KYLESA - Ultraviolet (Season Of Mist) - 12/08/2013 @ 10h12
Telle une plante carnivore, Ultraviolet est élégante mais vénale, prend par surprise, et a plus à offrir qu’elle n’y parait. Même si l’emballage est raffiné, les morsures et prises à défauts sont peu nombreuses mais bien présentes.

Proche de Spiral Shadow, le petit nouveau de Kylesa suit le virage amorcé par le précèdent opus. La recherche d’ambiances et d’expérimentations prévaut sur la hargne sudiste offerte il y a encore peu de temps. Les contours d’Ultraviolet sont moins bien définis, plus brumeux et aériens qu’autrefois. La touche mélodique est toujours indissociable de ce combo, qui a cette fois renforcé son côté stoner, et délaissé sa touche post-harcore. Le rendu est moins bourru et rageur, sûrement dû aussi à ces samplers et autres instruments (synthé, thérémine, boitier électro incorporé dans un skate retourné) démontrant que le quintet choisit d’utiliser le plus d’appâts possible pour développer ce que l’on pourrait considérer comme un rock frontal parsemé d’influences psychées. Quelques ambiances indie rock viennent même se montrer en fin d’album, à la manière de leurs voisins Baroness. Laura Pleasants prend aussi plus de place que sur les productions précédentes. Son chant maladif, presque timide, malheureusement approximatif parfois, est pour la première fois plus important que celui de Philip Cope, ce qui n’est d’ailleurs pas pour me déplaire. Le duo de batterie, tout aussi trippant qu’il soit sur scène, était peu utile en studio, et ne le sera pas davantage avec cette galette. Il est cependant légèrement plus en avant sur cette nouvelle production. Le riffing, plus nébuleux que réellement violent, n’a jamais été, et n’est pas cette fois-ci non plus, le fer de lance de la formation. Il s’incorpore une fois de plus à cet ensemble savamment dosé. Philip Cope et Laura Pleasants continuent ces riffing tortueux, appuyés par des lyrics éructés, mais aussi chantés. Le propos s’adoucit encore, pour nous livrer leur opus le plus expérimental à ce jour, toujours aussi mélodique, et clairement moins punchy. Il se révèle facile d’accès et l’entrée dans son univers se fait en douceur.

Même si les prestations live des américains sont décriées, où ils apparaissent timides et gênés, plus à regarder leurs pieds que la foule, et surtout avec une certaine incapacité à maintenir l’intensité sur l’intégralité de leurs shows, Kylesa a de nombreux atouts charme dans sa botte secrète que les musiciens mettent une fois de plus en action : un songwritting digne des plus grands, une Laura charmante, timide mais passionnée et amenant une personnalité atypique, un Philip pionnier de la scène sludge/post hardcore du sud des USA, et toujours motivé, un groupe constamment copié, sans vergogne, et une signature au bas de page d’un contrat français, pour finalement arriver à une discographie évolutive, exemplaire et qui se remet constamment en question.

Au sein d’une scène plus suiveuse que créative, Kylesa montre que l’on peut proposer du bon sans regarder derrière et sans attendre l’aval de quiconque. Ils distillent avec parcimonie des touches oniriques au sein d’une musique résolument plus rock, et continuent leurs expérimentations. Le groupe ne s’assimile plus à une scène en particulier, et s’éloigne davantage des comparaisons qu’on leur attribuait autrefois. Les cendres de Damad, véritable père spirituel du groupe, où officiait 3 de leurs membres, s’estompent, ou plutôt continuent à évoluer. L’approche rentre-dedans s’étiole aussi, comme Spiral Shadow nous l’avait fait remarquer. Les géorgiens évoluent donc dans un registre diffèrent de ce qui leur a permis de se faire connaitre, en délivrant toujours de nombreux moments savoureux, mais ne laissent pas, cette fois-ci, son auditoire en extase. L’album me semble moins mémorable et indispensable, l’absence de titres inoubliables joue en sa défaveur, et un certain manque de rythme empêche de se laisser complètement emporter.

Relativement nonchalant et avec peu de hits, cet album laisse une empreinte moins marquante sur la scène actuelle. Leurs meilleurs titres n’en sont pas issus, mais les membres de Kylesa démontrent qu’ils sont encore curieux de développer leur son et leur univers. Même après avoir connu le succès, ils prennent encore des risques pour offrir du très bon. Certainement pas leur meilleure sortie, Ultraviolet n’en reste pas moins une pièce intéressante de leur discographie, plus subtile, et complète leurs désirs d’une continuelle recherche de sonorités et de moyen d’expressions.

http://www.kylesa.com/ - 153 visite(s)


Rédigé par : Bras cassé | 15,5/20 | Nb de lectures : 13025




Auteur
Commentaire
Moulinexxx
Membre enregistré
Posté le: 12/08/2013 à 10h22 - (108574)
Assez d'accord, un album pas particulièrement marquant mais néanmoins bien agréable à écouter.

Crom-Cruach
IP:90.52.21.68
Invité
Posté le: 12/08/2013 à 11h31 - (108575)
Trèèèèès faiblard

Bernard
Membre enregistré
Posté le: 12/08/2013 à 12h49 - (108577)
Excellent album!
Je suis totalement séduis par leur évolution de plus en plus marquée par des trucs style L7, Cure... le tout à la sauce Savannah.
Si, si, il suffit d'écouter.

Jeje29
Membre enregistré
Posté le: 12/08/2013 à 13h23 - (108578)
me suis arrêté à Static Tensions. Après je trouve beaucoup moins bon.

SIMOVAR
Membre enregistré
Posté le: 12/08/2013 à 14h37 - (108581)
Bravo à Kylesa pour nous avoir pondu cet album incroyable ! très "coldwave-psyché-core" dans son approche et dans la production. J'apprécie de plus en plus ce tournant dans leur style.
Il ne plaira pas aux esprits bornés mais à ceux qui voient et conçoivent la musique "rock" au sens large. En tous les cas il nécessite de l'attention et plusieurs écoutes... il va mûrir au fur et à mesure des écoutes !
Bon route à Kylesa :D



Magnu
IP:109.223.122.139
Invité
Posté le: 12/08/2013 à 15h31 - (108582)
Un très solide nouvel opus!
Une évolution logique et maitrisée, un sludge sale et froid qui lorgne fortement vers un gros côté psyché.


Dadav
Membre enregistré
Posté le: 12/08/2013 à 19h40 - (108584)
Très bon album !!!



Blind
Membre enregistré
Posté le: 16/08/2013 à 23h43 - (108635)
Pareil un très bon nouvel album pour ma part!



Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker