KEEP ON LIVING - A Light at the End (Autopoduction) - 08/06/2016 @ 07h06
Voilà un groupe au patronyme plein d’espoir pour une musique qui, elle, ne l’est pas vraiment. On décèle bien sûr l’ironie derrière tout cela. KEEP ON LIVING c’est une bande de vieux briscrads de diverses scènes parisiennes qui se retrouvent pour faire une musique hargneuse, teigneuse mais aussi pas mal riche en atmosphères et en émotions en tout genre. On retrouve là-dedans des personnes issues de Le Dead Project, Valve, Reigne et Xnoybis. Des noms qui parleront à ceux qui écument les toutes petites salles parisiennes, pour les autres ce sera l’occasion de découvrir de quel bois se chauffent nos amis.

KEEP ON LIVING joue une musique assez actuelle, qui se classe dans la grande nébuleuse blackenedcore/black/posthardcore, avec des petits bouts de tout ce qui gravite autour. De prime abord on a une centaine de références qui nous viennent en tête puis peu à peu, au fil de l’écoute, des écoutes, car on y revient à ce disque, les choses s’affinent, on décèle des petits choses qui font sa singularité, quelques passages postrock qui viennent éclairer tout ça, l’un ou l’autre riff venu tout droit de Norvège, un plan hardcore, tout ça se mêle harmonieusement et derrière, on sent que les gars ont du métier, qu’on est pas face à une bande de jeunes perdreaux de l’année. Je pense à un titre comme « Phagocytes » par exemple qui surprend avec son solo de milieu et son entrée mathcore / noise rock à la Pigs portée par une basse maousse qui fait trembler les fondations. Un morceau ombragé et ombrageux, résolument postrock mais sans renier ses racines postblack et sa rage bouillonnante.

Si la musique a évolué, KEEP ON LIVING est un groupe à part entière, on retrouve malgré tout trace du background des musiciens dans son ADN. Au niveau de certains rythmes syncopés noisecore ou des riffs déstructurés mathcore en ouverture de « Confined Space » par exemple qui ressemble plus à du Primus suédois qu’à du Darkthrone. La force de ce disque vient de sa composition. Les morceaux sont riches, variés et jamais trop longs pour le style. Et, quand les pièces sont longues, elles sont suffisamment variées que pour ne jamais susciter l’ennui. Le niveau d’écriture et vraiment très bon et une fois encore, les morceaux se révèlent plus riches qu’on ne pourrait le penser et KEEP ON LIVING n’est pas qu’un conglomérat de musiciens surfant sur la vague de l’air du temps en proposant une resucée de Deafheaven ou de Amenra mais se cassent le cul pour proposer un truc original qui sans être foncièrement novateur, apporte une belle pierre à un édifice « post black core » (avec d’énormes guillemets) français qui commence vraiment à avoir fière allure.

Le bémol de « A Light At The End » vient du son. Une production homemade qui a son charme mais qui manque un peu de précision par moments pour faire apprécier toutes les subtilités de la composition. Bon, on se calme, ça reste totalement écoutable et ça ne gâche en rien l’écoute du disque mais on se dit qu’avec « une vraie prod », on y aurait gagné quelques nuances de clarté et de finesse. Mais on ne reprochera jamais à un groupe d’avoir fourni un travail 100% DIY. Surtout au vu de la qualité proposée par KEEP ON LIVING. Les deux voix apportent elle aussi une peu de variété et fonctionnent bien. Il n’y a pas grand-chose à dire de plus sur ce disque surprenant, qui parvient à apporter de la nouveauté à un style qui a tendance à s’embourber. Les touches rocknoise ou mathcore sont vraiment bienvenues pour varier les ambiances noires et mélancoliques qui se dégagent d’un titre comme « Unborn » qui ouvre magistralement le disque avec son postblackcore rageux, tourmenté et profond. Une belle pièce qui émerge d’un underground parisien en pleine ébullition. Finalement, on a vraiment envie de leur dire « Keep On Living guys… »



Ecouter. Télécharger. Acheter. - 62 téléchargements


Rédigé par : Seb On Fire | 15/20 | Nb de lectures : 5488




Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker