KILLBODY TUNING - 47°0'40.00''N/6°42'20.00''E (Autoproduction/Season Of Mist) - 25/09/2012 @ 08h00
Rangez vos ailerons et vos jantes, KILLBODY TUNING n’est point un groupe orienté dans la customisation de voiture. Blague à part, voici un bon petit groupe suisse oeuvrant dans un post-rock ambiant vraiment bien fichu.

Après un EP de quatre titres « The French Hunter », le groupe collabore en 2009 avec la compagnie de théâtre Passaparola à la composition de la musique de la pièce « Clinique de la Raison Close ». Là-dessus, KILLBODY TUNING réarrange des chansons de Philippe Léotard (!). Le groupe interprète ces réarrangements live durant les représentations de la pièce, d’une façon plus modernes, qui confèrent aux textes de l’artiste français une dimension beaucoup plus abrupte et atmosphérique (selon les dires du groupe). Après une première expérience fort concluante, KILLBODY TUNING décide de déployer sa musique vers un autre univers : le cinéma. Et c’est en 2010 que Julien Humberg-Droz fait appel au groupe pour composer la bande originale de son film « Dernière Chasse ». La formation développe alors des compositions originales déclinées des atmosphères du film.

« 47°0'40.00"N/6°42'20.00"E » en est le résultat. Un album résolument « visuel », comme toute bonne BO de film, qui rend le post-rock du groupe véritablement planant et envoûtant et demande à ce que l'on s'y intéresse. Rappelant par moments quelques brides de la BO de « 28 jours plus tard » et, donc, du post-rock de GODSPEED YOU ! BLACK EMPEROR, la musique contenue sur cet album virevolte selon l’ambiance du long métrage. Résolument calme et posée, la musique de KILLBODY TUNING est, déjà, exclusivement instrumentale. Pas entièrement, OK, étant donné qu’une douce chanteuse vient poser son jolie timbre sur 2 titres, et d’une façon des plus agréables, mais majoritairement, le groupe nous fait voyager uniquement sous le son des guitares, basse, batterie, et d’une bien belle manière. La musique des Suisses peut par moments se durcir un peu, mais reste quasiment tout du long calme et enivrante, bercée par de douces mélodies composées sur des accords planants. Le groupe surprend, par tant de finesse et de qualité musicale. L’album est là pour nous faire partir dans un autre univers (celui du film), et pour le coup c’est complètement réussi. Il suffit juste de bien se caler et d'écouter religieusement les 7 titres de « 47°0'40.00''N/6°42'20.00''E » pour apprécier à sa juste valeur la musique de KILLBODY TUNING.

La production est aussi bien réussie que le reste, avec la mise en avant, par instants, de certains instruments afin de faire monter la pression ou bien, au contraire, de tout diminuer pour retrouver une ambiance des plus atmoshèrique.

Il est fort à parier que KILLBODY TUNING n’a pas fini de nous surprendre en réalisant des concepts assez originaux comme ceux proposés depuis les débuts de la formation. Le groupe a du talent, sait le mettre en valeur et l’exploiter dans des registres plus approfondis. Certes, on reste tout de même dans un post-rock « classique », mais la créativité de nos 4 musiciens suffit amplement à ce qu’on s’attarde sur ce disque qui vaut véritablement le détour.


Rédigé par : Velvet Kevorkian | 15/20 | Nb de lectures : 11591




Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker