KILL WITH HATE - Voices of obliteration (PRC) - 26/08/2013 @ 08h05
Formé en 2007 à Budapest, KILL WITH HATE est ce que l'on appelle un groupe opiniâtre. Des premiers échos positifs de l'underground Hongrois jusqu'aux concerts avec les têtes de gondoles que sont JOB FOR A COWBOY, THE BLACK DAHLIA MURDER ou encore CANNIBAL CORPSE, KILL WITH HATE a pris le temps de bien faire les choses pour proposer aujourd'hui un "Voices Of Obliteration" puissant et très efficace. Après l'E.p aux huit titres "Evolution of the Beast", ce premier album arrive à point nommé pour confirmer les attentes suscitées par les débuts brutaux du quintette. Et de la mule, on va continuer à en bouffer croyez moi...

Car si dés "Submersion" KILL WITH HATE bastonne et trace sa route sans faire de détails, on s’aperçoit au fil des titres que les musiciens ne se distinguent pas par une originalité musicale des plus manifeste. Mais les Hongrois savent composer des morceaux violents et énergiques qui vont directement à l'essentiel, ce qui fait que leur pêche n'est jamais prise en défaut. Mélangeant des éléments Old School à la CANNIBAL à quelques réminiscences plus "Death Core", KILL WITH HATE joue vite mais alterne ses accélérations furibondes (le final de "Imprisonned" est vraiment à fond les ballons) avec de riffs bien catchy et de tempos mesurés mais bien "remplis".

N'hésitant à aller puiser dans le Thrash et à taper quelques solos bienvenus, "Voice of obliteration" tire surtout son épingle du jeu en proposant de manière très équilibrées quelques "originalités" musicales bienvenues. Malins, les musiciens ont su intégrer au rouleau compresseur de leurs tueries, quelques riffs plus aérés (comme sur "Doubts"), des passages guitare en son clair (sur l'inquiétant "Speech of the defendant"), des vocaux plus criards et écorchés (sur "Imprisonned") et même une reprise bien branlée d'un vieux groupe de Death Hongrois EXTREME DIFFORMITY avec le titre "Internal".
Toute cette somme de petits détails viennent apporter du souffle à toutes l'étalage de charcutaille des Hongrois qui, du coup, conserve l'attention et donnent envie de revenir vers leurs compositions.

Efficaces et un peu plus subtils qu'ils n'en ont l'air au départ, KILL WHIT HATE propose donc un album bien catchy qui s'écoute bien et confirme qu'il faudra être attentif à leurs prochaines sorties.


Rédigé par : Pamalach | 14/20 | Nb de lectures : 11258




Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker