LAY DOWN ROTTEN – Reconquering The Pit (Metal Blade records/Nocturne) - 17/01/2008 @ 08h41
“Suédois” c’est peut-être la réponse que donnait le jeune Daniel Jakobi lorsqu’on lui demandait ce qu’il voudrait être plus tard. De l’eau a coulé sous les ponts et notre jeune Teuton se retrouve aujourd’hui à la tête de LAY DOWN ROTTEN, un groupe qu’il a fondé en 1999 et qui s’expose aujourd’hui au grand public métallique avec un quatrième album inaugurant le début d’une collaboration avec Metal Blade.

Plus de vingt années après ses balbutiements, le death metal à la mode suédoise continue invariablement de faire des émules. Ainsi, après leurs compatriotes de FLESHCRAWL et avant les futurs frasques discographiques des MASSIVE ASSAULT, FATALIST, ADDICTION KING et j’en passe quelques milliers, LAY DOWN ROTTEN brandit fièrement son affiliation au style suédois pour reconquérir un certain pit si l’on en croit le titre de cette galette.

Inutile de se fouler les neurones pour reconnaître certaines caractéristiques typiquement suédoises du côté des guitares comme du côté du chant abyssalement grave, chargé de testostérones. Rien de bien neuf à se mettre sous la dent si ce n’est le fait que LAY DOWN ROTTEN se distingue par un style à l’intersection de plusieurs courants.

Certains ont le cul entre deux chaises mais dans le cas de la bande à Jakobi ça serait même entre quatre chaises puisque le death metal de nos compères se nourrit aussi bien du style bourru de Stockholm que de celui plus mélodique de Göteborg. Comme si cela ne suffisait pas, LAY DOWN ROTTEN lorgne franchement sur le format old school suédois tout en gardant un côté très actuel pour ne pas dire moderne qu’on retrouve principalement dans le choix d’une production plutôt léchée. Par cette situation musicalement géographique notre brochette de Teutons nous prodigue ici un disque tenant aussi bien d’AT THE GATES, de DISMEMBER que d’AMON AMARTH et consort monter sur les rythmiques dodelinantes d’un mid-tempo parfaitement maîtrisé. De temps à autres, LAY DOWN ROTTEN se paye le luxe de quelques accélérations entre deux voulûtes mélodiques sympatoches et le chanteur s’essaye médiocrement, il faut bien le dire, à l’art du gargarisme en chantant homologué Chris Barnes ; comprenez par là, qu’il tente de placer très épisodiquement quelques glapissements aigus.

« Reconquering the Pit » fait donc partie de ces disques agréables à défaut d’être spectaculaires. On sent bien que le groupe domine son sujet, que ses titres sont taillés pour déployer une efficacité maximale sur scène. Que ça soit les « Kill kill kill » du refrain simpliste d’« Anarchic outburst » qu’on s’imaginerait volontiers gueuler lors d’un concert, la force tranquille d’un « Demon Breed », la vélocité thrashy d’un « Nihil » ou la puissance d’un « All of this pain », LAY DOWN ROTTEN nous brode ici un album bien ficelé qui fera facilement bouger les tignasses et taper la newrock sur le pavé mais qui ne s’avère pas franchement exceptionnel. Une catégorie dans laquelle on pourrait d’ailleurs ranger la majeure partie des sorties métal actuelles.

On passe un bon moment mais il n’y a pas de quoi se relever la nuit.
Candidat suivant ?

http://www.laydownrotten.com/ - 262 visite(s)

La page myspace du groupe - 258 téléchargements


Rédigé par : Tonton | 14/20 | Nb de lectures : 10086




Auteur
Commentaire
grants for women
IP:173.233.65.154
Invité
Posté le: 05/05/2010 à 11h14 - (83254)
well written blog. Im glad that I could find more info on this. thanks

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker