KHONSU - Anomalia (Season of Mist) - Selection VS du 24/08/2012 @ 08h31
Terre de Black Metal depuis le début des années 90, la Norvège a accouché au fil des années de combos sortant des sentiers battus qui se sont avérés pour la plupart être très originaux et intéressants. Et Trondheim a vu naître en cette année 2012 un nouveau projet qui va faire parler de lui. De prime d’abord affublé d’un patronyme qui a dû être changé pour éviter les polémiques (patronyme que je ne rappellerai pas volontairement histoire de ne pas relancer ladite polémique), le projet a choisi pour nom KHONSU, dieu de la lune dans la mythologie égyptienne, nom parfait pour un Metal un chouïa lunaire. Car KHONSU n’est pas un nouvel avatar de Metal à concept égyptien comme NILE ou SENMUTH, mais bien un projet que je qualifierai de « norvégien » dans l’esprit. Présenté comme groupe d’« Experimental Dark Metal », KHONSU se pose plutôt comme un groupe de Black avantgardiste dans la grande tradition norvégienne, parmi les ARCTURUS, ATROX, LEPROUS, VULTURE INDUSTRIES, FLEURETY, etc… D’autant plus attirant que KHONSU est un one-man band et s’est fait signer cash chez Season of Mist avec l’aide d’une seule démo et d’une prestation à l’Inferno Festival. One-man band mené par un non-inconnu, répondant au nom de S. Grønbech, frère de A. « Obsidian C. » Grønbech (guitariste de KEEP OF KALESSIN) et co-compositeur du morceau "IX" qui figurait sur l’EP Reclaim de KEEP OF KALESSIN. Et par solidarité familiale ou par sincérité (ou par coup de promo), A. a déclaré que « si vous pensez que je suis un bon guitariste, attendez d’écouter ce que fait mon frère ». Mais c’est que tout ceci est fort prometteur…

Voici donc peu de temps après sa formation, le premier album de KHONSU, Anomalia. Proximité avec KEEP OF KALESSIN oblige, S. Grønbech a engagé leur chanteur Thebon pour l’intégralité des vocaux de cet album. Après être parti dans le n’importe quoi poussif pour les deux derniers albums de KEEP OF KALESSIN, Thebon a ici trouvé un projet à sa mesure, où il va pouvoir faire étalage de tout son talent vocal, que l’on avait entrevu sur Armada. S. s’est également doté d’un solide line-up Live avec notamment son frère à la seconde guitare. Mais sur album, KHONSU va déballer ses influences pour, pourtant, nous livrer une mixture tout à fait personnelle de Black avantgardiste et progressif, qui va captiver l’auditeur en l’espace de 7 morceaux (de 5 à 14 minutes, excusez du peu) pour presque une heure de voyage dans divers univers métalliques.

Cette première œuvre s’éveille tout doucement avec "In Otherness", bardé de superbes mélodies de clavier stellaires évoquant ARCTURUS qui vont tourner en toile de fond pendant plus de 9 minutes. Ce sont pourtant les riffs simples, répétitifs mais efficaces de S. Grønbech qui vont mener la danse, avec des sonorités assez « déglinguées » qui évoquent des combos de Metal barré comme SLEEPYTIME GORILLA MUSEUM ou UNEXPECT, accompagnés par les vocaux arrachés de Thebon qui se font, au détour d’un break, plus agressifs ou plus récités. Les solos épiques de clavier rendent donc ce départ d’Anomalia assez irrésistible, en plus d’introduire une ambiance cosmique dépaysante. On le comprend vite, KHONSU n’est pas avide d’expérimentations et va le montrer avec le subtil morceau plus progressif qu’est "The Host" : les mélodies de clavier se font plus expérimentales, le tempo est soutenu et les vocaux plus sombres, pour un morceau plus « décadent » à l’image de bon nombre de formations avantgardistes norvégiennes, et toujours ARCTURUS mais cette fois-ci la période La Masquerade Infernale. Les mélodies de gratte nous entraînent progressivement dans un univers plus théâtral, porté par les vocaux de Thebon qui assure carrément dans un registre de vocaux clairs très varié (cf. ce break acoustique rondement mené), avec à la clé une fin de morceau formidable. KHONSU poursuit alors son périple vers des émoluments plus calmes avec "Darker Days Coming", ou les vocaux clairs, les riffs plus Rock et les passages acoustiques se taillent la part du lion, pour un morceau reposant mais néanmoins épique, évoquant à certains égards ce que ENSLAVED a pu faire sur Vertebrae.

Mais KHONSU va surprendre son monde en opérant un changement radical d’orientation pour "Inhuman States". Car avec ce morceau nous sommes en plein terrain KEEP OF KALESSIN (et le bon, voire le très bon), du moins pour sa première partie : riffs Black/Thrash très rapides et agressifs, gros blasts, vocaux typiques de Thebon. Mais tout en restant dans l’optique d’un Black salvateur, le tempo va progressivement se calmer pour nous offrir la rythmique ultime de l’album à partir de 4’, puis un final blastant et épique comme jamais qui achève ce pavé de 9 minutes (encore) cohérent de bout en bout avec des claviers stellaires du plus bel effet. Et Anomalia est décidemment varié vu que l’on enchaîne avec "So Cold", un morceau plus direct et groovy avec des riffs qui font taper du pied, évoquant encore une fois ENSLAVED mais leurs pistes plus Black’n’Roll, avec un Thebon en unisson et des breaks acoustiques rondement menés. Mais la volonté de KHONSU de ne pas se fixer de limites va perdurer avec le fantastique "The Malady", véritable bijou de Dark Metal qui s’éloigne du son norvégien (et se place totalement en marge du reste de l’album) pour lorgner vers KATATONIA et OPETH, avec une ambiance éthérée (bien mise en valeur par le clip léché), des claviers sublimes et un chant clair parfait. Anomalia va se clôturer par les 14 minutes de "Va Shia (Into the Spectral Sphere)", morceau qui malgré sa longueur va maintenir l’attention du début à la fin, du départ atmosphérique jusqu’au final avec une nouvelle fois des passages en voix claire très ENSLAVED, en passant par les mélodies de clavier, les breaks acoustiques et les riffs appuyés toujours très percutants et accrocheurs de S. Grønbech.

Alors certes, Obsidian C. a un peu surestimé son frère au niveau guitaristique (je penche plus pour le plan promo, héhé) car le riffing de S. Grønbech est ici voulu assez simple et direct plutôt que de partir dans des délires alambiqués. Mais le talent du norvégien masqué est ailleurs. Dans ses somptueuses mélodies de clavier, ses arrangements travaillés, et sa science pour composer un album varié, original, bluffant, maîtrisé et passionnant de A à Z. Et en se faisant accompagner d’un Thebon qui peut enfin se lâcher et nous abreuver d’un panel impressionnant de vocaux clairs (j’ai même du mal à croire qu’il soit le seul chanteur mais selon les informations que j’ai, il est bel et bien crédité en tant que seul vocaliste), S. a fait de Anomalia, premier album de KHONSU, une franche réussite alors que le projet était parfaitement inconnu il y a quelques mois. On retrouve ici l’esprit avantgardiste, cosmique et décadent d’un ARCTURUS acoquiné avec un Black progressif couillu à la ENSLAVED (récent) et un peu de KEEP OF KALESSIN bien entendu, au milieu d’autres noms de la scène norvégienne, mais pourtant ce que propose KHONSU est tout à fait unique et véritablement original. Un début plus que convaincant, fascinant dès les premières écoutes même si la variété des morceaux le rend difficile d’accès (et il y a aussi un risque de ne pas tout aimer, sachant qu’il y a parfois une sacrée marge dans l’approche musicale entre un morceau et un autre) et que le tout est peut-être inégal (mais on oscille entre le très bon et l'exceptionnel…). Bien plus abouti que le premier album de THE KONSORTIUM (par exemple), Anomalia est un album génialissime qui ravira à coup sûr tous les amateurs de groupes avantgardistes et expérimentaux à la norvégienne. Une des révélations et un des « premiers albums » indispensables de 2012 !



http://www.soundsofkhonsu.com - 226 visite(s)

The Host - 237 téléchargements


Rédigé par : ZeSnake | 17/20 | Nb de lectures : 13871




Auteur
Commentaire
chunk
IP:78.226.11.133
Invité
Posté le: 24/08/2012 à 20h02 - (103388)
C'est vrai que Merah c'était pas top comme nom...

Matt
IP:78.118.170.9
Invité
Posté le: 25/08/2012 à 00h09 - (103389)
Très bon album, il faut dire qu'il y a du talent dans le line-up... Album déjà très "mûr" et peaufiné vu que ça fait une paire d'années que le frère d'OC bosse sur son projet...

Diefod
IP:89.159.251.102
Invité
Posté le: 25/08/2012 à 12h48 - (103391)
Ca ne plaira sans doute pas à tout le monde tant le mélange est parfois incongru, mais j'adhère totalement!

V.R.S.
Membre enregistré
Posté le: 26/08/2012 à 12h52 - (103400)
Avec une note pareille je m'attendais à avoir une claque, j'ai eu une légère gifle lol
En tout cas, on voit qui est son frère xD

Berry_Bourrin
Membre enregistré
Posté le: 27/08/2012 à 19h19 - (103407)
Intéressant, ça m'a l'air vraiment bon

Bras cassé
Membre enregistré
Posté le: 28/08/2012 à 02h50 - (103409)
Zesnake, tu mets l'eau a la bouche, vais jeter une oreille

Moulinexxx
Membre enregistré
Posté le: 03/09/2012 à 16h34 - (103519)
Bon album en effet, bien qu'un poil hétérogène, mais aux ambiances bien travaillées.



Dth
IP:92.138.145.136
Invité
Posté le: 10/06/2013 à 00h11 - (107805)
La grosse baffe de 2012.

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker