KATALEPSY - Gravenous Hour (Unique Leader) - 16/06/2016 @ 07h07
Après bien des péripéties dignes des aventures de Michel Strogoff la vie du combo moscovite s’est enfin simplifiée avec la sortie en 2013 du réussi « Autopsychosis » qui prouvait qu’il existait bel et bien des groupes de qualité au sein de la scène Slam/Death (particulièrement remplie en matière de formations de seconde zone et inécoutables), même si ceux-ci se font assez rares. En effet il leur aura fallu dix longues années pour accoucher de cet opus, il faut dire que depuis ses débuts en 2003 pas moins de trois chanteurs se sont succédés, tout autant de batteurs et presque autant de guitaristes (et sans compter les membres de session pour les concerts), ce qui fait qu’aujourd’hui il n’y a plus personne du line-up originel (le plus ancien étant le bassiste Anatoly présent depuis 2005). Heureusement depuis cinq ans le quintet n’a plus évolué ce qui lui a permis de faire le grand saut après plusieurs EP et Split de qualités et de niveaux variables.

Du coup on pourrait croire que l’heure est à la stabilité, pourtant musicalement il y’a bien quelquechose qui a changé car en plus du groove les parties remuantes sont désormais moins présentes et se retrouvent compensées par une brutalité nettement supérieure, mais en contrepartie leur son est moins personnel et plus formaté pour l’écurie Unique Leader (où ils sont d’ailleurs toujours signés). On sait bien que le label d’outre-atlantique à la fâcheuse tendance d’avoir un catalogue de qualité mais qui sonne toujours plus ou moins pareil (à savoir un son plutôt compressé et plastique, tout en étant bien bourrin), quel que soit les influences et les pays des heureux élus, visiblement cela s’est passé également avec les russes ce qui est à la fois positif et négatif.

C’est d’abord une bonne chose car les mecs se sont totalement surpassés tant la technique est montée d’un niveau, notamment de la part d’Evgeny derrière ses fûts qui sort un boulot remarquable de précision et de variété. On se rend compte de cela dès les premiers roulements de « Critical Black Mass » où celui-ci nous sort toute la panoplie du batteur extrême moderne : blasts de folie, double précise et ultra-rapide, jeu au pied tout en cassure et dextérité aussi bien à fond que sur les patterns plus lourds… aidé en cela par ses compères guitaristes qui sont parfaitement calés et le chant d’Igor totalement convaincant et classique dans sa forme (qui évite justement le trop plein de pig-squeals et voix criardes affreuses). « Monastery Of Nothing » et « Ghoul Inquisitor » servent également de tremplin à cette nouvelle orientation et sont tout aussi brutaux et agréables tout en changeant les tempos à tout bout de champ.

Pour les fans du son de leurs débuts et des parties massives et écrasantes celles-ci sont en plus petit nombre (mais elles n’ont cependant pas disparues complètement), on en retrouve sur les très classiques « Blinded Sultan », « To The Lords Of Nihil » et « The Long Bright Darkness » mais franchement agréables et qui gardent une grosse touche agressive, car le groupe a franchement dynamisé sa musique en lui injectant plus de vitesse et d’explosivité. Ce qui fait que l’on a une brutalité exacerbée (parfois même trop) et qui montre une nouvelle facette de celui-ci même si la production un peu trop sèche finit par nuire à l’ensemble (notamment à cause de la batterie trop mise en avant - un défaut récurrent du label), cependant là où son prédécesseur avait des coups de mou et des titres moins inspirés ici on a un disque plus homogène mais aussi plus dans le moule de ce qui se fait actuellement.

Du coup tous les avis sont possibles pour cette sortie, il y’aura forcément une part de déçus, une autre d’indécis et une dernière qui sera ravie, en tout cas musicalement c’est presque le grand écart qui a été effectué mais cependant ça tient largement la route même si ça n’est pas exempt de défauts, néanmoins pour se faire une idée réelle et objective il faut essayer de faire abstraction de ce qui a été fait précédemment (même si ça n’est pas évident) pour ne garder que la mouture actuelle qui est réussie et puissante, après chacun se fera sa propre opinion.




Rédigé par : GabinEastwood | 15/20 | Nb de lectures : 5866




Auteur
Commentaire
Guillaume/Henker
IP:81.64.89.185
Invité
Posté le: 21/06/2016 à 00h56 - (120450)
Désapointé par ce changement de production, l'album n'en reste pas moins efficace, petit bémol sur le chant que je trouve moins powerful que sur "Autopsychosis", j'en attendais certainement beaucoup et je suis toujours en écoute intensive de cet album.

Guillaume/Henker
IP:81.64.89.185
Invité
Posté le: 21/06/2016 à 00h57 - (120451)
Désappointé* c'est mieux !

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker