LELAHELL - Al Insane... The (Re)Birth of Abderrahmane (Horror Pain Gore Death) - 13/11/2014 @ 07h38
La déclaration des Droits de l’Homme et du Metalleux stipule clairement que "Tous les groupes de Metal naissent et demeurent libres et égaux en droits". Malgré tout, il faut bien reconnaître qu’en termes de structures, assos ou salles de concerts, non, tous les groupes de Metal ne sont pas tous égaux...

Même si l’Algérie n’est pas non plus le Burkina Faso en terme de Metal Extrême, et même si cela n’influe en rien sur la perception qu’on peut avoir du résultat musical, il faut reconnaître à LELAHELL le mérite de s’être bougé le cul pour se faire un nom et sortir son premier album, là où les groupes parisiens galèrent sans doute un peu moins pour arriver au même résultat. Formé en 2010, LELAHELL a sorti 1 Ep en 2012, intitulé "Al Intihar", et nous propose de découvrir aujourd’hui son premier album.

Tour à tour colérique, révolté et haineux, LELAHELL distille ses émotions et sa rage avec beaucoup de conviction. Franchement frontal et plutôt brutal, le Death Metal des algériens évolue entre CANNIBAL, VADER et MORBID ANGEL, avec quelques passages évoquant CENTURIAN ou BEHEMOTH. Mais ceci reste réducteur…

Car LELAHELL a trouvé un équilibre personnel pour exposer et déverser toute sa rage, sans rester ancré dans des blastbeats ininterrompus. Au contraire, et même si la majeure partie des titres est violente, le groupe joue habilement avec les variations de rythmes pour apporter des nuances et des rebondissements pertinents.
A l’image de l’excellent morceau ‘Hypnose’, les variations font partie intégrante du style du groupe.

L’intelligence de composition se reflète sur la majorité des titres, qui véhiculent violence et rage sans sombrer dans le pathétique linéaire. Outre cette maîtrise rythmique indéniable, qui renforce l’efficacité de ‘Al Insane... The (Re)Birth of Abderrahmane’, LELAHELL se démarque également par ses fragrances estampillées Black Metal, parsemées discrètement tout au long de l’album. Ni trop présentes, ni trop envahissantes, ces influences se font parfois ressentir au travers d’un passage furieux, d’un lead, ou via les quelques hurlements criards de Redouane. Majoritairement growlés sur un timbre rauque et profond, les beuglements (en arabe, français et anglais) tapent parfois également dans un registre plus criard, donnant un peu de variété à l’ensemble.

En plus des légères inspirations Black, les riffs alignés par Redouane oscillent entre le mélodieux sec et simple de la scène américaine, et le mélodieux plus torturé et aventureux de la scène scandinave. Sans être flamboyants, ces riffs suffisent à personnaliser les titres, et à les rendre plutôt efficaces.
LELAHELL et ses deux acolytes ne sont pas des débutants. Ils ont traîné leurs rangers dans plusieurs groupes algériens, et ‘Al Insane... The (Re)Birth of Abderrahmane’ s’en ressent, car le professionnalisme et la maîtrise instrumentale ont été mis au service de la cohésion.

Al Insane... The (Re)Birth of Abderrahmane’ est vraiment une bonne surprise. Frontal et ultra cohérent, l’album offre aux metalleux 40 minutes de Death Metal tour à tour rageuses, accrocheuses et violentes. Et ce n’est pas la pénurie de leads marquants ou de technique époustouflante qui ternira ce constat, bien au contraire.

La simplicité apparente du Death joué par LELAHELL cache des subtilités musicales qui se laissent apprivoiser au fil des écoutes, pour dévoiler un album plus varié qu’il n’y parait. Un album de Death Metal comme on aime les entendre, puissant, et percutant, mixant l’aspect écrasant du rouleau compresseur avec celui plus intelligent des variations rythmiques sensées.
Une chouette surprise, que je recommande fortement aux amateurs du genre.




Rédigé par : ..::Ju::.. | 15/20 | Nb de lectures : 10528




Auteur
Commentaire
crawlingchaos
Membre enregistré
Posté le: 13/11/2014 à 10h39 - (114708)
Bon album qui sous des apparences simplistes cachent un certain professionnalisme et du savoir-faire.
Ce n'est pas l'album de l'année mais il fait passer un bon moment.
A noter qu'il y a un/des ex-DEVAST dans le groupe.



Ennemie
Membre enregistré
Posté le: 13/11/2014 à 10h55 - (114709)
Redouane président! Très bon album, merci pour la chronique!



RBD
Membre enregistré
Posté le: 14/11/2014 à 21h34 - (114756)
Ce n'est pas trop mon style de Death mais c'est bon dans ce style, les variations de langues sont rafraîchissantes, les mélodies sont équilibrées, et en plus c'est assez courageux.

Un con
IP:78.122.22.106
Invité
Posté le: 16/11/2014 à 20h04 - (114800)
pas révolutionnaire mais ça s'écoute tout seul.

lelahel
Membre enregistré
Posté le: 22/11/2014 à 19h16 - (114907)
rdv le 22/12 à besançon!



Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker