L'ENDEVI - An Eternity (Art Gates) - 23/04/2013 @ 07h10
La moyenne de mes dernières kroniks tourne autour de 16/20, c'est trop élévé, il me faut quelque chose pour radicalement faire baisser ça... Cet album de L'ENDEVI devrait faire l'affaire. Ce groupe espagnol qui nous arrive de Valence existe depuis 2007 et nous propose ici son second album après "When I Desire Something, You Can't do Anything" sorti en 2010. Les amateurs de groupes à chanteuses l'avaient peut-être déjà repéré sur la compilation "Des filles et des riffs" du webzine du même nom. Le combo est catalogué un peu partout comme pratiquant du gothic metal mais je n'ai décelé aucune trace de gothic sur ce skeud, le seul truc gothic dans cette histoire c'est le look des zicos, tous fringués en noir, surtout la chanteuse qui porte des robes en dentelle et des New Rocks mais qui n'est pas spécialement callipyge, inutile de vous précipiter sur Google Images, bande de crevards. Mais revenons à la question qui nous interèsse ici qui est d'essayer de définir le style pratiqué par ce quintet ibérique. Pour faire simple je dirais qu'on évolue entre le rock et le heavy metal, avec quelques (très) vagues relents de metalcore et de progressif ici ou là. Musicalement ça tient la route, du moins au niveau de l'interprétation, pour ce qui est de la composition c'est une autre histoire. Le chant est vraiment très présent, trop, beaucoup trop à mon goût, il n'y a quasiment jamais de moments où il n'est pas présent et c'est plutôt ennuyeux car si Mamen (c'est le nom de la chanteuse) ne se débrouille pas trop mal et alterne parties aggressives et passages plus calmes elle se cantonne globalement dans des tonalités limitées qui deviennent lassantes à la longue. D'un autre côté, les rares moments où la donzelle s'absente quelques secondes, le groupe est un peu peaumé et s'embourbe dans des passages inutiles manquant totalement d'inspiration tel ce passage au milieu de "Silent Enemy" qui vient totalement plomber le morceau (qui n'avait déjà pas besoin de ça pour ne pas voler très haut), du coup c'est peut-être pas plus mal que le chant soit quasi omniprésent.

"An Eternity", le titre de l'album résume bien cette galette... 11 titres pour près d'une heure de musique, c'est dans la cas présent vraiment une éternité. Le début de l'album fournit un autre indice sur le fait qu'il va falloir prendre son mal en patience et s'accrocher pour arriver au bout de cet album: il commence par le tic-tac d'une horloge. On ne pourra vraiment pas dire qu'on aura pas été prévenu. C'est le chant trop rébarbatif à mon goût et trop prompt à balancer des "Hohooo" et autres "HouHouuuu" qui rend cet album indigeste car à y regarder de plus près le groupe propose des morceaux aux ambiances assez différentes: des titres assez bourrins tel "Red Ivy" qui après avoir débuté de façon assez clichesque, tout doucement comme un conte de fées ("once upon a time" nous disent les premières paroles) s'énerve et nous propose même quelques growls. A l'opposé on trouve des titres plus lents tel "Silent Enemy", limite ballade pi encore "The Maze" le titre qui clôt l'album et sur lequel on décelera un sympathique souffle épique.

Reste le cas assez fabuleux du titre éponyme qui a quand même réussi à me persuader lors des trois premières écoutes de cet album que le groupe s'était fendu d'une reprise du "Zombies" des CRANBERRIES avant de réaliser à chaque fois que non, ce n'était pas le cas, que ce titre était bien une composition "originale" du groupe qui n'avait rien à voir avec le tube des CRANBERRIES, enfin rien, presque rien, juste un plagiat éhonté du couplet, parce que le refrain ils ont pas osé, ça serait sans doute vraiment trop vu... Enfin, peut-être qu'ils ne connaissent pas les CRANBERRIES en Espagne... Allez savoir...

Bref au final, vous l'aurez compris, cet album ne m'a franchement pas emballé, d'un autre côté, il aurait fallu un sacré miracle pour que cela arrive puisque le dernier album à chanteuse m'ayant vraiment enthousiasmé doit être le "How to Measure a Planet?" de THE GATHERING, ce qui nous ramène tout de même une bonne quinzaine d'années en arrière...

https://www.facebook.com/lendevi - 192 visite(s)

Zomb.. Heu... An Eternity - 82 téléchargements


Rédigé par : Sheb | 11/20 | Nb de lectures : 11422




Auteur
Commentaire
AnusFraicheur
Membre enregistré
Posté le: 23/04/2013 à 08h33 - (107111)
L'ENDIVE

pipi
IP:93.12.57.107
Invité
Posté le: 24/04/2013 à 00h23 - (107120)
L'EAU DE VIE

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker