KILLING JOKE - Killing joke (Zuma Recordings/Sony) - Selection VS du 24/09/2003 @ 09h59
Un génie. Oui, Jaz Coleman est un génie. Ce type, depuis la création de son groupe en 1978 a traversé toutes les périodes, toutes les modes, toutes les tourmentes et il est toujours là, en pleine forme avec un dynamisme et une envie de petit jeune. Il est également un touche-à-tout. Il a touché à la new-wave, au rock, à la musique alternative, au métal, à l'indus et à chaque fois sa patte magique a fait mouche. Cet 11° album surprendra son monde une fois de plus. Déjà, avoir l'ancien batteur de Nirvana et frontman de Foo Fighters Dave Grohl derrière les fûts est un bel avantage. Non seulement pour la renommée mais aussi parce que le bougre a fait un immense travail et il montre bien qu'il est également un grand monsieur capable de transformer ce qu'il touche en or. Vous me direz "mais quel enthousiame, monsieur le kronikeur !". Et oui, impossible de ne pas être enthousiaste à l'écoute de ce petit bijou. A mi-chemin entre le punk, l'indus (léger sur ce coup là quand même) et un rock puissant, tous les titres de ce Killing Joke sont à la fois d'une simplicité incroyable, d'une efficacité redoutable et d'un dépouillement qui n'a plus rien à voir avec le chiadé "Pandemonium" qui avait eu son petit succès il ya quelques années. Place belle est faite à des guitares de premier choix et deux riffs cycliques suffisent pour poser un génial "Implant" qui montre l'entendue du registre vocal de Coleman, new-wave dans les couplets, agressif et rauque dans les refrains. Un groove énorme ouvre l'album sur un "Death and resurrection show" colérique qui montre bien que ce disque ne sera pas façonné dans une quelconque dentelle bon marché. Le son brut de coffrage transcende des morceaux enlevés comme le single "Loose Cannon", le semi-punk "Blood on your hands" et le sautillant "Asteroid". Le rythme ralentit un peu sur le sympathique et presque tendre "You'll never get me" et sur l'inquiétant "Dark Forces". L'album se termine sur un bien méchant "The house that pain built" qui montrera au derniers indécis que Killing Joke n'est pas encore enterré, loin de là. Bref, on ne trouvera que du bon sur cette géniale galette. C'est méchant, politiquement incorrect, enregistré dans des conditions quasiment live (écoutez les vocaux du dernier titre), à mille lieux des assurances tous risques que certaines formations ont prises en sortant le même album cinq fois de suite. Ces types aiment prendre des risques et c'est tout à leur honneur et entièrement dévoué au plaisir de l'auditeur.
Si j'ai vraiment adoré ce disque qui figurera certainement dans mes préférés de l'année, il est évident que sa production volontairement froide et épurée ne sera pas appréciée par tous. Mais dans tous les cas, Ce disque est une pièce majeure de plus dans une discographie quasi-parfaite, une nouvelle preuve de la présence de Coleman parmi les artistes essentiels des 20 dernières années (souvenez vous de l'immortel "Love like blood") et un prétexte à glorifier le retour d'un groupe qu'on ne s'attendait pas à pareille fête depuis le temps. Respects. http://www.killingjoke.com/


Rédigé par : Loufi | 18/20 | Nb de lectures : 8448




Auteur
Commentaire
Thortyir
Invité
Posté le: 24/09/2003 à 11h35 - (5412)
Voilà un disque bien au dessus du lot... Idem que Loufi, 18/20...

neurotool
Invité
Posté le: 24/09/2003 à 12h20 - (5416)
Désolé Loufi mais ce n'est pas encore cette fois que je vais te contredire...
J'avais pris "Pandemonium" en pleine tronche à sa sortie et il fait encore parti de mes disques de chevet!!!
il est clair qu'ici l'ambiance est un peu différente mais au moins on est surpris et en plus on adhère sur le long terme!!!
Killing Joke est un pilier, un monument culte qui n'outrepasse en aucun cas ce titre honorifique que je leur dédis!!!



meshujira
Invité
Posté le: 24/09/2003 à 16h21 - (5423)
cet album est enorme ya pas a redire! je decouvre killing joke avec cet album et ca donne vraiment envie d'aller se prendre les précédents du groupe! pour moi c 11 titres pour autant de tueries , de + g rarement entendu un chanteur aussi allumé de coleman ki varie les timbres de voix comme pas bcp savent le faire...18/20 aussi

dragz
Invité
Posté le: 26/09/2003 à 13h03 - (5457)
Cet album c'est tout simplement la tuerie de l'année, le pire c'est que les faces b "inferno" (bonus track de la version anglaise de l'album), "Zennon" (face B du DVD single "Loose canon", "Wardance (the ultimate version" (face B du single loose canon" sont du même niveau que les 11 titres de l'album !

Pour meshujira si tu veux te pencher sur les anciens albums du groupe je te conseille "Killing joke 79", "Night time", "Pandemonium" Dirt, extremities and various repressed emotion" et "What's this for".

Pour ceux que ça interesse une interview de Coleman est dispo sur http://www.nobrainnoheadache.com

Hoover77
Invité
Posté le: 28/09/2003 à 19h26 - (5488)
Je dirais même plus, "Inferno" aurait été la meilleure chanson de l'album pour moi si le groupe ne l'avait pas réservée à la version anglaise.

Sinon rien à redire, il est énorme ce disque.

madmanu
Invité
Posté le: 29/09/2003 à 21h40 - (5515)
2 albums, 2 put1 de réussites.

hell
Invité
Posté le: 12/12/2003 à 17h38 - (6431)
c'est pas si bien que ça, un peu surprenant mais y'a mieux.
pb, le dernier titre de l'album ressemble très fortement à un titre du groupe nançéen "the blockheads" sorti bien avant.
poour moi ça vaut 15-16 pas plus.

Krapo
Invité
Posté le: 12/12/2003 à 21h33 - (6434)
KIlling Joke qui pompe les Blockheads ? on aura tout entendu...

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker