KINKY YUKKY YUPPY - Until the Sun Goes Down (Send The Wood) - 27/06/2016 @ 08h10
A l'aube de la sortie du nouveau Radiohead, alors que Muse inonde les ondes grand public et que les Red Hot s'apprêtent à envahir certains festivals estivaux, je me suis posé la question de savoir si, un jour, nous pourrions voir émerger de France un futur grand sur la scène Rock Indé...
Ou bien si le syndrome franco - français du complexe d'infériorité, et le fait de subir une culture trop éloignée des mentalités Rock et alternative, pourraient être un frein rédhibitoire.
Car le talent n'a pas de nationalité, c'est une évidence.

KINKY YUKKY YUPPY, nouveau venu sur la scène Rock Indé, est en train de se faire un nom, grâce à sa musique entêtante et mélancolique.
Et pour vous présenter cet excellent second album, je vous propose une petite biographie/fiction... Peut être pas si utopique que ça...


2002 : KINKY YUKKY YUPPY voit le jour, à Evreux, Normandie, France.
2010 : Sortie du premier album du groupe, "Escape", après 4 Ep parus entre 2003 et 2009. Le groupe commence à se faire un nom, grâce à son rock Alternatif, qui malgré une apparente tranquillité au niveau des mélodies, se construit autour d'un mur de son énorme et d'une batterie puissante.
2016 : Sortie du nouvel opus de KINKY YUKKY YUPPY : "Until the Sun Goes Down". Un Rock alternatif émotionnel et puissant. Bien aidé par leur générosité en concert, le groupe a réussi à se faire un nom assez rapidement au sein de la scène Indé.

A l'aube de la sortie de "Until the Sun Goes Down", le groupe s'est en effet payé le luxe d'une signature avec Domino Records (Arctic Monkeys, Franz Ferdinand, The Kills, Anna Calvi...), et d'une campagne promo conséquente... Mais en dehors des circuits classiques.
C'est le groupe qui a effectué ce choix audacieux, expliquant notamment par la voix de son chanteur Jérémi "Les attentes de notre public sont fortes pour ce nouvel album, mais nous voulons renouer avec nos racines Indé. La pub dans le métro ou sur des paquets de céréales, c'est pas notre truc..."

Leur truc au KINKY, c'est l'anti-promo : aucune info sur les réseaux sociaux, aucun clip, mais un album dévoilé en intégralité sur leur site pour une durée limitée, à horaires aléatoires ; des albums offerts aux 15 première spectateurs à chaque concert ; et un concours national "Eco tournée" organisé en partenariat avec BlaBlaCar, offrant aux fans la possibilité de construire dynamiquement la future tournée du groupe en fonction des préventes, en optimisant les trajets.
Ce concours va susciter un buzz conséquent, et la musique captivante et envoûtante de KINKY YUKKY YUPPY va devenir peu à peu trouver un écho croissant sur les webradios et les radios libres, qui voient dans le groupe l'émancipation d'une génération de rockeurs n'ayant plus honte de la comparaison avec les anglosaxons.

L'engouement du public augmente alors de façon importante concerts après concerts, bien aidé par certains médias spécialisés, qui ne tarissent pas d'éloges à l'égard de "Until the Sun Goes Down" :

NME
Bien éloigné du Rock Anglais, le Rock de KINKY YUKKY YUPPY est un habile et succulent équilibre entre les sonorités de Tool, l'énergie de Queens Of The Stone Age, et l'impulsivité intelligente des débuts de Radiohead.
Rares sont les groupes à proposer un second album aussi personnel et accessible à la fois.


Q Magazine
Les frenchies de KINKY YUKKY YUPPY jouent sur les ambiances pour ensorceler les auditeurs. Feutré, mélancolique, dynamique ou explosif, "Until the Sun Goes Down" propose un Rock Indé alternatif, personnel et coloré, qui sublime autant la douceur que l'agressivité. Ne vous arrêtez pas aux quelques hurlements qui parsèment cet album, l'efficacité des mélodies et la douceur ensorcelante du chant méritent amplement que vous posiez vos oreilles sur cette sucrerie appétissante.

Rolling Stones
Attention talent... KINKY YUKKY YUPPY s'est construit sur un équilibre personnel entre les cultures Rock Indé et Metal, et propose un premier album réussi. Son dynamisme et son efficacité sont un gage de talent.
Son style musical unifie les sonorités et les mélodies Rock, avec un brassage et une diversité propre au Metal, rappelant forcément les Foo Fighters. Le résultat se nomme "Until the Sun Goes Down", et abrite derrière ses nappes de claviers et ses mélodies une richesse musicale et un dynamisme à ne pas rater.


Kerrang!
L'uniformisation n'aura pas la peau du Rock. Classiques et novateurs à la fois, les normands de KINKY YUKKY YUPPY jouent sur plusieurs tableaux, simulant une schizophrénie émotionnelle. Passant de la mélancolie à la rage, bipolarisant le calme faussement apaisé et l'énergie faussement révoltée, le groupe se pose en chaînon manquant entre A Perfect Circle, Muse et les Foo Fighters...!

Seuls les médias français manifestent une réserve presque vindicative à l'égard de "Until the Sun Goes Down"

Les Inrocks
"Nouveau venu sur la scène rock française, KINKY YUKKY YUPPY ne sait pas encore vraiment ce qu'il veut... Mélodique comme Muse, énervé comme No One Is Innocent, lisse comme Placebo, "Until the Sun Goes Down" est un produit intéressant mais pas franchement aboutit. On va gentiment réécouter Biffy Clyro à la place"

Rock & Folk
"Jouer du Rock ne s'improvise pas. Il faut vibrer de révolte, transpirer ses arpèges, vivre pleinement son art. Il ne suffit pas de poser quelques mélodies alléchantes et de crier quelques refrains pour être intéressant. Rien de neuf sous le soleil d'Evreux, Coldplay ne s'est pas bâti en 1 album."

Bénéficiant de soutiens médiatiques conséquents à l'étranger, le groupe saisit l'opportunité au bon, et en profite pour effectuer une tournée de 2 mois en Angleterre et Ecosse, augmentant ainsi considérablement sa popularité.

Suite à un concert dantesque du groupe à Londres, le quotidien The Guardian n'ira pas de main morte pour témoigner de l'engouement des fans anglais :
"A fleur de peau, émotif et instinctif, KINKY YUKKY YUPPY est un animal qui ne se laisse pas facilement apprivoiser. Le Rock des Froggys est alternatif, au sens propre et figuré, et ne laisse personne indifférent. Son efficacité s'en trouve décuplée sur scène.
Chaque morceau est un hymne, dont le refrain ou la mélodie restent en tête même lorsque les spectateurs quittent la salle ; chaque morceau cultive la surprise de son contenu, variant l'intensité et l'apaisement au gré des envies ; chaque décibel témoigne d'une sensibilité façonnant une atmosphère envoûtante.
KINKY YUKKY YUPPY a développé une personnalité Rock raffinée, intense, explosive et envoûtante, à la façon d'un grand Cru de Bourgogne dont on ne perçoit pas tout de suite toutes les subtilités."

Et, ironie du sort , c'est uniquement lorsque Tom Yorke en personne commentera de façon enjouée sa soirée au dernier concert de la tournée outre manche, que les médias français commenceront à s'intéresser à KINKY... Comme d'habitude ...?


... Bon, Ok, KINKY est peut être encore bien loin de cette fiction journalistique, vous l'aurez compris, ça ne m'empêche pas de vous conseiller fortement de jeter une oreille attentive sur cet excellent Rock Indé gorgé d'idées et de personnalité...




Rédigé par : ..::Ju::.. | 15/20 | Nb de lectures : 5760




Auteur
Commentaire
Gweg
Membre enregistré
Posté le: 27/06/2016 à 10h21 - (120489)
En découvrant il y a quelques mois leur album via la vidéo de leur single, j'ai eu un coup de coeur : gros son, belles mélodies, une accroche immédiate. Je retrouvais dans leur style plusieurs des groupes que j'affectionne : Biffy Clyro, A Perfect Circle, Foo Fighters...

Ca fait plaisir de voir ce genre de groupes talentueux pousser dans notre pays (je pense aussi à Clownage, Holophonics...).
Malheureusement, ce n'est pas grace aux médias francais qu'ils arriveront à se développer. A l'instar de groupes comme Gojira ou Lazuli, ils devront déja passer par une reconnaissance internationale avant qu'on veuille bien leur accorder un peu de crédit en France.

En attendant, KINKY YUKKY YUPPY démontre avec panache qu'on peut rivaliser avec les anglais et (enfin) avoir une scène rock en France (si on leur donne un peu plus d'exposition).



Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker