LAVATORY - Morbid Terror (Pulverised) - 18/02/2015 @ 07h43
Depuis que j'écris dans VS, il m'est rarement arrivé de recevoir des albums où les musiciens jouaient mal. En fouillant dans mes souvenirs, j'arrive tout juste à extraire une toute petite dizaine de disques où c'était franchement pas terrible... face à plus de 500 chroniques où les interprétations allaient de très correctes à carrément exceptionnelles. Rares sont donc les skeuds vraiment à l'arrache... même dans l'U.G bien cradingue.
En ce qui me concerne, je ne serais jamais très sévère avec un groupe foireux et boiteux, à partir du moment où il dégage quelque chose dans sa musique et/ou son attitude. En effet, il y existe dans le metal des centaines (que dis-je, des milliers !) de groupes qui n'ont pas la moindre personnalité et sortent des albums copié/collé aussi anecdotiques qu'un vieil épisode de "Friends". Je dis sans problème qu'il y a dans tout ce que j'ai chroniqué des albums très bien joués et très bien produits dont je n'ai absolument pas le moindre souvenir. Parfois calqués sur leurs modèles, parfois dénués de talent, ces groupes "fantômes" ne me marqueront jamais autant qu'un posse de charlots qui vont débarquer, jouer faux et pas ensemble mais qui auront la véner qui transpirera sur chaque mesure de leur musique. C'est plus metal d'être enragé que bien calé sur la mesure, c'est du moins mon avis.
Évidemment, les deux ne sont pas incompatibles et rappelons nous aussi que quelques grands noms de notre musique n'ont pas eut des débuts très marqués par la rigueur métronomique. Ne vous fatiguez pas à chercher, les exemples ne manquent pas.

Bref, vous vous doutez après une telle introduction que LAVATORY n'est pas le genre de groupe à s'acharner sur le "clic" et à dormir avec le métronome. Originaire de Kuala Lumpur en Malaisie, les brutes sont actives depuis 2010 et après un premier E.p en 2012 ("Transgression"), les voilà de retour avec leur premier album "Morbid Terror".
Pratiquant un death old school piochant ses références dans les grands noms des 90's, LAVATORY fait fi des frontières en allant picorer autant en Scandinavie et en Floride, qu'en Angleterre et en Amérique Latine. Du groove d'ENTOMBED aux hurlements de John Tardy, et des riffs de Mitch Harris (période "Harmony Corruption") aux venin diabolique de SARCOFAGO, LAVATORY ne fait pas preuve d'une originalité époustouflante. Le résultat n'est reste néanmoins pas désagréable du tout, la musique étant drivée par une énergie furieuse et une envie de faire du bruit bien palpable.
Le travail de composition reste du coup assez direct et axé sur l’efficacité des chansons, le groupe faisant preuve d'intelligence en préférant mettre le plus en avant possible ses qualités... les défauts n'étant de toute façon jamais très loin non plus. En fait, c'est surtout le batteur qui se ramasse le plus sur cet album, le bougre arrivant quasiment à faire un gros pain sur chaque morceau. Pas calé dans ses mises en place, en difficulté pour tenir un tempo et super à l'arrache sur les parties de double pédale, le cogneur fait un festival de bourdes hyper flagrantes. Même quand il fait un break, on dirait que le gus s’aperçoit en fin de descente de toms qu'il va pas tomber sur le temps et qu'il faut mieux frapper "au plus pressé" en espérant que cela s'entende pas trop... et évidemment, cela se voit comme le nez au milieu du visage.

Cependant, le gonze tape dur et même lors de ses blast beats où on le sent quasi au bord de la rupture d'anévrisme, il y met du cœur, il a la haine et il y va à fond. Du coup, on prête une oreille attentive au guitariste soliste qui lui est pas mauvais du tout, au chanteur qui hurle des paroles "Evil" ultra kitch et aux riffs "saucissons" assaisonnés au épices Gothenburg. "Death is imminent" est entraînante, "Thousand road to hell" a le feu au cul et "Miserable life" provoquerait presque un petit pogo dans le salon. LAVATORY reste donc une curiosité intéressante et à ne pas trop vite ranger dans "les groupes pas tops avec un nom de chiotte"... what else ? Gardez la foi camarades et acceptez votre ami le métronome... le death metal ne vous en sera ensuite que plus reconnaissant.




Rédigé par : Pamalach | 11/20 | Nb de lectures : 9357




Auteur
Commentaire
GabinEastwood
Membre enregistré
Posté le: 19/02/2015 à 00h17 - (115795)
Effectivement le souci principal est le batteur, si sur les parties rapides ça tient la route pour ce qui est des roulements et descentes de toms c'est très très limite ... dommage car pour le reste sans être original ni mémorable c'est quand agréable à écouter



zozo
Membre enregistré
Posté le: 19/02/2015 à 17h15 - (115807)
Ben justement, je trouve que ce côté 'gauche' est ce qui donne son charme au disque mais vu que je susi ungros accro de swedeath (ah bon?); je ne suis pas un exemple à suivre je suppose... :)

pamalach
Membre enregistré
Posté le: 20/02/2015 à 17h09 - (115826)
Ah non mais moi aussi Zozo, tu le sais d'ailleurs ! Mais bon là, c'est un poil too much pour moi. Je jetterais une oreille attentive sur le prochain par contre !



GabinEastwood
Membre enregistré
Posté le: 20/02/2015 à 19h13 - (115829)
Pareil pour moi, j'adore le swedeath mais là c'est un peu trop amateur ...

bonezo
IP:90.25.124.116
Invité
Posté le: 21/02/2015 à 10h00 - (115835)
Ben comme zozo je trouve ce côté pas assuré du batteur, voire maladroit super attachant. Ca donne un côté atisanal et authentique à cette galette qui me plaît vraiment. Bon par contre "Lavatory", c'est juste un brin craignos comme nom non ? Ha ha.

Stefan
Membre enregistré
Posté le: 21/02/2015 à 13h52 - (115838)
J'adore ce coté foutoirdesque !...
N'etant pas fan du Death ultra carré, ce coté bordelique m'apporte un coté "reviens-y" à leur groove.
...Par contre c'est vrai que le nom :D ...

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker