SOLSTAFIR
Ótta






 


KIJU – Demo(N)cracy (TwoFatMen/Hardebaran) - 26/05/2006 @ 10h21
Je commence cette chronique encore légèrement étourdi par un énième passage à tabac infligé par KIJU ; et oui, c’est le tarif quand on se laisse prendre comme moi au jeu du « cékoidonkifon » en se basant seulement sur une pochette d’album ;o)
Moi qui pensais galérer avec un groupe de neo pleurnichard sponsorisé par une marque de gel pour cheveux, je me suis fait démonter la tronche dans les règles de l’art par une bande de fous furieux belliqueux qui semblent n’avoir d’autre technique d’approche que l’attaque frontale !

Chez eux, il n’y a pas de place pour les fioritures et les artifices, les Italiens vont au combat dès les premières secondes par un message aboyé par le chanteur Vitto qui peut sembler contradictoire : « No More Violence This Is What Still I Dream » ! Soutenu par une rythmique épaisse et agressive, il ne s’arrêtera de brailler que le temps de placer ici et là quelques vocaux clairs (« Inside », « Disappear »), parce qu’il faut bien vivre avec son temps et que ça plaît aux gonzesses que les brutes montrent un peu de sensibilité… Et vous en connaissez beaucoup, vous, d’Italiens ratant une occasion de faire le beau ?

Les rounds s’enchaînent et tel un super lourd possédant l’agilité d’un poids coq, KIJU tourne autour de sa victime, la désoriente et frappe fort, toujours au but et toujours plus lourdement. Si vous pensiez avoir percé le secret de sa technique au bout des deux premiers titres, à savoir un neo metal massif (on est plus près du MACHINE HEAD de « The More Things Change » que de KORN) puisant sa force dans le hardcore new-yorkais ou londonien, le troisième vous remettra vite en place à coup de riffs métal pachydermiques directement puisés sur les réserves du TESTAMENT cuvée « The Gathering », refrain compris… ENORME !

Vous êtes encore débout ? Vous savez, y’a des moyens moins douloureux de se faire enlever les dents ! Toujours là ? Bon, alors on continue… « We Deserve The Truth » : Vitto qui se déchire les cordes vocales pour lancer le morceau, riff néo à la SOULFLY sur un tempo moyennement rapide idéal pour le headbanging, couplet power metal à la PANTERA, pont speedé, refrain accrocheur… le mp3 est en écoute, préparez les lunettes enveloppantes, va y avoir du cocard !

Je ne vais pas passer tout l’album en revue, l’effet est décuplé quand on ne s’y attend pas… N’appartenant à aucun style précis sinon celui du hardcore metal à grosses burnes, KIJU réinvente presque le crossover en allant plus loin que MACHINE HEAD, devenu prisonnier de ses plans mélodiques de lover, dans la symbiose metal-néo-hardcore. Très direct, « Demo(N)cracy » ne révèle pour autant pas toutes ses richesses à la première écoute, il en faudra plusieurs (et autant de K.O.) pour en saisir toutes les subtilités et les coups viendront à chaque fois d’un riff, d’une ligne de chant ou d’une rythmique différents !

Je ne peux terminer cette chronique sans parler des deux explosions nucléaires « Surf Diesel » et « Born Aborted », hallucinantes de brutalité et de férocité ! « Surf Diesel » d’abord, qui déboule sans prévenir après l’outro mélodique de « Bean » sur un tempo ultra rapide et un riff en harmoniques relayé par un pont rageur, refrain au chant clair pour faire style et c’est reparti pour une séance de mitraille évoquant une version brutal death de SLAYER ! « Born Aborted », un poil moins hystérique, est tout aussi efficace en cousine de « Blood For Blood » (MACHINE HEAD) et clôt l’album sur une pointe de nostalgie avec son riff d’outro en clin d’œil au culte « Vulgar Display Of Power » de PANTERA !

Avec une prod claire et puissante rappelant celles des maîtres du genre Andy Sneap et Colin Richardson (ah ben tiens, les deux ont bossé avec MACHINE HEAD… ) et des morceaux dont la brutalité n’a d’égale que l’intelligence et la finesse de conception, KIJU est paré pour atomiser tous ceux qui se mettront en travers de la route qui le mènera au panthéon du crossover ! Avec PANTERA six pieds sous terre et MACHINE HEAD en perdition, voilà une nouvelle génération de brutes épaisses qui ne doit pas laisser passer l’occasion !

http://www.kiju.it - 237 visite(s)

Deserve The Truth - 315 téléchargements


Rédigé par : Dungorpat | 15,5/20 | Nb de lectures : 10614




Auteur
Commentaire
J.N.
Membre enregistré
Posté le: 26/05/2006 à 20h34 - (29016)
Interessant et prometteur.

penumbra
Membre enregistré
Posté le: 27/05/2006 à 05h16 - (29028)
c'est vrai que surf diesel et un putain de claque. Mais part contre, la voix clair est vraiment chiante notament sur disappear. Ils sont pas les seul comme ça, mais c'est aussi ce qui rends les album lassant à la longue. Pour peut qu'on soit un peu familier au genre, on anticipe leur venu. Mais bon l'album est est pas mal en général.

Zakkbouts
Invité
Posté le: 27/05/2006 à 16h17 - (29034)
Machine Head en perdition ???????????????

Dungorpat
Membre enregistré
Posté le: 28/05/2006 à 20h02 - (29056)
Ouais en perdition, depuis 3 albums, à part 3-4 titres béton le reste est à des années lumières de ce dont ils sont capables de faire. Je n'aime pas The Burning Red, mais les titres mélodiques sont bétons ce qui n'est pas de leurs plans mélo à deux balles dont ils bourrent leurs morceaux depuis... Après ça reste une question de goût c'est sur, mais pour moi c'est de la soupe... Tu prends Emperium et Descend The Shades Of Night, elles sont énormes mais le reste...

superkiju
Invité
Posté le: 01/06/2006 à 14h22 - (29150)
comment if faut faire pour arranger des concerts de KIJU en France?

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker



KIJU


KIJU - Nothing to play for (Metal Age Productions/Adipocere)



TOP5
ANDREAS MARSCHALL
Un article consacré à cet illustrateur, scénariste et réalisateur allemand.

REMEMBER
REFUSED - The Shape Of Punk To Come
La chronique de l'album par DaleNixon.

REMEMBER
TYPE O NEGATIVE - October Rust
La chronique de l'album par forlorn.

LIVE REPORT
MACHINE HEAD à Paris
Machine Head présente son nouvel album au public parisien !

LIVE REPORT
MORBID ANGEL à Limoges
DaleNixon vous raconte le concert special "Covenant"

REVELATIONS
ZAPRUDER - Fall in Line
"un groupe qui pilonne les murs en essayant d'y dessiner des œuvres d'arts"

LIVE REPORT
HELMET à Paris
La tournée célébrant "Betty" était de passage à Paris !

LIVE REPORT
DesertFest Belgium
Compte rendu de l’édition belge du DESERT FEST

REMEMBER
MUDHONEY - Superfuzz Bigmuff + Early Singles
La chronique de l'album par DaleNixon.

REMEMBER
FEARED CREATION - Five Reasons to Hate
La chronique de la Demo par forlorn.

INTERVIEW
BETRAYING THE MARTYRS
Le groupe nous parle des tournées aux USA et les différences avec les concerts en Europe.

INTERVIEW
PSYKUP
PSYKUP est de retour !

Une petite interview sympathique s'imposait.

TOP5
Spécial Hellfest : Les reformations
Retrouvez un article consacré aux reformations au Hellfest.

INTERVIEW
ELECTRIC WIZARD
Jus et Liz nous parlent de l'actualité du groupe, à l'occasion de leur nouvel album, "Time to Die".



 


Saisir une DATE
(format AAAA-MM-JJ)


 
VS partenaire du HELLFEST

NEWS
KRONIKS
KRONIKS REMEMBER
LIVE REPORTS
INTERVIEWS
BLOGS



a
 


MACHINE HEAD

Bloodstone & Diamonds

REVOCATION

Deathless

DEVIN TOWNSEND



EXODUS

Blood In Blood Out

DARKSPACE

Dark Space III I

NESSERIA

Fractures

AqME

Dévisager Dieu

IRON REAGAN

The Tyranny of Will

OBITUARY

Inked In Blood

CAVALERA CONSPIRACY

Pandemonium

SOLSTAFIR

Ótta