KILLING JOKE - Hosannas From the Basement of Hell (Cooking Vinyl/Wagram) - 02/06/2006 @ 10h37
Mais où s'arrêtera ce doux dingue de Jaz Coleman? Après un album éponyme sorti en 2003, le voilà qui revient avec un nouvel album, "Hosannas from the Basement of Hell", et une nouvelle fois on ne peut que constater que les dinosaures ont la dent dure en cette année 2006!

En effet, KILLING JOKE pond ici un album emprunt d'amertume, une vision apocalyptique d'un monde qui va mal comme le démontre la peinture illustrant le livret. Pour symboliser ce mal être, KJ use d'un son volontairement âpre et cradingue, première composante de ce nouvel opus qui suinte d'une certaine forme de rage. Dès le titre introductif, "This Tribal Antidote", la voix écorchée de Coleman vous saute à la gorge avec quelques mots en guise de sermon, un appel à la sagesse de tous. La célébration peut commencer à vos risques et périls.

KILLING JOKE pond un album brut mais ô combien intelligent sur lequel chaque titre repose sur quelques riffs hypnotiques qui vous amènent progressivement à une forme de transe. Guitare, batterie et basse ne font souvent qu'un pour laisser un espace maximum aux lignes de chant et autre sonorités chimiques qui tisse une ambiance d'épouvante ("Hosannas from the Basement of Hell", "Gratitude"). Les titres "Invocation" et "Walking with Gods" en sont un exemple parfait: un riff qui tourne inlassablement pendant 8 minutes et dont on ressort complètement ébouriffé, hypnotisé par cet aspect martial poussé à son paroxysme. "Invocation" jouit de plus d'arrangements de grande classe avec ses percussions ethniques sur lesquelles viennent se poser des orchestrations orientales pour un titre qui marquera les esprits à coups sûrs.

KILLING JOKE n'oublie pas en parallèle de pondre des titres qui bastonnent comme "Implosion" ou "The Lightbringer" aux rythmiques speed à souhait permettant d'apprécier la qualité des musiciens: rapidité du jeu de Raven dont la basse ronronne d'une manière impressionnante, hargne du jeu de Walker avec ses riffs punk/indus typiques du son KILLING JOKE et le petit nouveau, Benny Calvert, qui martèle ses fûts comme un damné!

Au rayon des baffes monumentales, on retiendra les rouleaux compresseurs "Majestic" et "Judas Goat". En effet, ces deux morceaux symbolisent une recherche sonore tout bonnement hallucinante. Alors que surgissent de partout des samples destabilisants apposés par la nouvelle recrue Reaz Uhdin, la basse réduit votre cerveau en bouillie, la guitare s'amuse à alterner des riffs massifs et des arpèges limpides, le travail rythmique tribal vous malmène, la voix de Coleman est emprunte d'un mysticisme inquiétant… Une véritable descente aux enfers que ces 9 titres (pour une durée de 1 heure) qui se clôture sur l'étouffant "Gratitude" à la rythmique lourde et impressionnante, titre rêvé pour clore ce nouveau chapitre de la longue carrière de KILLING JOKE.

"Hosannas from the Basement of Hell" est un album bien moins facile d'accès que son prédécesseur éponyme. Son au mix volontairement sale, titres moins rock et moins évidents, le climat est oppressant et la longueur de certains titres pourra rebuter ceux qui ne rentrent pas dans l'univers du groupe. Les fans n'auront quant à eux aucun mal à adhérer à ce méfait qui comme le précédent (mais dans un tout autre registre) marque au fer rouge la carrière d'une formation qui n'en fini pas de nous étonner…


Rédigé par : Foofur | 17,5/20 | Nb de lectures : 14886




Auteur
Commentaire
MC5
Membre enregistré
Posté le: 02/06/2006 à 10h52 - (29165)
Mortel cet album, même si j'ai un penchant pour l'album eponyme de 2003. Les deux premiers morceaux mettent dans le bain, Coleman chante à la perfection!!



Gorth
Invité
Posté le: 02/06/2006 à 11h51 - (29172)
Enorme album!! Grande classe et grosse claque!!
Je le préfère au précédent. Sais pas, sans doute le côté crade du son!!
En tous cas ca fait du bien par où ca passe!!

anonymous
Invité
Posté le: 02/06/2006 à 12h04 - (29174)
17.5 et pas en sélection?
Un des albums de l'année pour moi, il est vraiment très bon.

GeneralMono
Membre enregistré
Posté le: 02/06/2006 à 12h35 - (29179)
Sacré album. Un énorme pavé, long, un peu indigeste la 1ère fois, difficile à écouter en entier d'un coup. Mais ça en vaut le coup, encore un putain d'album au final ! Enorme !
Il n'y a guère que la prod qui me rebute encore un tout petit peu, peut-être un peu trop sale et qui gache certains passages à mon gout....

Gyn
Membre enregistré
Posté le: 02/06/2006 à 13h31 - (29187)
Gigantesque, je le rapproche de "Democracy" qui reste encore pour moi l'album ultime de Killing Joke ...



hell
Membre enregistré
Posté le: 02/06/2006 à 13h53 - (29191)
Il est bien meilleur que le précédent. 17/20

LeKepunGuedin
Membre enregistré
Posté le: 02/06/2006 à 14h38 - (29194)
Cet album est énorme , les morceaux "Invocation" (ah ces violons terribles et cette ligne de guitare crade et repetitive) , "Walking Gods" et "Judas Goat" sont des purs joyaux , de toute facon , rien est a jetter dans cet album ... Different de "Killing Joke 2003" mais tout aussi grandiose !!!
Killing Joke est un grand groupe qui commence a avoir plus de 20 ans au compteur , quand je pense qu'ils ont commencé en faisait du Cure-Like ...

Le Slave Barbu
Membre enregistré
Posté le: 02/06/2006 à 16h35 - (29206)
Bravo le son de merde. Ca donne envie d'acheter l'album tient. pfff

Le bulgare moustachu
Invité
Posté le: 02/06/2006 à 17h06 - (29214)
Même si je ne suis pas fan du style, et de la variation dans la production au sein du même disque, Killing Joke ose, innove et propose quelque chose de nouveau. Il aurait bien plus mérité d'être en sélection que l'album de Tool.

Jared
Invité
Posté le: 02/06/2006 à 17h57 - (29219)
Quelques morceaux plaisants, mais un album assez moyen, bien en deça de Pandemonium et de l'album éponyme. Le chant manque parfois de puissance et le son de batterie est atroce. Et puis des morceaux de 8 mn construits autour d'un seul riff, c'est quand même usant à la longue, même pour les fans d'indus. Mieux en live tout de même, où le nouveau batteur martèle comme il faut.

invité
Invité
Posté le: 02/06/2006 à 18h04 - (29220)
juste pour info, killing joke a commencé sur la scène punk et le batteur est le batteur sur l'album trinity de kill 2 this

kollapse
Invité
Posté le: 02/06/2006 à 22h11 - (29244)
Un des mes albums de l'année, une puissance hypnotique et tribale pour un des sommets discographiques de Killing Joke. Je me suis rapidement habitué à la prod, plutot crade et "sourde", certainement parce-que la qualité est au rendez-vous...

Head
Membre enregistré
Posté le: 03/06/2006 à 20h22 - (29292)
Peleaub, qui nous pète un délire avec les commentaires de kroniks ^^

Bon sinon, je connais mal Killing Joke, et pour tout avouer, c'est véritablement mon premier Killing Joke !
Eh ben y'a 4 adjectifs qui me viennent à l'esprit: sale, froid, hypnotique et hors du temps. J'adhère totalement et je comprends le fanatisme de certains vis à vis de ce groupe.



x killing breakdown x
Invité
Posté le: 04/06/2006 à 00h52 - (29298)
love like blood .....in eighties for revelations.

HELL-
Membre enregistré
Posté le: 08/06/2006 à 17h07 - (29547)
C'est la meilleure prod! Les albums d'avant étaient trop clean à ce niveau...

Mais je pensais qu'il aurait un peu plus de peche cet album. Pas grâve, ils se rattrapent dans l'hypnose.

ZeSnake
Membre enregistré
Posté le: 29/10/2008 à 18h30 - (63672)
découverte avec cet album et mégabaffe!

quelle ambiance, quel son, quelle voix, énorme!



Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker