sa composition sans cette passerelle complémentaire. Le monsieur en charge de pianoter le fait avec retenue, et apporte une touche planante bienvenue.

Chaque instrument mérite des applaudissements chaleureux pour le travail jouissif offert tout au long de ces 65 minutes. Mais ne nous voilons pas la face, Leprous ne serait pas le même groupe sans Einar Solberg. Si vous recherchez un chanteur hors-pair, il serait de bon ton que vous vous tourniez vers ces nordiques et ce monsieur en particulier. Le bonhomme alterne son chant heavy à des passages hurlés plus nerveux, des intonations susurrées, d’autres baroques et surprenantes, sans heurter nos tympans, avec une facilité déconcertante, et surtout en ne faisant que des choix éclairés. Chacune de ses notes s’imbrique dans un tout naturel qui transporte et donne une réelle beauté et unicité à cette œuvre. Le chanteur module facilement le tout avec un grain que je ne retrouve pas dans l’univers Metal ; et je vous conseille d’y jeter une oreille, ne serait que pour lui.

Beau et grandiloquent, The Congregation mérite que l’on s’y attarde. J’aurai mis volontiers leurs 3 précédents albums en sélection (pourquoi ne l’ai-je pas fais d’ailleurs?), mais celui-ci est moins époustouflant, ou peut-être qu’il devient plus difficile de me surprendre, connaissant ce combo depuis plusieurs années maintenant (depuis leurs second album Tall Poppy Syndrome pour être précis). Certes, il n’y a aucune surprise pour ce petit dernier par rapport aux précédents, mais nous avons tout de même affaire à un grand cru, très en jambes et aventureux.



https://www.leprous.net/ - 276 visite(s)


Rédigé par : Bras Cassé | 15,5/20 | Nb de lectures : 8767




Auteur
Commentaire
pied2chien
Membre enregistré
Posté le: 27/08/2015 à 10h27 - (117645)
Très bonne chro résumant l'essentiel. Un album dont je me lasse pas ,Einar Solberg est (comme d'hab) époustouflant.



Moulinexxx
Membre enregistré
Posté le: 27/08/2015 à 10h52 - (117647)
Album grandiose, tout simplement. Épique, sombre, lumineux, puissant, mélancolique : frissons garantis !



Joss
Membre enregistré
Posté le: 27/08/2015 à 11h23 - (117648)
Bon album (oui je modère un peu les propos ci dessus ^^). J'avais surtout été captivé par Bilateral, et le suivant ne m'avait pas passionné (un peu trop sombre, mais il faudrait que je le réécoute). Celui-ci me plaît d'avantage mais il y a quand même des choses qui me chagrinent. Einar a vraiment une superbe voix mais il joue trop de son côté "lyrique" et ça devient un peu usant à la longue. le refrain de "Third Law" a fini par me ressortir par les oreilles.



Black Comedon
IP:81.246.44.244
Invité
Posté le: 27/08/2015 à 12h34 - (117650)
Joss: à l'ecoute de Coal et de ce dernier je m'étais fait la même reflexion, mais en réécoutant Tall Popy syndrome et Bilateral je me suis rendu compte qu'il y avait déjà plein de Oooooohohohh et ahhahaaahha la grosse différence étant le positionnement de la voix dans le mix.
Sur cet album la voix est clairement mise en avant.

Là on je ne suis pas d'accord avec la chronique c'est quand tu dis " chaque instrument pousser sa technique et sa créativité à fond", justement j'ai l'impression que les grat, en particulier sont plus retenues que précédemment et du fait il n'y plus de passages complétement fous comme sur Restless par exemple, c'est plus linéaire en quelques sortes mais ça n'en reste pas moi très plaisant.

Ce qui change aussi c'est la batterie, sur les derniéres écoutes j'y ai fait plus attention et c'est vraiment super intéressant ce qu'il nous propose.

En complément je me permet de vous renvoyer vers l'itw réalisée par la grosse radio qui est vraiment très très intéressante.

cyril_glaume
Membre enregistré
Posté le: 27/08/2015 à 15h09 - (117651)
Une petite merveille !



Kairos
IP:86.220.233.159
Invité
Posté le: 27/08/2015 à 17h22 - (117653)
comme Joss, j'ai beaucoup apprécié Bilateral et Tall Poppy mais j'accroche beaucoup moin à Coal et à l'extrait de cette News. le chanteur en fait également un peu trop à mon gout.

Carpe Diem
IP:88.179.157.83
Invité
Posté le: 27/08/2015 à 20h37 - (117655)
Entre Bilateral et Coal, car morceaux moins mélancoliques et plus courts que sur ce dernier. Un groupe vraiment unique, très bon sur scène en plus. Incontournable!

AKHII
Membre enregistré
Posté le: 30/08/2015 à 11h11 - (117683)
Un chef d'oeuvre ! Coup de coeur pour moi



le botch
IP:85.171.215.221
Invité
Posté le: 30/08/2015 à 13h42 - (117685)
Gros coup de cœur pour moi aussi, chaque écoute est toujours plus addictive tant cet album est riche et passionnant (magnifiques ambiances !)... La prod' à tomber par terre, les instrus, les mélodies...tout confine au sublime sur ce merveilleux disque !!!

Arioch91
Membre enregistré
Posté le: 30/08/2015 à 20h31 - (117690)
Coup de coeur pour moi aussi, bien que je trouve cet album un brin trop mélancolique. A écouter, mais pas les jours de spleen !



kikill
IP:80.12.110.201
Invité
Posté le: 03/09/2015 à 10h55 - (117745)
Bon album, mais je suis moins emballé par rapport au précédent. Il y a de très très bons morceaux (Rewind est vraiment excellent), d'autres un peu de dessous... Ca n'en reste pas moins un excellent groupe avec une discographie sans faute, un groupe à part, des zicos talentueux, et j'ai aimé le travail de Einar sur sa voix "hurlée" qui passe beaucoup mieux ainsi.
Hâte des les voir en concert !!

jad wio
Membre enregistré
Posté le: 01/10/2015 à 20h16 - (118078)
dans mon trio final d'album de l'Année !



Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker