LATITUDE EGRESS - To Take Up the Cross (Art of Propaganda) - 03/07/2015 @ 07h43
LATITUDE EGRESS est le nouveau projet solo de Niklas, aussi connu pour faire partie d’un paquet de groupe underground allemands : CROSS VAULT, HORN, ZERSTÖRER et j’en passe. Ce nouveau projet solo n’est pas si nouveau, puisqu’il est en fait la nouvelle forme de son ancien projet LICHT ERLISCHT. Musicalement, on est dans la continuité, mais on va y revenir. Ce premier album est paru en fin d’année dernière sur le label allemand Art of Propaganda en CD.

Ce premier album, d’une durée de 50 minutes pour 7 titres, explore un doom metal flirtant avec le black dépressif ou le funeral doom, mais de manière plus subtile ou réfléchie qu’on pourra le penser écrit comme ça. Les morceaux prennent leur temps en général, seul deux étant dans les 5 minutes, afin de poser une ambiance mélancolique et contemplative. Certains passages vraiment lourds rappellent le funeral doom, et posent une ambiance mortuaire sur le disque. Certains riffings font penser à PRIMORDIAL, tandis que l’approche générale rappelle WARNING, sans pour autant s’approcher de la classe magistrale des anglais. La musique de LATITUDE EGRESS se veut lente, lourde et pourtant lumineuse, à l’aide de riffs plus aigus, qui apportent un contraste à la noirceur ambiante, ainsi qu’un cachet à ce premier album.

Mais la vraie personnalité est le chant de Niklas, au bord de la rupture, guttural sans pour autant sombrer dans un chant death. Toujours clair, il joue sur son timbre pour aller dans des registres plus sombres ou plus clairs, et fait de son chant un véritable instrument qui s’intègre à la musique. Par moment, ça sonne un peu faux, notamment lorsqu’il pousse trop de la gorge, mais on peut néanmoins saluer l’effort de faire varier sa voix et d’en faire un élément à part entière de sa musique.

L’ensemble de ce To Take Up the Cross est plutôt convaincant, Niklas parvenant à faire passer des émotions sans sombrer dans un pathos ridicule, sans sombrer dans le ridiculement mélodique, ou dans la caricature du doom funéraire. Son approche mélancolique, sombre, évite de trop dramatiser, mais reste un poil retenue quand d’autres (WARNING en tête) plongent à corps perdu dans une mélancolie poignante. Il manque peut-être encore un poil d’émotion pour se transformer en très bon album. Pourtant, LATITUDE EGRESS a déjà pour lui une identité musicale propre qui lui permet de se démarquer de la masse avec élégance. Un projet à suivre.




Rédigé par : Skay | 14/20 | Nb de lectures : 7747




Auteur
Commentaire
gulogulo
Membre enregistré
Posté le: 03/07/2015 à 10h20 - (117157)
Tuerie.



Moulinexxx
Membre enregistré
Posté le: 06/07/2015 à 12h03 - (117173)
La vache, ça a l'air énorme, et puis ce chant possédé... merci pour la découverte !

Moulinexxx
Membre enregistré
Posté le: 17/07/2015 à 14h29 - (117252)
Je peux maintenant l'affirmer puisque j'ai reçu le CD : cet album est vraiment excellent !

Je suis bien d'accord avec la kro, notamment en ce qui concerne le chant qui fait vraiment la différence, varié, riche en émotion mais en gardant une certaine sobriété.

Les fans de Primordial ne peuvent qu'apprécier... (on sent l'inspiration mais on ne tombe pas dans la copie pour autant)



Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker