KOSMOKRATOR - To the Summit (Ván) - 17/02/2016 @ 07h14
Kosmokrator (KSMKRTR pour les intimes) est belge et To the summit est sa toute première demo. Point de comparaison ou d’évolution à mesurer mais un groupe tout beau tout frais à découvrir. Si la démo est de 2014, la version sous examen est rééditée par Van en 2016 dans un digi sobre.

Trois titres nous sont ainsi offerts, dans une veine black/death doomisante assez puissante et qui baignent dans une atmosphère occulte et religieuse du meilleur effet (la longue intro de "Ad Alta, Ad Astra"). Les titres sont longs (12 minutes en moyenne, sauf le second, qui tourne au-delà des 5 minutes), ce qui se justifient par les ambiances développées par le groupe. Les structures sont, pour la plupart, totalement assises sur ces ambiances. Le son est très étouffé, la voix sort de l’abîme et les grattes cotonneuses ajoutent à l’atmosphère.

Car loin d’être un désavantage, ce son de caverne (plus proche de la K7 que du CD) apporte indéniablement au charme de Kosmokrator, même s’il sera loin de faire l’unanimité. Il oblige en quelque sorte à se concentrer sur les structures et notamment sur les mélodies qui se dégagent des titres (vers les 7’ et les 9’50 sur "Ad Alta, Ad Astra" par exemple). Puis, globalement, sa lourdeur convient bien aux titres et se fond, finalement, dans les titres sans obstacle. Sans être doom death, la musique de Kosmokrator y trouve cependant parfois des accointances, ce qui n’est pas pour me déplaire. Des airs du grand Winter planent au-dessus de son berceau puant…

"Adoration of He Who Is upon the Blackest of Thrones", le second morceau, reprend les mêmes préceptes, soit un death/ black très doomisant, très lourd, qui rampe telle une bête atroce qui cherche à sortir des marécages. La durée ramassée du titre est cependant l’occasion pour le groupe d’accélérer la rythmique, de durcir le propos (les accélérations en début de titre et vers les 2’40). Mais les atmosphères occultes demeurent la base, la voix du chanteur évoquant davantage l’incantation des Grands Anciens que le doom à proprement parler (la réverb’ en fond également).

Quant à "Sermon of the Seven Suns", le dernier titre, il débute comme "Ad Alta", sur des ambiances de mort et de désolation. Au loin, sont juste perceptibles des bruits d’enclume ou de tambours, on ne sait, comme une armée d’horreurs mortelles en approche. Ce mouvement est rompu à 2’15 par l’entrée en piste de la rythmique qui développe ses accords lourds et sourds, avant que les grattes ne viennent tisser leurs lignes agressives. Le rythme est plus soutenu mais tout aussi étouffé qu’auparavant. Comme si l’assaut était donné. Le tout reste cependant très maîtrisé, avec moultes mélodies qui parsèment la structure dans un grand chaos d’arrangements (notamment sur la batterie). La lourdeur et la saleté du son apportent encore ici un contraste intéressant avec la qualité de la structure en elle-même.

Kosmokrator livre une première demo dont je salue la qualité. Très doom dans l’esprit (et dans la forme), teintée de BM et de gros death, doté d’un son de fond de caverne très adapté, To the Summit est une vraie réussite. Un pavé dans la mare des musiques aseptisées.




Rédigé par : Raziel | 7/10 | Nb de lectures : 6405




Auteur
Commentaire
Saturnian
IP:85.201.234.53
Invité
Posté le: 18/02/2016 à 20h28 - (119441)
vraiment excellent! je vais suivre ce groupe de plus pret,je suis sur que ca va vite devenir une valeure sure en Belgique!

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker