KORN - The paradigm shift (Prospect park) - 21/10/2013 @ 08h34
Pamalach

Si "The Path of Totality" a divisé les fans de KORN, il avait le mérite de proposer des morceaux très différents de ce que le groupe avait enregistré jusque alors.
Comme je le disais à l'époque, voir KORN marier l'Electro et le metal était surprenant mais pas complètement illogique quand on connait l'amour de Jonhatan Davis pour la musique électronique et industrielle. Allaient ils continuer à "persévérer" dans cette voie là ? Nul le savait encore, nous étions en 2011.
Quelques années auparavant et après son départ du groupe pour raisons "mystiques", le guitariste Brian Welch alias "Head" sortait son premier album solo "Save me from Myself : Head" et son premier livre autobiographique du même nom.
Si à l'époque, le musicien n'avait pas tiré un trait sur la musique, il était surtout concerné par la foi et sa famille... et je ne donnais pas cher à l'époque d'un hypothétique retour du gus au sein de KORN, son mode de vie étant à l'époque diamétralement opposé à ce qu'il avait vécu dans ses vertes années avec ses anciens camardes de galère. Et pourtant...
Après d'émouvantes retrouvailles sur scène lors d'un festival, v'la ti pas que les p'tits gars de Bakersfield se retrouvaient comme au bon vieux temps (enfin presque, puisque David Silvera n'est toujours pas de la partie) et qu'ils recommençaient à faire chauffer les sept cordes sur des beats lourds et menaçants. La machine était de nouveau relancée.

En plein Hellfest 2013 et alors que tout le monde se demandait si le groupe allait jouer ou non, j'ai eu le privilège d'écouter en avant première quelques extraits du nouvel album. Trois petits mots me sont alors venus à l'esprit : "Retour aux sources".
Alléchés par les riffs pachydermiques typiques de la "belle époque", je me demandais tout de même si le groupe allait se contenter de revenir en arrière ou d'essayer d'équilibrer leurs vieilles vibes avec les élucubrations électroniques modernes. A l'issue de l'écoute de ce "The Paradigm Shift", c'est plus la deuxième hypothèse qui a la cote. Le gang de Barkersfield est de donc de retour dans les terres qui l'ont vu naître muni de deux trois nouveaux joujoux et fin prêt à faire du KORN... pour le meilleur, mais aussi pour le pire.

En effet, si "The Paradigm Shift" équilibre assez bien le nouveau KORN et l'ancien, il n'est pas, à mon gout, particulièrement inspiré et "novateur". On retrouve bien sur une poignée de bons morceaux alliés à quelques expérimentations intéressantes mais le tout est enrobé de chansons classiques où le groupe fait le boulot... et pas plus.
On retrouve, comme il a pu être relevé par certains commentateurs, des vibes de l'époque "Untouchables" (le riffing "général" de "The Paradigm Shift" se rapproche beaucoup d'un morceau comme "Blame") avec peut être une énergie et un groove hérité d'un album comme "See you on the other side".
Malgré la présence de "Never, Never" (qui à mon avis, est le plus mauvais morceau jamais enregistré par le groupe), "The paradigm shift" s'écoute agréablement grâce à ses titres forts comme "Love and Meth" et "What we do", ses étrangetés comme "Paranoid and Aroused" et les morceaux classiques et efficaces comme "Mass Hystéria" ou "Punishment Time"... entre autres.
Du coup, oui, cet album tient la route, mais il est assez loin des espoirs que j'avais mis dans les capacités de renouvellement du combo avec le retour de Head... et assez loin des meilleures productions du combo.
Alors certes, "The Paradigm shift " est au dessus d'un album comme "Remember who you are", le classicisme des riffs n'étant pas à mon gout sauvé par divers bidouillages "électro" parsemés aux quatre coins du disque. La production est claire, définie et puissante et on peut dire que Don Gilmore s'est bien débrouillé en offrant, une fois n'est pas coutume, le mur sonore qui sied si bien à KORN !
Malgré les propos de Davis disant que Korn n'est pas un groupe de metal (il a pu dire exactement l'inverse à d'autres périodes de la vie de KORN) l'assise rythmique est solide, plutôt rude mais avec trop peu de surprises par rapport aux grands moments musicaux que le groupe nous proposait sur le premier album, "Issues" ou "Life is peachy". Peut être attendais-je trop du groupe ?
Au final, et comme souvent avec les dernières prod' de KORN, l'album divise et plait autant que ce qu'il peut décevoir. Pour ma part, j'apprécierais cet album pour les bons morceaux qu'il comporte... et retournerais revoir KORN en live PARCE QUE SUR SCÈNE, ils ont vraiment rechoppé des vibes qu'ils n'avaient perdus ces dernières années... et puis ça fait sacrément plaisir, quoi qu'il en soit, que Head soit de retour merde ! Rock on guys !

Note : 13/20


Seb On Fire

Comme le collègue et ami Pamalach a bien planté le décor, je vais rentrer directement dans le lard de ce onzième album du groupe de Bakersfield. J’avoue avoir été un des rares à avoir aimé « III Remember Who You Are » et ma haine contre le dubstep m’a empêché d’écouter ne serait-ce qu’une seule note de « The Path Of Totality », du coup j’ai été un peu surpris à la première écoute de « The Paradigm Shift ». Des titres globalement plus rock que metal, un manque d’agressivité dans les morceaux, un album qui s’écoute, s’entend mais dont rien ne ressort vraiment. Puis au fil des écoutes, on découvre plus en profondeur, quelques riffs velus qui rappellent à tout le monde qu’Head est revenu, des lignes vocales mélodiques parfaitement ciselées et placées. Un titre comme « Prey For Me » n’aurait pas dépareillé sur « Follow The Leader » par exemple. On retrouve la basse claquante et le jeu des deux guitares qui avait manqué au groupe. Les backings de Head aussi qui amènent quelque chose en plus au chant lead de Davis. Un peu de matière, d'ailleurs Davis n'a jamais mieux chanté que sur cet album.

Le disque déroule, le son est au top, les mecs n’ont de toute façon plus rien à prouver à qui que ce soit et se font plaisir. On retrouve sur « The Paradigm Shift » des relents de « Untouchables », des titres classiques de cette époque. Tout sur cet album respire le travail bien fait, ça sonne à la perfection, c’est exécuté avec une maîtrise totale de sa musique et de sa composition. Paradoxalement, le trop plein d’effets et autres bidouillages electro vient parasiter la force des mélodies et alourdissent inutilement les morceaux. Car c’est là que KORN marque des points, sur les mélodies et le chant de Davis qui claque une très belle performance et balance quelques refrains vraiment réussis et entêtants. « Paranoid And Aroused » par exemple ou encore le très controversé « Never Never » un titre voulu dansant et « pour les filles » selon Davis lui-même. Comme beaucoup j’ai haï ce titre très fort au départ puis au fil des écoutes le morceau s’est révélé à moi comme une ritournelle presque pop à la puissance mélodique jamais vue dans la carrière du groupe. Ce n’est pas du tout un titre metal mais un radio single presque parfait. Le genre de tube dont on chantonne le refrain sans même s’apercevoir. Contrairement au collègue Pamalach, je pense que c’est un titre qui va devenir un classique du groupe et un des moments forts de l'album avec ces petits backing vocals qui viennent soutenir la voix hyper mélodique de Davis et ont des petits relents de "Blind". Oui "Blind". Clairement un des titre majeurs de ce disque même si , pour contredire ce que je disais plus haut, les bidouillages électroniques y tiennent le haut du pavé.

Dans le même ordre d’idée « Lullabies For A Sadist » procure le même effet, un titre lent, qui ne paye pas de mine mais qui s’insère peu à peu dans le crâne. Globalement ce « Paradigm Shift » est un bon disque de Korn, on sent le travail et la maîtrise, trop même, le groupe est devenu un gros machin qui déroule mais lorsqu’il se sortent les doigts et décident d’aller de l’avant, ils sont toujours capables d’étonner, de surprendre et d’envoyer des titres comme « Lullabies » ou « Never Never ». Les titres plus classiques ne déméritent pas, "Prey For Me", "Mass Hysteria", "What We Do" par exemple s’écoutent tranquillement, on savoure le retour de Head qui pose sa patte sur le jeu de guitare, lui et Munky ne seront jamais aussi bon qu’ensemble c'est une certitude. Mais c’est quand il ose que KORN est lui aussi le meilleur, quitte à fâcher une partie de sa fanbase. Et ici, il ose parfois. « The Paradigm Shift » n'est ni pas une pièce maitresse de la trempe de "Life Is Peachy" mais pas une purge non plus, il demande simplement un peu de temps et d’écoute sans œillères pour être apprécié pour ce qu'il est: un bon album de Korn.

Note: 14/20

14/20

http://www.korn.com/ - 113 visite(s)


Rédigé par : Pamalach & Seb On Fire | 13.5/20 | Nb de lectures : 23935




Auteur
Commentaire
Anje
Membre enregistré
Posté le: 21/10/2013 à 10h36 - (109576)
J'ai regardé le DVD bonus avant d'écouter le CD.. On les voit répéter à 4 dans leur studio avec un son de porc, super brut et live, proche des premiers albums en fait. Et une fois sur CD ça manque de spontanéité et c'est noyé sous une prod trop lisse et les effets electro. ça m'a un peu déçu.
Malgré tout, ça rattrape les 10 dernières années sans Head, donc je suis du même avis que les chroniqueurs niveau ressenti, et niveau note.



Anje
Membre enregistré
Posté le: 21/10/2013 à 10h36 - (109577)
J'ai regardé le DVD bonus avant d'écouter le CD.. On les voit répéter à 4 dans leur studio avec un son de porc, super brut et live, proche des premiers albums en fait. Et une fois sur CD ça manque de spontanéité et c'est noyé sous une prod trop lisse et les effets electro. ça m'a un peu déçu.
Malgré tout, ça rattrape les 10 dernières années sans Head, donc je suis du même avis que les chroniqueurs niveau ressenti, et niveau note.



lemmy
IP:84.100.233.188
Invité
Posté le: 21/10/2013 à 11h38 - (109579)
album Mostrueux!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Raph
IP:90.24.151.138
Invité
Posté le: 21/10/2013 à 12h28 - (109580)
Effectivement, de bonnes choses, mais un petit sentiment que cet album aurait pu être encore plus aboutit.

Pour ma part, certains arrangements sont insupportables, comme les "Prayyy for meeee" en arrière plan dans la première song.

Xav
IP:84.99.252.91
Invité
Posté le: 21/10/2013 à 17h12 - (109584)
Plutôt honnête cet album, des morceaux bien rentre dedans, une bonne prod', et personnellement même la discutable "Never Never" ne m'a pas fait rendre mon petit déjeuner; après tout il faut bien un petit single pour lancer l'album et dans le genre "Pop Korn", "Got the Life" ou "Twisted Transistor" c'était pas mal non plus...

Perso, j'écoute Korn depuis Untouchables en 2002 et pour moi, ce groupe n'a d'une part plus rien a prouver et surtout d'autre part, plus rien à inventer non plus. Leurs classiques sont derrières eux c'est un fait, et le Korn au sommet de la fin des nineties ne reviendra jamais !

Mais mine de rien, ils continuent à faire une came pas dégueulasse et font toujours parler d'eux, en bien comme en mal. Quel autre groupe de néo (mis à part Deftones, bien superieur artistiquement parlant mais aujourd'hui à des années lumières de leur style des débuts) peut se vanter d'en faire autant ? Dans l'hypothèse où celui-ci n'a pas splitté il y'a belle lurette...

Bref, Korn continue de faire du Korn, comme ACDC fait du ACDC, Motley fait du Motley et les Stones font du Stones. Pas de surprises mais pas de catastrophe monumentale non plus. Et c'est déjà pas mal ;)

dani666
IP:80.9.7.34
Invité
Posté le: 22/10/2013 à 00h05 - (109590)
Je possède l'album et je reconnais que j'ai été rassuré. Ce n'est pas encore ce que j'attends de leur part mais c'est carrément mieux que the path of totality qui était tout simplement mauvais pour du Korn ! J'aurais préféré que ce soit un autre groupe qui fasse cette album ... Mais bon Head est de retour et Jonathan chante putin de bien et en Live c'est la première fois que le groupe est aussi bon.

Mr. Marshall
IP:82.216.174.88
Invité
Posté le: 22/10/2013 à 17h36 - (109598)
Pas mauvais en soi effectivement mais fade, tellement fade ! Comme dirait l'autre crétin du PAF, ça sent beaucoup trop la violette et pas assez la foufoune :))

ElPoulpo
IP:88.170.106.242
Invité
Posté le: 23/10/2013 à 20h44 - (109615)
En grand fan du groupe, c'est pour moi un des 3 plus mauvais albums de Korn...

jfkool
Membre enregistré
Posté le: 23/10/2013 à 23h30 - (109617)
Oui il est bon cet album. Ca joue hyper bien. Mais moi aussi je le trouve trop lisse, ça manque d'émotions dans le chant. Vivement le prochain, bientôt! Je fais confiance au groupe pour ça, ils sont hyper productifs.

Carpe Diem
IP:88.179.157.83
Invité
Posté le: 24/10/2013 à 17h13 - (109634)
Super moyen, à part 2 morceaux et encore. On est très loin du niveau des 5 premiers albums. Au fait, dans l'avant dernier Rock Hard, le chanteur de Korn disait "...moi le metal, c'est pas vraiment mon truc" [sic]

ZeSnake
Membre enregistré
Posté le: 24/10/2013 à 21h18 - (109638)
leur meilleur album depuis "Take A Look", facile. maintenant c'est tout ce que j'en retiendrai. j'ai surtout l'impression d'entendre un "Untouchables" pop et vidé de son âme et de ses ambiances. mais bon, il y a quelques passages qui font jumper comme au bon vieux temps. en fait je crois que j'ai passé l'âge d'écouter KoRn...

Carpe Diem
IP:88.179.157.83
Invité
Posté le: 25/10/2013 à 15h00 - (109669)
Super moyen, à part 2 morceaux et encore. On est très loin du niveau des 5 premiers albums. Au fait, dans l'avant dernier Rock Hard, le chanteur de Korn disait "...moi le metal, c'est pas vraiment mon truc" [sic]

...
IP:88.179.157.83
Invité
Posté le: 25/10/2013 à 15h02 - (109670)
Oups, doublon ;)

Goldbeurk
IP:87.65.243.53
Invité
Posté le: 29/10/2013 à 23h40 - (109729)
Le bon, voire très bon alterne avec le moyen ... voire très moyen, mais c'est quand même meilleur que l'album précédent, qui était leur pire daube à mes yeux.

Je reste bloqué sur la claque que leur premier album m'avait foutu.

Trop de succès tue artistiquement un groupe, Metallica étant sans doute le meilleur exemple !

basildog007
IP:109.128.231.55
Invité
Posté le: 14/12/2013 à 14h23 - (110406)
Bonjour, perso, j ai du laisser cet album tourner plusieurs fois avant de me rendre compte de sa qualite, largement superieure a tout ce qui a ete enregistre depuis "Untouchables", c'est etrange, c'est comme retrouver de vieux amis qu on a perdu de vue, en se rendant compte que, finalement, ils n'ont peut etre pas tant vieilli que ca. Ils ont tjrs la peche, je kiffe pratiquement tous les morceaux, a part le dernier "Tell me what you want" que je trouve tres moyen, surtout pour clore l'album. Sinon, le single "never never" que j;'ai meprise a la premiere ecoute est devenu mon morceau prefere de l'album.... allez piger ca..... Bonne ecoute a tous, nous sommes aux antipodes de "Untitled" ou "Remember who you are"...

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker