LAMB OF GOD - VII: Sturm Und Drang (Nuclear Blast) - 02/09/2015 @ 08h31
Je ne vais pas faire l’effort de vous refaire la présentation de LAMB OF GOD, sinon vous allez abandonner au bout de 4 lignes. Voici donc VII: Sturm Und Drang qui est comme son nom l’indique habilement le 7ème album de l’Agneau de Dieu de Richmond, Virginie. Ceci sans compter le tout premier album de la formation sous le nom BURN THE PRIEST, bien éloigné du style actuel d’ailleurs. LAMB OF GOD a en quelque sorte « fixé » son style avec son second opus As The Palaces Burn (2003), et depuis à chaque fois il nous propose de bonnes torgnoles de « Pure American Metal ». VII: Sturm Und Drang ne va pas déroger à la règle, mais LAMB OF GOD est-il toujours inspiré après tous ces albums, toutes ces années et les galères qui ont pris un tournant quasi-dramatique ? Jusque là, le groupe a toujours été en forme, si Sacrament (2006) gardera ma préférence, ne serait-ce que parce que c’est grâce à lui que j’ai découvert le groupe (album du mois dans Hard’n’Heavy qui a permis de faire enfin connaître le groupe en France) et que des tubes éternels sont présents ("Walk With Me in Hell", "Again We Rise", "Redneck", "Descending", "Beating On Death’s Door"…), j’ai pourtant tendance à dire qu’à chaque fois la formation arrive à faire mieux que son album précédent, Wrath était plus homogène et plus efficace que Sacrament, Resolution était plus épique et plus mémorable que Wrath. Alors qu’est-ce que VII: Sturm Und Drang va apporter de plus à Resolution ?

A vrai dire, rien, mais ce n’est pas pour ça que LAMB OF GOD va baisser en tension, même si l’on pourra dire que VII: Sturm Und Drang est le moins bon album du groupe depuis… ben, peut-être depuis As The Palaces Burn car je considère que depuis cet opus c’était le sans-faute. Mais VII: Sturm Und Drang n’est pas pour autant une faute, ni un album mauvais ni même moyen, c’est juste que LAMB OF GOD ne surprend pas vraiment et se contente de faire ce qu’il sait faire. Enfin, quelques nouveautés se feront tout de même remarquer… mais pour le reste, VII: Sturm Und Drang me semble être un mix entre Wrath et As The Palaces Burn, pour l’homogénéité du premier et le côté plus rugueux du second. VII: Sturm Und Drang m’apparaît d’ailleurs comme plus Thrash que ses 3 prédécesseurs, le groupe pondant à tour de bras des riffs tranchants et rapides. Mais dans la globalité, c’est du pur LAMB OF GOD, avec un Randy encore une fois très en voix, gérant sans mal toutes ses variations habituelles. Un départ sans chichis avec le percutant "Still Echoes" et on comprend bien vite que LAMB OF GOD est là pour envoyer le bois. "Footprints", "Anthropoid" et le frénétique "Delusion Pandemic" sont donc de bonnes pistes bien percutantes 100% LAMB OF GOD, qui cartonne toujours. "512" est un excellent morceau retrouvant les ambiances evil qui font aussi le sel de la musique du groupe depuis un petit moment, et VII: Sturm Und Drang se trouve aussi un peu de variété avec le plus mélodique "Erase This" au format hit, le bien contrasté "Engage the Fear Machine" et le final "Torches" avec un beau début où Greg Puciato se fait remarquer, avant que LAMB OF GOD ne balance ses derniers gros riffs groove/thrash dans la bataille.

Reste alors ce qui peut être matière à discussion concernant ce VII: Sturm Und Drang, les petites nouveautés ou les tentatives de faire quelque chose de différent. Si on note déjà l’intervention de Chino Moreno sur "Embers", très bon morceau bien remuant par ailleurs, que l’on aimera ou pas (ce qui n’est pas mon cas mais passons), attardons-nous sur le fameux "Overlord" dévoilé en single… Je retiendrai surtout ce morceau pour la partie Thrash centrale, peut-être le moment le plus efficace du disque, parce que pour le reste Randy qui s’essaye au chant clair Hetfieldien, pour moi c’est assez raté et heureusement que LAMB OF GOD n’a pas poussé le bouchon plus loin et n’a pas laissé son vocaliste s’adonner à ce genre de chant sur le reste du disque. La prise de risque est à saluer, le résultat divisera. Mais VII: Sturm Und Drang ne se résume pas qu’à ça, heureusement. Avant d’oublier, je passe un dernier mot sur les deux bonus très PANTEResques, les amateurs apprécieront ; pour le reste à vrai dire LAMB OF GOD fait du LAMB OF GOD, avec des musiciens qui font le job, hormis "512" un peu à part il est vrai qu’il n’y a pas de véritable tube comme pouvaient en compter Sacrament et Resolution, mais hormis les morceaux « décalés » que l’on appréciera ou pas il n’y a rien à jeter, tout comme Wrath en son temps. Quant à savoir si VII: Sturm Und Drang est meilleur que Wrath et comment il se place par rapport au reste de la discographie, c’est à la discrétion de chacun et ça viendra aussi avec le temps, mais si LAMB OF GOD a déjà fait mieux et plus mémorable ce septième album fait très bien son office dans l’ensemble. A voir en Live dans le futur (même s’il faudra attendre un nouveau passage dans les grands festivals européens…) pour se prendre quelques pures mandales américaines, en l’état VII: Sturm Und Drang c’est surtout un nouvel album de LAMB OF GOD, un album de plus avec quelques petites aspérités certes, mais qui demeure plutôt bon et c’est là qu’est l’essentiel. On verra par la suite si l'agneau tourne en rond autour de son poteau…




Rédigé par : ZeSnake | 15/20 | Nb de lectures : 8931




Auteur
Commentaire
Black Comedon
IP:81.246.44.244
Invité
Posté le: 02/09/2015 à 11h57 - (117728)
Ashes of the wake : usine à tube, leur apogée en ce qui me concerne, Sacrament sentait déjà la contrainte, à savoir devoir faire ce qu'ils savent faire...

Wrath m'avait reintéressé, le soufflet était retombé immédiatement avec Resolution. C'est donc sans attente particuliére que je l'ai écouté.

Au final c'est du Lamb of God, voilà super analyse, et donc c'est devenu chiant... Que c'est triste

Maxgrind
IP:84.101.85.175
Invité
Posté le: 02/09/2015 à 12h26 - (117729)
+1 Black Comedon : Lamb Of God, ça restera pour moi le combo Ashes Of The Wake / Sacrament (préférence pour le premier tout de même).

Par rapport à la chro, je suis partiellement d'accord même si j'inverse mon ressenti concernant Overlord/Embers.

Overlord, c'est juste un foirage total pour ma part. OK, il y a une prise de risque mais c'est juste loupé/raté.
Par contre, Embers, c'est le morceau de l'album à retenir et l'intervention de Chino est juste sublime.

Sinon, le reste, c'est du Lamb Of God sans surprise !

Dark fion
IP:90.32.73.81
Invité
Posté le: 02/09/2015 à 13h53 - (117732)
Lamb of God a toujours été un groupe qui m'en a toujours touché une une sans bouger l'autre (même si je reconnais qu'en live, ça poutre méchamment)... Jusqu'à ce VII que je trouve vraiment excellent !!

Si le passage en chant clair d'Overlord n'est pas une grande réussite, Embers et Torches sont nickels... Et le tubesque 512 arrache tout !! Va falloir que je leur redonne une chance à ces rednecks !!

Blackame666
Membre enregistré
Posté le: 02/09/2015 à 23h46 - (117736)
LoG: albums 1, 2, 3 et puis s'en vont pi cé tout hein.

kinimod
IP:85.203.17.193
Invité
Posté le: 05/09/2015 à 13h53 - (117780)
Approved by Conchita Wurtz.

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker